Charpenterie bois : « Je suis la seule femme dans l'entreprise » Vie des sociétés | 05.03.21

Partager sur :
Dans le BTP, les femmes sont encore largement minoritaires. En 2017, elles ne représentaient que 11,9 % des salariés du bâtiment. Camille Hugel, jeune apprentie de 19 ans en charpente-bois, casse les codes et revendique : « On en est toutes capables, il faut juste s’en donner les moyens ! ». Rencontre.

Pourquoi vous êtes-vous tournée vers la charpenterie bois ? 

Camille Hugel : Actuellement en 2ème année de BP Charpente, je travaille en tant qu’apprentie charpentière bois à Griffet Sarl, à Gannat (03). Mon grand-père et mon parrain étaient charpentiers-menuisiers, donc c'est un secteur que je connaissais bien, que je trouvais vraiment intéressant, et qui m’a toujours attirée. Et puis un jour, je me suis simplement dit : « Pourquoi pas moi ? ».

Avez-vous eu des difficultés à vous intégrer en tant que femme ? 

C.H. : Non, quand je suis arrivée dans mon entreprise, je me suis tout de suite sentie accueillie. Pour eux, le fait que je sois une femme ne changeait stricement rien à la qualité de mon travail. D’habitude, certains pensent qu’une femme n’est pas assez « forte » physiquement pour travailler dans ce milieu, qu'elle n'arrivera pas à porter des charges lourdes, ou qu'elle aura du mal à comprendre. Personnellement, je me sens reconnaissante de ne jamais avoir eu de problèmes, de ne jamais avoir eu à faire face à des remarques sexistes, contrairement à beaucoup de femmes...  

Pensez-vous qu'être une femme pourrait vous freiner dans votre carrière ?

C.H. : En effet, c’est assez compliqué de s’imposer en tant que femme. Par exemple, j'ai une amie qui a voulu se lancer dans la charpente mais elle n'arrivait pas à trouver de stage, les patrons ne la prenaient pas, sur le seul fait que c'était une femme... D’ailleurs, aujourd’hui, je suis la seule femme dans l'entreprise. Je pense donc qu’il faut savoir faire preuve de courage et de sagesse. Tout vient en travaillant et en montrant qu’on peut arriver à faire autant de choses, ou presque, que les hommes. 

Vous avez participé à la campagne de communication « La construction, demain s'invente avec nous » : quels sont, selon vous, les arguments pour attirer les jeunes vers ce métier, et plus particulièrement les jeunes femmes ?

C.H. : Le métier de charpentier vient à se perdre au fur et à mesure des années, en tout cas pour le côté savoir-faire. Cependant cela reste une grande fierté de garder ce côté traditionnel. C’est un métier qui demande, certes, pas mal de force physique mais si on se donne les moyens d’y arriver tout peut nous réussir. Nous sommes TOUTES capables de réussir et ce dans n’importe quel corps de métier. La charpente est plus particulière, on conçoit un réel projet pour le client, de A à Z, et voir leur joie devant notre travail est une grande fierté. Le bois est un matériau noble, il est à la portée de tous. Je suis fière d’avoir participé à la campagne du CCCA-BTP, et de montrer que les femmes peuvent le faire. Je reçois beaucoup de messages de soutien de jeunes femmes en charpente qui se sentent encouragées et soutenues. C’est un vrai plaisir !

Quelles sont vos ambitions ? 

C.H. : Actuellement mon projet est de devenir chef d'équipe et donc avoir des apprentis et des stagiaires à ma charge, pour leur rendre ce que moi j’ai appris. Dans le futur, j'aimerais créer mon entreprise, et y intégrer le plus de femmes possible !

 

Propos recueillis par Marie Gérald

Photo de une : Camille Hugel

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

EquipBaie : la ministre Muriel Pénicaud prête à lancer un plan dédié à l’apprentissage dans le BTP - Batiweb

EquipBaie : la ministre Muriel Pénicaud prête à lancer un plan dédié à l’apprentissage dans le BTP

Visiblement boudé, en cette période de tensions autour du CITE, par les ministres de la Transition écologique et solidaire et du Logement, le salon EquipBaie a tout de même été marqué par la venue, ce 22 novembre, de Muriel Pénicaud, ministre du Travail. Accompagnée des porte-paroles du Pôle Fenêtre FFB, celle-ci a apporté son soutien aux professionnels du secteur, s’engageant à renforcer les initiatives visant à sensibiliser les apprentis aux métiers de la menuiserie.
Opération « recrutement » pour l’Union des Fédérations du Bâtiment d’Ile-de-France - Batiweb

Opération « recrutement » pour l’Union des Fédérations du Bâtiment d’Ile-de-France

Le bâtiment recrute et le fait savoir ! Vendredi 25 et samedi 26 janvier 2019, l’Union des Fédérations du Bâtiment d’Ile-de-France sera sur le Salon de l’Apprentissage, de l’Alternance et des Métiers. L’événement, qui se déroulera à Paris-Porte de Versailles, permettra à l’UFB Ile-de-France de présenter les opportunités de carrières du secteur et la diversité des filières de formation en apprentissage dans les CFA de la région.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter