Bosch vise la neutralité carbone dès 2020 Vie des sociétés | 10.05.19

Partager sur :
Bosch a annoncé ce jeudi 9 mai son ambition de devenir la première entreprise industrielle à atteindre la neutralité carbone. Le groupe estime pouvoir atteindre cet objectif dès l’année prochaine. Il prévoit également d’investir 2 milliards d’euros en 10 ans pour participer à la transition énergétique.

Alors que l’industrie est responsable de près d’un tiers des émissions mondiales de CO2 selon l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), Bosch a annoncé vouloir devenir le premier groupe industriel neutre en carbone dès l’année prochaine. Le premier équipementier automobile mondial, qui a atteint un chiffre d’affaires de 78,5 milliards d’euros en 2018, prévoit également d’investir 2 milliards d’euros en 10 ans dans la transition énergétique.
 

Le premier groupe industriel neutre en carbone ?


« Nous sommes la première grande entreprise industrielle à pouvoir atteindre, dans un peu plus d’un an, cet objectif de neutralité carbone. A partir de 2020, Bosch ne laissera plus aucune empreinte carbone. Les 400 sites Bosch dans le monde seront climatiquement neutres », a annoncé Volkmar Denner, le président du directoire de Bosch, lors de la conférence de presse annuelle du groupe.

« Le changement climatique n'attend pas, et nous devons réagir plus rapidement pour atteindre les objectifs de l'accord de Paris », a-t-il ajouté.

Cet objectif prendra en compte la combustion d’énergies fossiles tels que l’essence, le diesel, le fioul, le gaz naturel et le charbon, ainsi que tous les gaz industriels utilisés par exemple pour le processus de soudage. Elle inclura également les émissions indirectes de carbone imputables à l’énergie consommée sous forme d’électricité ou de chauffage urbain.

Alors que les émissions totales de CO2 de l'entreprise sont restées « à peu près stables ces dernières années », selon V. Denner, Bosch vise désormais une baisse de 1 à 2 % en chiffres absolus par an.

 

 

Efficacité énergétique, énergies renouvelables et compensations



Pour parvenir à la neutralité carbone, l’entreprise compte augmenter l'efficacité énergétique de ses opérations, acheter davantage d'électricité renouvelable et compenser les émissions « inévitables » de CO2 par des investissements dans des projets environnementaux. L’objectif étant d’éviter l’émission de 3,3 millions de tonnes de CO2 d’ici 2020.

« D'ici 2030, les mesures de compensation seront réduites » au fur et à mesure que l'utilisation d'énergies renouvelables augmentera, a également précisé le groupe.

 

Des sites industriels qui se mettent au vert


Parmi les efforts déjà réalisés, Bosch indique le site de Renningen, situé à l’ouest de Stuttgart, qui est déjà neutre en carbone depuis janvier 2019. Sur ce site, l'utilisation du gaz naturel pour le système de chauffage est entièrement compensée. Les besoins en électricité sont couverts par l’achat d’électricité verte, et les 460 modules photovoltaïques installés sur les toits des bâtiments produisent de l'électricité pour les besoins de l'entreprise. Les toits sont également végétalisés pour améliorer le contrôle de la température dans les bâtiments. Une citerne enterrée d’environ 3 600 m3 recueille l’eau de pluie, utilisée pour les tours réfrigérantes et l’air conditionné. Enfin, le site dispose de sa propre station de traitement d’eau, ce qui permet au groupe d’économiser environ 20 000 m2 d’eau potable par an.

Autre exemple : le plus ancien site du groupe, situé à Feuerbach, dans la banlieue de Stuttgart, qui est parvenu à réduire sa consommation d’énergie de plus de 50% et de diminuer ses émissions de CO2 de 47% par rapport à 2017. Des résultats permis grâce à la récupération de chaleur, l’automatisation, les systèmes d’arrêt automatique, et la rénovation des halls.

C.L

Photo de une : ©Adobe Stock

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Réunion sur les choix stratégiques pour la transition énergétique à l’Elysée

Réunion sur les choix stratégiques pour la transition énergétique à l’Elysée

Le Président Emmanuel Macron a réuni hier après-midi, mercredi 24 octobre, une trentaine de dirigeants d’entreprises, parmi lesquels les dirigeants d’EDF, Engie, Total, Orano, Vinci, Saint-Gobain ou Veolia, mais aussi des organismes de recherche comme le CNRS ou l’INRA, pour une « séance de travail » en prévision de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui devrait être annoncée à la mi-novembre.
En 2017, les émissions mondiales de CO2 issues des énergies fossiles ont grimpé

En 2017, les émissions mondiales de CO2 issues des énergies fossiles ont grimpé

Selon une étude publiée ce lundi en marge de la COP23, les émissions mondiales de gaz à effet de serre issues des énergies fossiles devraient croître de 2% cette année par rapport à 2016 et atteindre un record de 36,8 milliards de tonnes, après trois années de quasi stabilité. Le bilan, réalisé par le Global Carbon Project, souligne l’importance d’agir « plus fortement » pour la planète et d'oublier toute « autosatisfaction ».
A Guzenhausen, Bosch produit l’équivalent de 7000 MW de chaudières industrielles par an

A Guzenhausen, Bosch produit l’équivalent de 7000 MW de chaudières industrielles par an

Depuis 2009, Bosch Thermo-technologie fabrique des chaudières industrielles pouvant produire jusqu’à 25 MW sur son site de Guzenhausen, en Bavière (Allemagne). L’usine en produit environ 900 par an, soit l’équivalent de 7000 mégawatts. Exportées dans plus de 140 pays, elles servent à l’industrie, mais aussi à alimenter des réseaux de chaleur de plusieurs milliers de logements.
15 propositions pour accélérer le développement de la méthanisation

15 propositions pour accélérer le développement de la méthanisation

Le 1er février dernier, Sébastien Lecornu installait un groupe de travail sur la méthanisation. Ce lundi, le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, a dévoilé 15 propositions pour accélérer l’installation d’unités de méthanisation partout en France. Elles viennent s’ajouter aux dix conclusions présentées en janvier dernier par le groupe de travail éolien, dans le cadre du Plan de libération des énergies renouvelables. Précisions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter