2019, une année riche en nouveautés pour Resolving Vie des sociétés | 24.04.19

Partager sur :
Resolving, accélérateur digital des métiers de l’immobilier et de la construction, a présenté, lors des salons MIPIM et BIM World, deux nouvelles solutions : RRED et R-Build. Ces outils innovants permettent d’aller encore plus loin dans la gestion des assets, et viennent faciliter le quotidien des professionnels du secteur pour plus d’efficacité sur les chantiers. Cyriaque Rios, son président, nous en dit plus sur ces technologies.

C’est au BIM World, le 3 avril dernier, que nous avons rencontré Cyriaque Rios, président de Resolving. A cette occasion, il nous présenté RRED, la première solution BIM centrée sur la digitalisation des assets et R-Build, une plateforme OpenBIM pour accélérer la construction digitale.
 

 

Il a également profité de notre échange pour revenir sur la participation de Resolving à cet événement, devenu incontournable pour la profession. Le salon, qui a fêté ses 5 ans cette année est « très qualitatif ». « Ça a énormément évolué » nous dit-il expliquant qu’au premier BIM World, les visiteurs et exposants étaient « soit des personnes qui savaient de quoi elles parlaient, qui étaient déjà dans une démarche digitale, qui avaient de l’avance sur les autres… soit des curieux. Aujourd’hui, on a des personnes qui sont très qualifiées, qui ont de vrais besoins et des cas d’usage concrets. Il y a de très belles technologies, de très bons produits, de très belles démarches. C’est le seul salon qui amène une réponse très technologique ».
 

 

Resolving, partenaire des grands acteurs du BTP

 


Cette année encore, Resolving était Executive Partner du salon. Mais c’est surtout le parcours de la société et son rôle grandissant dans le secteur qui est à souligner. Cyriaque Rios révèle que pour le premier BIM World, il a appelé l’organisateur au dernier moment, deux semaines avant l’ouverture du salon. « Il fallait qu’on y soit ». On lui répond alors qu’il n’y a plus de place. A force d’insister, Resolving finit par se voir attribuer un petit stand… de 4 m2 ! Mais la relation a tellement « bien marché » avec Alain Sevanche, directeur des programmes du BIM World, que la société a décidé d’aller « plus loin ». « On ne savait pas à cette époque que l’executive partner, ce serait aux côtés de Bouygues Construction, de Vinci Construction, d’Autodesk… ». « En fin de compte, on s’est placé dès le départ. Tous les ans, on a amélioré notre positionnement sur le BIM World parce qu’on a pris de l’ampleur ».
 

 

Pour l’édition 2019, Resolving a occupé « une place importante. On avait une histoire à raconter ». « On a créé un stand expérience » sur lequel ont été réunis partenaires et clients technologiques pour qu’ils viennent parler des solutions Resolving, « de ce qu’on fait avec eux parce qu’encore une fois, ce qu’on fait, c’est pour mettre en lumière nos clients. On est le moyen pour eux d’améliorer leur valeur, et c’est cette valeur que l’on met en avant ». Bien sûr, outre le stand expérience, Resolving a compté sur un stand corporate « où là, il y a le vrai business qui s’opère ». 

 

 

 

Couvrir les 360° du cycle de vie des assets
 

 

Concernant RRED, Cyriaque Rios nous précise qu’il s’agit d’une solution logicielle dédiée à l’asset management et aux métiers de l’immobilier. « Aujourd’hui la peine des utilisateurs, des maîtres d’ouvrage ou des foncières, c’est de savoir ce qu’ils ont dans leur parc immobilier ». Il nous donne l’exemple d’une foncière qui possède 300 immeubles : « Vous voulez savoir dans quels immeubles vous avez des groupes froids, ou des pompes à chaleur ? Déjà, ça devient compliqué. Ensuite, vous voulez savoir à quel moment il va falloir faire les prochaines maintenances, ou est-ce qu’il y a un problème réglementaire lié à ces dispositifs ? C'est une mission impossible. Si vous voulez connecter vos clients à vos différents assets et savoir si eux sont contents d’être à l’intérieur, vous n’avez pas l’information car ils passent directement par le facility manager ».
 

 

« La solution RRED résout ces peines » et offre aux clients « une démarche structurée, déployable sur plusieurs assets en même temps ». « On fait une chaine de valeur et de trust pour toute l’information et surtout avec le temps, on constitue le jumeau numérique », un digital twin qui permet de savoir comment se comporte l’asset. « On l’a fait notamment avec Prologis, où là dans le digital twin, on intègre de l’IoT ».
 

 

Grâce à une maquette numérique openBIM actualisée en temps réel par chacun des intervenants, l’utilisateur accède à l’information rapidement et de façon fiable. Différents outils sont proposés selon le profil : RRED Portfolio, RRED Presenter, RRED Data Room, RRED Field, RRED Connect et RRED Planner.
 

 

« On a une offre RRED qui s’appelle le carnet numérique et qui dit, j’ai un appartement, je suis occupant. Quand j’arrive, le maître d’ouvrage me remet une documentation qui va m’expliquer le fonctionnement de mon appartement (thermostat par exemple). On s’assure que tous les éléments, pour la bonne gestion de l’asset, soit contenu dans le carnet numérique », poursuit M. Rios.
 

 

R-Build, une approche « projets »
 

 

La démarche R-Build « englobe une partie de RRED avec une approche plus projets ». L’outil couvre toutes les phases d’un projet : conception, construction, suivi, contrôles, qualité, sécurité, environnement, commissionning, mise en service et livraison et permet de valoriser les processus métiers. « Dès lors qu’un des acteurs doit avoir une information, il faut qu’il puisse l’obtenir lui-même, rapidement, et qu’il soit certain que ce soit la bonne… ».
 

 

Chaque intervenant peut enrichir la maquette : les mises à jour sont ainsi réalisées rapidement, « en une seule fois ». R-Build simplifie les tâches : « On créé un workflow qui est redoutablement efficace ». « C’est du collaboratif très moderne. On sert des infos qu’on ne pouvait pas obtenir avant. Par exemple, on a bâti un système d’API’s très puissant qui permet aux clients d’aller chercher de l’information qu’il ne pouvait pas obtenir avant. Grâce à cette API, on peut générer des fichiers de reporting qui met en avant le contenu des maquettes, de manière très synthétique ».
 

 

R-Build informe aussi sur la livraison de matériels ou autres sur le chantier, ce qui permet d’anticiper, de planifier et de travailler plus sereinement. Il permet également de signaler des problèmes, un mur fissuré par exemple. Il suffit de prendre une photo, d’indiquer le mur affecté sur la maquette, et d’envoyer l’ensemble de l’information au sous-traitant. Ce dernier peut alors définir les équipements et les matériaux dont il aura besoin pour procéder à la réparation, et ce, sans même devoir se déplacer.
 

 

Les fonctionnalités de l’outil sont : R-Build GED et GED-BIM, R-Build BIM, R-Build Field, R-Build Contrôle et Audit, R-Build QSE, R-Build Appro, R-Build Livraison et R-Build API. 
 

 

Au BIM World, Resolving a en outre présenté « une grosse nouveauté. On a, à partir de la maquette, la possibilité de superposer en temps réel les plans 2D avec la maquette. C’est-à-dire que je peux avoir les deux vues en même temps ». Une façon de savoir rapidement ce qu’il y a à faire, ce qui a été fait, de lier le tout aux objets BIM de la maquette, de réaliser contrôles et reportings mais aussi de répertorier les réglages initiaux des appareils pour les réattribuer ensuite en cas de dysfonctionnement.  
 

 

Rose Colombel
Photos : ©Christophe Filleule

 

Redacteur

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter