Fermer

10 000 salariés de plus dans le bâtiment en Île-de-France d'ici 2026 ?

L'emploi et la formation dans le bâtiment en région Île-de-France comptabilisent aujourd'hui 137 772 salariés, dont 84% sont en CDI. Premier employeur de France, le bâtiment rencontre néanmoins certaines difficultés, dont le recrutement de collaborateurs.
Publié le 17 mai 2022

Partager : 

10 000 salariés de plus dans le bâtiment en Île-de-France d'ici 2026 ? - Batiweb

Premier employeur de France, le secteur du bâtiment est, selon la FFB Île-de-France, un « poids lourd » de l’économie francilienne. Proposant de nombreuses possibilités pour l’emploi et la formation, il représente aujourd’hui pas moins de 148 000 établissements en Île-de-France.

En constante évolution, le secteur compte en 2020, d’après les chiffres dévoilés par la Cellule Economique Régionale de la Construction Île-de-France et de l’Observatoire des métiers du BTP,  près de 137 000 salariés dans les métiers de production du bâtiment dans la région, dont 84% sont en contrats à durée indéterminée.

« Le Bâtiment est ainsi un secteur créateur d’emplois stables et garant de la cohésion sociale, où l’on peut gravir rapidement les échelons et devenir chef d’entreprise. C’est une réelle opportunité pour toutes et tous, qui offre de formidables perspectives de carrière, car ce secteur a de l’avenir », commente la FFB Île-de-France dans un communiqué. 

Dans le détail, 65,4 % ont un statut ouvrier, dont la moitié sont qualifiés ou très qualifiés, 12,4 % ont un statut cadre et 22,3 % sont employés, techniciens et agents de maîtrise (ETAM).

Du côté des plus jeunes, 15 822 sont en formation initiale dans les métiers du bâtiment sur l’année 2020-2021, dont 41 % en apprentissage, un recours fortement plébiscité par les chefs d’entreprises du secteur. 

Un recrutement parfois difficile 

 

Mais alors que le BTP fait face à une pénurie de main d'œuvre, le secteur du bâtiment en Île-de-France estime que son besoin annuel de nouveaux collaborateurs s’élève à près de 10 000 salariés sur la période 2020-2026. Toutefois, 51,9 % des entrepreneurs du secteur interrogés jugent ce recrutement particulièrement difficile. 

Par ailleurs, afin de faire face aux différents enjeux et évolutions, de nouvelles compétences sont recherchées par les entreprises du bâtiment, et notamment en matière environnementale et numérique. Conscients de devoir investir dans la formation de leurs collaborateurs, 28 850 salariés de la région ont pu suivre des formations continues, au cours de leur parcours professionnel en 2020.

 

Marie Gérald 

Photo de Une : © AdobeStock

Par Marie Gerald

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.