Effinergie monte au créneau pour une réforme de la RT «éléments par éléments» RT 2012 | 19.01.15

Partager sur :
Effinergie monte au créneau pour une réforme de la RT «éléments par éléments»
Alors que la réglementation thermique 2012 a récemment évolué à la suite de la concertation «Objectifs 500 000», le Collectif Effinergie a fait savoir qu'il partageait l'objectif de simplification et d’adaptation des exigences portant sur les extensions de bâtiments existants. Néanmoins, il s'oppose à l’obligation de faire référence à la RT «éléments par éléments», définie par l’arrêté du 3 mai 2007 et dont il demande la révision d’urgence.
Le Collectif Effinergie estime qu'il y a urgence. S'il a fait savoir qu'il partageait l'objectif, lié aux évolutions dont a récemment fait l'objet la réglementation thermique 2012 , de simplification et d’adaptation des exigences portant sur les extensions de bâtiments existants, il s'oppose à l’obligation de faire référence à la RT éléments par éléments en ce qui concerne les plus petites d'entre elles, de moins de 50 m².

Définie par l’arrêté du 3 mai 2007 qui détaille les caractéristiques thermiques et la performance énergétique minimales des produits utilisés, cette réglementation est en effet de l'avis d'Effinergie obsolète. Elle «  a plus de 7 ans et les critères de performance ne sont plus du tout à jour et donc notablement insuffisants. Ces exigences conduiront uniquement à la réalisation d'extensions aux performances médiocres, estime le collectif qui ajoute que « cela induit un effet de seuil très important entre les extensions soumises à la RT 2012 et celles qui ne le sont pas, qui dès leur création et pour toute leur durée de vie, seront fortement consommatrices requérant de fortes puissances de chauffage. »

Et de détailler : « de plus, si le bâtiment existant fait l'objet d'une rénovation, il est nécessaire et logique de réaliser une étude thermique pour l'ensemble du projet en intégrant l'extension et non uniquement pour la partie existante.»

Un bon principe tout de même

Pour le reste, le collectif reconnaît en effet qu'« il est en effet très exigeant de demander, pour des petites extensions de moins de 50 m², de réaliser une étude thermique complète si le bâtiment existant n’est pas rénové. »

« Cette mesure de simplification part donc d'un bon principe mais ne peut se concevoir sans le renforcement approprié des exigences de moyens associés. Nous demandons donc d’engager d'urgence la révision de l’arrêté du 3 mai 2007 définissant la RT éléments par éléments et, plus largement, la révision de l’ensemble de la réglementation thermique s’appliquant aux bâtiments existants pour qu’elle soit cohérente avec celle des bâtiments neufs, avec pour objectifs, lisibilité, simplification et facilité d’application de la réglementation,» a conclu Effinergie.

A. LG
© sylv1rob1

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

RT 2012 : le répit de trois ans entériné pour le logement collectif

RT 2012 : le répit de trois ans entériné pour le logement collectif

Un arrêté publié au Journal Officiel du 26 décembre dernier prolonge jusqu'en 2018 la période dérogatoire accordée aux bâtiments d'habitation collectifs pour se conformer aux exigences de la réglementation thermique 2012. Avec ce texte, qui officialise l'annonce faite par le Premier Ministre lors du Sommet de la Construction de la FFB, le 20 novembre dernier, la performance énergétique imposée reste donc de 57,5 kWh/m²/an jusqu’au 31 décembre 2017.
Comment réussir la généralisation du bâtiment à énergie positive ?

Comment réussir la généralisation du bâtiment à énergie positive ?

Lors du colloque national organisé par Effinergie et Enerplan avec le parrainage du Plan Bâtiment Durable dans le cadre du Solar Décathlon à Versailles, les professionnels de plusieurs filières ont débattu sur la question du bâtiment à énergie positive. Actuellement défini grâce au label Bepos-effinergie 2013, ce type de bâtiment est déjà une réalité avec une centaine de réalisations en cours, et pourrait bien devenir la norme d'ici 2018/2020.
Rockplus, la nouvelle gamme d’isolants par Rockwool

Rockplus, la nouvelle gamme d’isolants par Rockwool

Rockwool a lancé, en novembre dernier, une nouvelle gamme d’isolants intitulée Rockplus, qui présente de nouvelles performances thermiques et acoustiques, ainsi qu’un meilleur confort de pose. L’occasion de faire le point sur le marché de la rénovation thermique et sur ces nouveaux produits innovants avec Matthieu Biens, directeur marketing et développement de Rockwool.
Règlementations : quel cap pour un bâtiment responsable à l'horizon 2020 ?

Règlementations : quel cap pour un bâtiment responsable à l'horizon 2020 ?

La loi du 3 août 2009 a posé le principe des bâtiments à énergie positive à l’horizon 2020. Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable, a confié dès fin 2011, à Christian Cléret, directeur Général de Poste-Immo et Bernard Boyer, président de SUN BBF et de S2T, la co-présidence d’un groupe de travail dédié à la réflexion sur le bâtiment responsable à l’horizon 2020-2050. Ce groupe de travail publie son troisième rapport et ses recommandations pour définir le bâtiment de demain.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter