Régénération de l'écluse de Pommevic Communiqués | 14.01.20

Partager sur :
Régénération de l'écluse de Pommevic Batiweb
Déstructurée depuis des années, l’écluse n°29 située à POMMEVIC (82) présentait des bombements de 2 à 8 cm et des fissures au niveau de son bajoyer en rive gauche ainsi que sur l’ensemble de sa maçonnerie. Afin d’assurer la préservation de ce bel ouvrage, deux techniques d’injection de résine expansive ont été retenues lors de sa réfection. Découvrez les détails de cette opération bien orchestrée par les différents acteurs du projet et réalisée selon un planning très restreint !

 

Un ouvrage fragilisé

Avec le temps, l'écluse avait subi une projection d'enduit et de ciment sur sa maçonnerie qui a contribué à l'apparition de bombements sur le bajoyer, de fragilités au niveau des joints et des pierres mais également la formation de cavités au sein de la maçonnerie.
Construite sur une couche d'argile limoneuse plus-ou moins sableuse et de graviers/galets, elle était également touchée par des renards hydrauliques, une érosion interne très dangereuse se produisant dans ce type d'ouvrages. Dans le cas présent, ce phénomène s'expliquait par l'hétérogénéité des matériaux et du sol ayant favorisé le lessivage du remblai derrière le mur maçonné. Pour sa pérennisation, les joints et la maçonnerie devaient être reconstitués.

 

Des injections parfaitement adaptées aux contraintes

Afin d'y pallier, les travaux de réfection devaient absolument être réalisés à sec pendant les deux mois de chômage du canal, à savoir entre janvier et février. Un délai restreint exigeant une solution rapide à mettre en œuvre et à l'efficacité immédiate. Ajouté à cela, une seconde contrainte limitait les possibilités d'intervention En effet, à l'arrière de cette infrastructure fluviale se trouvait une dérivation enterrée très proche du bajoyer, il était alors inconcevable d'utiliser des engins encombrants. Pour ces raisons, les Voies Navigables de France (VNF) ont fait appel à URETEK® pour ses techniques d'injection de résine expansive localisées et non invasives.

L'intervention s'est déroulée en 2 phases :

  • Dans un premier temps, l'objectif consistait à régénérer la maçonnerie de l'ouvrage en injectant de la résine exclusive IDRO CP200 disposant d'une pression maximale de 200 KPa (en confinement ultime) tout en préservant le caractère authentique de l'écluse. Après la réalisation de percements, les injections ont été effectuées jusqu'à saturation et en colonne avec le retrait simultané des canules d'injection de manière à obtenir un traitement homogène sur toute la zone concernée.
  • Dans un second temps, les remblais ont fait l'objet d'injection de résine GEOPLUS® selon des entraxes d'environ 60 cm jusqu'à une profondeur de 6 m. Grâce à son fort pouvoir expansif (jusqu'à 10 MPa), celle-ci permettait d'améliorer les caractéristiques mécaniques du sol d'assise insuffisamment porteur et endommagé suite aux circulations d'eau.

Un défi parfaitement relevé par URETEK® qui aura finalisé son intervention en seulement
15 jours. In fine, ce sont 45 mètres linéaires qui ont été régénérés.

 

Le plus URETEK®

Les résines utilisées par URETEK® sont couvertes par la garantie EXCELL + prouvant qu'elles n'ont aucun impact en milieu sensible que ce soit sur le court ou long terme. D'autre part, leurs formulations leur permettent de polymériser dans l'eau sans que cela n'affecte leurs propriétés ou la durée de réaction.

 

 

filter_list Sur le même sujet

Stabilisation contrôlée d’une église du XVIIème siècle Batiweb

Stabilisation contrôlée d’une église du XVIIème siècle

Implantée au cœur de MARSILLARGUES dans l’Hérault (34), l’église St Sauveur a subi au fil du temps, de nombreux désordres tels que des fissures et un affaissement sur toute sa partie Nord. Afin de pérenniser cet ouvrage inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, une technique de reprise en sous-œuvre par injection de résine expansive a été choisie. Découvrez plus de détails sur cette intervention !
Un bel immeuble Haussmannien remis sur pied ! Batiweb

Un bel immeuble Haussmannien remis sur pied !

Situé à quelque pas de l’Assemblée Nationale – Paris 6ème, ce magnifique immeuble Haussmannien a été construit en 1867 sur des murs en maçonnerie posés sur un béton cyclopéen. Au fil des années, des tassements différentiels avec fissuration importante ont affecté l’ouvrage. L’origine de ces désordres est imputable à des fuites de réseaux ainsi qu’à des pompages proximaux et au marnage de la Seine qui ont favorisé la décompression des sols d’assise et l’affaiblissement des fondations.
Réhabilitation d’une résidence affaissée Batiweb

Réhabilitation d’une résidence affaissée

À proximité de MÉRIGNAC (33), la résidence « Les Fauvettes » a vu ses dallages du rez-de-chaussée stabilisés à l’aide d’injection de résine expansive. Totalement indépendants des fondations, ces derniers reposaient sur un hérisson argilo-graveleux ou sableux ayant favorisé leur affaissement. Toute l’opération s’est déroulée en site occupé en seulement 14 jours.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter