Fermer

Artisanat du Bâtiment : le gouvernement attendu au tournant

« La dégringolade s’accélère », selon la Capeb, qui a annoncé mardi une activité de l’artisanat du bâtiment en France en baisse de 3% au premier trimestre 2013 par rapport à la même période en 2012. En attendant l’action du gouvernement, la Confédération avance plusieurs pistes pour améliorer le contexte économique des artisans.
Publié le 23 avril 2013

Partager : 

Artisanat du Bâtiment : le gouvernement attendu au tournant - Batiweb

Ce quatrième trimestre de baisse consécutif a été particulièrement marqué dans le neuf (-6%), tandis que l’activité de l’entretien-amélioration a cédé 1,5%. « Face à la crise, à la concurrence déloyale et aux normes toujours plus nombreuses, certains chefs d’entreprises commencent à baisser les bras. 10.000 emplois ont été détruits l’année dernière et 40.000 sont menacés d’ici fin 2014 », a prévenu Patrick Liébus, président de la Capeb, qui attend « de pied ferme le passage à l’action » du gouvernement.

Entre janvier et mars, l’artisanat du bâtiment a notamment fait les frais d’une conjoncture« particulièrement difficile et de conditions climatiques rudes », selon la Confédération. En outre, l’état des carnets de commande et de la trésorerie des artisans est jugé « préoccupant ». En 2012, l’activité du secteur avait déjà enregistré un recul de 1% par rapport à 2011.

Des prévisions malheureusement confirmées

Une baisse de chiffre d’affaires de 3% est attendu pour l’ensemble de l’année 2013, soit un manque de 2,3 milliards d’euros d’activité. « Les prévisions que nous avions faites pour 2012 se sont malheureusement confirmées: 14.323 défaillances d’entreprises et 35.391 cessations d’activité, soit 3,7%. Il y a tous les risques que celles de 2013 se confirment également: nous ne cessons de perdre de l’activité », a souligné M. Liébus.

La Capeb indique travailler sur plusieurs pistes pour « améliorer le contexte économique pour les artisans et les petites entreprises du bâtiment », notamment la lutte contre les fraudes et la concurrence déloyale, l’assainissement des pratiques des auto-entrepreneurs, ainsi que la demande d’une TVA à 5% pour la rénovation des logements existants.

LP (AFP)


Aller plus loin

Note de conjoncture de la Capeb - 1er trimestre 2013

Par Redacteur

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.