Les lanterneaux d’éclairage zénithal désormais éligibles aux CEE Législation | 22.11.13

Partager sur :
Par un arrêté publié en octobre, le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie établit officiellement l’éligibilité des dispositifs d’éclairage naturel zénithal, appelés « lanterneaux » aux demandes de certificats d’économies d’énergie.

Les lanterneaux, installés en toitures  des bâtiments,  apportent une lumière naturelle bénéfique aux utilisateurs, sur le plan du confort visuel comme de la santé au travail, en réduisant les consommations en éclairage artificiel, tout en assurant le désenfumage en cas d’incendie.

D’après une récente étude présentée le 5 décembre prochain*, les lanterneaux permettent en effet de répondre pleinement aux seuils recommandés par la RT 2012 en matière de sobriété énergétique, et permettent de gagner entre 30 et 50% d’économies d’énergie sur un bâtiment industriel.

Selon l’arrêté, entré en vigueur le 25 octobre, les certificats d’économies d’énergie pourront être demandés par les propriétaires de bâtiments industriels existants ayant mis en place un lanterneau d’éclairage zénithal ponctuel ou continu, d’éclairage seul, ou combinant éclairage et désenfumage, dont le  remplissage est opalescent, avec un taux de transmission lumineuse minimale de 45 %,. La mise en œuvre d’un pilotage de l’éclairage électrique en fonction des apports de lumière naturelle réalisée par un professionnel est également une condition d’éligibilité.

Un levier de la transition énergétique

Pour Romain Canler, délégué général du GIF Lumière, cercle de réflexion et de promotion de la lumière naturelle, cet arrêté est « une reconnaissance très attendue et un signal fort pour encourager les bonnes pratiques des utilisateurs et des professionnels du bâtiment en matière d’éclairage, première source de consommation électrique dans le bâtiment. La lumière naturelle et les lanterneaux sont un levier efficace de la transition de notre modèle énergétique, qui mérite d’être mieux connu et reconnu. »

Organisation professionnelle rassemblant les acteurs de l’éclairage zénithal en France, le GIF Lumière s’est fixé pour objectif la recherche, la diffusion des savoirs et la promotion des bénéfices de la lumière naturelle en matière de santé, d’environnement et de bilan énergétique des bâtiments. Le GIF travaille depuis plus de 30 ans dans l’amélioration des installations de sécurité et des conditions de bien-être des occupants des locaux.

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le Guide du Gif Lumière nous illumine sur le rôle de l’éclairage naturel - Batiweb

Le Guide du Gif Lumière nous illumine sur le rôle de l’éclairage naturel

Le Gif (Groupement des Fabricants et Fabricants-Installateurs de matériel de coupe-feu et d’évacuation) Lumière a présenté le 4 juillet dernier un guide afin d’aider les professionnels à mieux comprendre et maîtriser la consommation d’énergie des bâtiments et rendre plus confortables les espaces pour les occupants. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre de la norme EN 17037 récemment mise en application sur l’éclairage naturel.
L’UFME appelle à prendre en compte la nouvelle norme « Lumière naturelle dans les bâtiments » - Batiweb

L’UFME appelle à prendre en compte la nouvelle norme « Lumière naturelle dans les bâtiments »

Alors que la norme européenne NF EN 17037, dite « Lumière naturelle dans les bâtiments », est enfin publiée, l’Union des Fabricants de Menuiseries (UFME) appelle les professionnels à prendre dès à présent en compte les critères de cette nouvelle norme. Le syndicat en profite également pour rappeler le rôle de l’éclairage, qui, en plus d’assurer de bonnes performances thermiques, est essentiel au bien-être des occupants.
Une LED d'une seule molécule bientôt dans nos habitats ? - Batiweb

Une LED d'une seule molécule bientôt dans nos habitats ?

Des chercheurs de l'Institut de physique et de chimie des matériaux de Strasbourg viennent de créer la première Led composée d'une seule molécule. Si les applications dans un système réel sont encore hypothétiques à ce stade, il s'agit d'une première avancée scientifique vers la conception de composants miniaturisés combinant propriétés électroniques et optiques.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter