Cemex publie son second rapport de RSE : « Matières à réfléchir » Vie des sociétés | 19.02.18

Partager sur :
Le fabricant de matériaux de construction, Cemex, publie ce jour son second rapport de responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Intitulé « Matières à réfléchir », le document dresse le bilan des actions menées par l’entreprise depuis 2014. Il vient confirmer l’engagement de Cemex en faveur d’une construction plus durable et se veut une « véritable contribution » à destination des acteurs engagés dans la feuille de route environnementale du gouvernement.
Cemex présente ce jour « Matières à réfléchir », son second rapport de RSE. Diffusé auprès de l’ensemble des parties prenantes nationales et locales du fabricant, il présente une photographie complète des actions menées en France entre 2014 et 2016.

Pour être au plus proche de la réalité du terrain, Cemex a co-construit le document avec son réseau de coordinateurs RSE. Nathalie Ponsart, Directrice communication, affaires publiques et RSE de Cemex France, explique que le groupe part « de l’existant en faisant un diagnostic sans concession. A partir de là, nous émettons des propositions pour la filière et des engagements pour notre entreprise ».

Marcelo Catala, président de Cemex France, ajoute : « c’est en dialoguant avec toutes nos parties prenantes et en coopérant avec elles que nous sommes capables d’être plus performants ; Cela s’applique bien sûr, en tout premier lieu, à nos salariés et à ceux de nos sous-traitants ».

Ce rapport est décliné dans quatre rapports RSE régionaux présentant les problématiques spécifiques à chaque territoire ainsi que les engagements et actions pour y répondre.

« Nous sommes une entreprise ancrée dans les territoires. Nous entretenons des liens étroits avec les collectivités, les entreprises et les associations locales », observe Louis Natter, responsable affaires publiques et RSE. « Etre à l’écoute de ses partenaires, c’est partager des objectifs communs et mettre tout en œuvre pour les atteindre : protéger nos milieux naturels, économiser les ressources, préserver le cadre de vie de chacun et contribuer au dynamisme économique. »

« Défis » et « engagements »

« Matières à réfléchir » est organisé en deux grandes parties. La première fait le point sur les « défis » touchant l’ensemble de la filière : « comment faire de la responsabilité sociétale un levier de compétitivité », « comment favoriser la construction durable », « comment valoriser au mieux les ressources d’un territoire », « comment garantir un dialogue toujours plus constructif », « comment neutraliser notre empreinte écologique », « comment corréler industrie et bien-être ».

Cemex se propose d’émettre des propositions pour chacune de ces questions et ce afin d’améliorer les conditions d’exercice de ses activités, favoriser une gestion vertueuse des matériaux de construction et permettre aux collectivités de choisir les entreprises les « mieux-disantes ».

La deuxième revient sur les « engagements » de la société ainsi que sur ses objectifs. Ces derniers ont été établis en fonction des résultats obtenus dans le cadre du bilan 2014-2016, des résultats de l’évaluation Ecocert 26000 menée en octobre 2016, des recommandations des organes de consultations externes, des objectifs fixés dans le dernier rapport RSE de Cemex et des nouveaux enjeux auxquels ses activités se trouvent confrontées.

Des objectifs précis

Cemex s’est notamment fixé l'objecti de doubler sa production de granulats recyclés, valoriser 4 millions de tonnes de déblais, faire évaluer 100% des sites de production au niveau « exemplarité » du référentiel de la charte RSE de l’Unicem, ou encore parvenir à un taux de 60% des tonnes kilométriques de matériaux transportées par voie fluviale et ferrée. Des engagements qui devraient répondre à la feuille de route « économie circulaire » du gouvernement qui sera rendue publique ces prochaines semaines.

« Notre profession se situe à un tournant. Les exigences sociétales et publiques en termes d’économie de la ressource et du recyclage nous obligent à évoluer en permanence, ces évolutions sont aussi à mettre en perspective avec la performance toujours plus importante des matériaux que nous devons fournir à nos clients. Conjuguer les exigences de court terme et la vision de long terme, c’est sans doute le plus grand défi de nos métiers ! », conclut Marcelo Catala.

Les engagements de Cemex :

1. Mobiliser les collaborateurs autour de la politique de l’entreprise
2. Développer le dialogue et la concertation autour des parties prenants
3. Etre attentif aux conditions de travail et au développement personnel des collaborateurs
4. Prévenir les risques sur la santé et la sécurité au travail
5. Garantir la non-discrimination, la diversité et le respect des droits de la personne
6. Anticiper les impacts liés aux procédés industriels et au transport
7. Contribuer à la protection et à la restauration de la biodiversité
8. Soutenir l’utilisation économie et rationnelle des ressources naturelles exploitées et développer le recyclage
9. Assurer la conformité de nos activités aux lois et engagements de l’entreprise
10. Mener nos activités d’achat et de vente dans le respect de l’éthique professionnelle
11. Promouvoir les bonnes pratiques concurrentielles
12. Commercialiser des produits, services et solutions efficaces, innovants et durables
13. Fournir des produits et services sans risque pour la santé des consommateurs
14. Sensibiliser les consommateurs à une consommation éco-responsable
15. Contribuer au développement socio-économique et à l’aménagement des territoires
16. Valoriser les ressources et les activités de proximité
17. Participer à des activités de recherche, culturelles, éducatives et sportives.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

En créant Cycle Up, Icade et Egis s’engagent dans l’économie circulaire

En créant Cycle Up, Icade et Egis s’engagent dans l’économie circulaire

Egis et Icade ont signé, mercredi 27 septembre, un protocole d’accord en vue de créer une société de réemploi des matériaux de construction. Baptisée Cycle Up, la société propose notamment une place de marché numérique où sont recensés les matériaux à recycler. Soutenue par la Caisse des Dépôts, l’initiative devrait être opérationnelle dans le courant de l’automne.
Le projet Recybéton va sillonner la France pour promouvoir l’économie circulaire

Le projet Recybéton va sillonner la France pour promouvoir l’économie circulaire

En novembre 2018, le projet Recybéton livrait ses recommandations techniques sur l’utilisation de granulats recyclés dans la fabrication du béton. Pour aller encore plus loin et encourager les acteurs de la construction à s’inscrire dans une démarche d’économie circulaire, Recybéton annonce l’organisation d’un road-show. Première étape, le 9 avril à Bordeaux/Talence.
Le projet Recybéton démontre la faisabilité industrielle du recyclage du béton

Le projet Recybéton démontre la faisabilité industrielle du recyclage du béton

Après trois ans de travaux, les professionnels du BTP engagés dans le projet national Recybéton affirment que le recyclage du béton issu de la démolition, pour le réutiliser dans la formulation de nouveaux bétons de construction est possible à une échelle industrielle. Si les expériences menées sont probantes, il reste à convaincre les professionnels de se lancer dans ce recyclage. L'enjeu est de taille, 20 millions de tonnes de béton de déconstruction attendent d'être valorisées.
Économie circulaire : les architectes d’Europe appellent à l’action

Économie circulaire : les architectes d’Europe appellent à l’action

A l’occasion du 3e Forum Mondial de l’Économie circulaire organisé, les 4 et 5 juin 2019, à Helsinki (Finlande), le Conseil des Architectes d’Europe (CAE) a rappelé combien il était urgent de revoir la façon de concevoir les bâtiments pour optimiser la valeur des ressources et générer le moins possible de déchets. L’architecture « a un rôle à jouer en la matière », estime-t-il. Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter