Loi SRU : production record de logements sociaux entre 2014-2016 Législation | 19.12.17

Partager sur :
Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires et Julien Denormandie, secrétaire d’Etat, ont rendu public, ce mardi, le bilan SRU 2014-2016. Avec près de 190 000 logements sociaux financés ou mis en service, la production est en hausse de 35% par rapport à la période précédente. Le ministère souligne cependant que 649 communes n’ont pas atteint leurs objectifs sur les 1 152 concernées par la loi SRU. 269 communes ont été proposées à la carence.
Le bilan triennal SRU 2014-2016, présenté mardi 19 décembre par le ministère de la Cohésion des territoires, a du bon et du mauvais. S’il montre que les objectifs cumulés de rattrapage assignés aux communes soumises au dispositif ont été dépassés pour atteindre 188 587 logements, des disparités régionales persistent et témoignent de la nécessité de renforcer encore les sanctions prévues.

En effet, sur les 1 152 communes concernées par le dispositif, 649 n’ont pas atteint le niveau de production fixé par la loi et n’ont donc pas respecté leur objectif sur le volet quantitatif (523 communes) ou le seul volet qualitatif (126 communes).

A l’été 2017, 233 de ces 649 communes étaient envisagées à la carence par les préfets. Mais « suite à l’avis de la commission nationale SRU qui regrettait les fortes disparités inter-régionales du bilan initial ainsi que la non-mobilisation de tous les outils à disposition des préfets, le ministre a demandé aux préfets de faire évoluer le bilan initial ».

Renforcement des sanctions

269 communes ont ainsi été proposées à la carence (soit 20% de plus par rapport à la période 2011-2013), 
« faisant remonter le taux de carencement de 36 à 41% ».

Ce taux a fortement évolué en Occitanie (de 22 à 41%) et en PACA (44 à 49%). Ces deux régions sont d’ailleurs celles qui présentent le plus grand nombre de villes carencées à savoir 33, suivies par la Nouvelle Aquitaine (18). Les régions les moins carencées sont les Hauts-de-France (12), le Grand-Est (11), le Centre-Val-de-Loire (4) et la Bourgogne Franche-Comté (2).

Jacques Mézard a demandé aux préfets de mobiliser tous les outils disponibles pour atteindre les objectifs fixés par la loi SRU tant sur le plan financier (majoration des prélèvements) qu’urbanistique (reprise par les préfets de la délivrance des autorisations d’urbanisme).

Une instruction sera envoyée aux préfets en début d’année 2018. Elle prévoit de poursuivre ou d’engager avec les communes les démarches partenariales pour atteindre les objectifs de rattrapage et le taux légal en 2025 ; de procéder à un suivi attentif de la production de logement social ; et de faire un point d’étape courant 2018.

Au vu de ce bilan, le ministre de la Cohésion des territoires se veut tout de même positif et retient surtout « la production record de logements sociaux ». En effet, avec près de 190 000 logements sociaux financés ou mis en service sur la période 2014-2016, la production « est en hausse de 35% par rapport à la période précédente ».

« En quinze ans, la loi SRU a permis de doubler et de rééquilibrer la production de logement social : 1,5 million de logements ont été produits, dont la moitié dans les communes soumises à SRU. Cette loi est efficace, elle a impulsé des dynamiques de construction dans de nombreux territoires », conclut Jacques Mézard.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les députés adoptent le projet de loi Elan - Batiweb

Les députés adoptent le projet de loi Elan

Après deux semaines de débat, l’Assemblée nationale a adopté mardi par 342 voix contre 169 et 44 abstentions, le projet de loi Elan. Dans un communiqué commun, le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard et le secrétaire d’Etat Julien Denormandie, ont salué l’adoption de ce texte qui poursuit un double objectif : « libérer la construction en levant les verrous et protéger les plus fragiles ».
Logements sociaux : deux tiers des communes ont atteint leurs objectifs sur la période 2011-2013 - Batiweb

Logements sociaux : deux tiers des communes ont atteint leurs objectifs sur la période 2011-2013

Selon un bilan provisoire présenté jeudi par l'entourage de la ministre du Logement, les deux tiers des 1 022 communes concernées par la loi solidarité rénovation urbaine ont atteint leurs objectifs sur la période 2011-2013. Malgré ce bilan plutôt positif, le rapport pointe les réticences de certaines à construire les 20 % de logements sociaux imposés par la loi.
En 2015, le nombre de logements sociaux a augmenté de + 2,3% - Batiweb

En 2015, le nombre de logements sociaux a augmenté de + 2,3%

Sylvia Pinel, ministre du Logement, a annoncé que le nombre de logements sociaux financés en 2015 a augmenté de + 2,3% par rapport à 2014. Le nombre total de logements sociaux agréés en France s’élève désormais à 125 000 en incluant les départements d’Outre-mer et les opérations de rénovation urbaine de l’Anru. La ministre a profité de l’annonce pour féliciter les collectivités, les bailleurs et les services de l’Etat pour leur mobilisation en faveur de la construction.
Logement social : la liste des communes « mauvaises élèves » s'allonge - Batiweb

Logement social : la liste des communes « mauvaises élèves » s'allonge

Lors d'un comité à Vaux-en-Velin, en présence du Premier ministre Manuel Valls, les « mauvaises élèves » ont été pointées du doigt, parmi les communes qui ne respectent toujours pas, 15 ans après son adoption, la loi SRU Solidarité et rénovation urbaine. En France, la loi impose en effet aux communes de plus de 3 500 habitants – 1 500 habitants en Île de France – de construire 20 à 25 % de logements sociaux.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter