Edycem lance l’application « EDYBet.Only » Numérique - BIM | 12.01.21

Partager sur :
Edycem dévoile la première application de qualification des parements de voiles en béton « EDYBet.Only ». Ce nouvel outil, concrétisant le travail de l'école de recherche de Centrale Nantes, permet de définir objectivement la qualité d’un parement sur un chantier fini. Explications.

Basée dans l’ouest de la France, Edycem, la branche béton du groupe Herige, possède 33 centrales à béton et bénéficie du droit d'usage de la marque NF BPE. La société a pour objectif de proposer des produits innovants, développés dans son laboratoire R&D, aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers. 

 

En collaboration avec l’école de recherche Centrale Nantes et l’entreprise vendéenne Gustav by Cocktail (spécialisée dans le traitement de l'image) l’application gratuite « EDYBet.Only », offre, en quelques clics, une synthèse technique et précise de la qualification du parement de voile en béton analysé. Cette solution prouve la volonté d'Eycem de créer un lien avec les entreprises de mise en œuvre afin d’optimiser l’association béton, coffrage et mise en œuvre. 

 

Objectivité et transparence 

Disponible sous Android et iOS, et téléchargeable gratuitement via le site internet, « EDYBet.Only » permet d’analyser, grâce à un nuancier, des critères non perceptibles par l’œil humain comme les effets d’ombre et de lumière. Simple à utiliser, l’application nous guide à travers quatre modules. Grâce à une simple photo, elle analyse le parement à étudier. Elle se compose d'un mode d’emploi pour faciliter la prise en main de l’outil, de l’historique des projets pour consulter l’ensemble des chantiers étudiés, et de la synthèse de la norme NF P 18-503 qui reprend, sous forme d'un tableau, la qualification globale du parement. Les critères de la norme NF P 18-503 reposent notament sur la texture et la teinte, la texture « bullage » définie par un bullage moyen, un bullage concentré ou des défauts localisés, et la teinte, appréciée sur une échelle de gris comprenant 7 niveaux. 

 

Cette norme NF P 18-503, effectue un classement de tolérances entre différents critères d'appréciation de la qualité d'une surface de béton, et peut être utilisée pour fixer des exigences, mais aussi pour identifier un parement par rapport à une référence. Elle s'applique principalement aux ouvrages de génie civil et au bâtiment, et concerne aussi bien les éléments coulés en place que les préfabriqués. 

 

« Ces constats établis apportent de la valeur ajoutée au service Edycem et favorisent le bon déroulement des échanges entre les différents acteurs du chantier », souligne le communiqué.

 

Marie Gérald

Photo de une : EDYCEM

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Nouvelle étape pour la Chaire de recherche Edycem – Centrale Nantes - Batiweb

Nouvelle étape pour la Chaire de recherche Edycem – Centrale Nantes

En février 2015, Edycem et Centrale Nantes ont signé la Chaire internationale de recherche et d’enseignement des « bétons innovants pour de nouvelles applications ». D’une durée de cinq ans, elle vise notamment à moderniser la formulation des matériaux cimentaires et à améliorer leur bilan énergétique. Ce mardi, le partenariat a franchi une nouvelle étape : les deux premières thèses de doctorat ont été soutenues. Précisions.
Point P. lance un nouveau béton bas carbone - Batiweb

Point P. lance un nouveau béton bas carbone

Après Ultibat Tradi, Point.P (filiale de Saint-Gobain Distribution Bâtiment France) lance Ultibat Green, une nouvelle solution de béton qui contribue à réduire l’impact carbone jusqu’à 35 % - permettant de réaliser des ouvrages E+/C-, et d’anticiper les exigences de la future Réglementation Environnementale (RE) 2020.
L’ICSI et l’OPPBTP identifient 6 principes à appliquer pour la sécurité dans les projets de construction - Batiweb

L’ICSI et l’OPPBTP identifient 6 principes à appliquer pour la sécurité dans les projets de construction

A la suite d’un groupe de travail sur le développement de la culture de sécurité dans les projets de construction, mené conjointement par l’Institut pour une culture de sécurité industrielle (ISCI) et l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPTBTP), ces derniers annoncent la publication d’un ouvrage de 144 pages et d’un livret pratique de 20 pages détaillant les bonnes pratiques à adopter. Ces publications identifient 6 principes fondamentaux à mettre en œuvre à toutes les étapes d’un projet.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter