Conduite de chariot élévateur : le simulateur Simchar se renouvelle Vie des sociétés | 15.01.19

Partager sur :
Conduite de chariot élévateur : le simulateur Simchar se renouvelle
L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) et la société Acreos annonce le lancement d’une nouvelle version du simulateur de conduite de chariot élévateur Simchar. Le logiciel permet de reproduire le comportement des engins et d’appréhender les risques de renversement. L’INRS précise que cette nouvelle version fait la part belle à la réalité virtuelle. De nouveaux exercices d’apprentissage sont également proposés.
La conduite de chariots élévateurs à contrepoids exige une formation adaptée qui peut se traduire par l’obtention d’un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES®). Si l’usage de ces engins est contrôlé, les accidents du travail ne manquent pas.

Dans un communiqué, l’INRS rapporte que chaque année, « on dénombre plusieurs milliers d’accidents et plus d’une dizaine de décès de caristes dont la moitié est liée au renversement latéral de chariot élévateur. Dans ce type d’accidents, le cariste est généralement éjecté de son siège et écrasé par la structure de protection du chariot ».

Pour aider les professionnels à mieux appréhender les risques de renversement de ces engins et enseigner la conduite et les manœuvres sûres, l’INRS a développé, en partenariat avec les manufacturiers de pneumatique, le logiciel Simchar.

Lancé en 2012, le simulateur est capable de reproduire au plus près de la réalité, le comportement du chariot. Concrètement, Simchar se compose d’un module de commande comprenant un tableau de bord avec volant, pédalier, joystick ou leviers. 11 scénarios ou modules pédagogiques simulant toutes les situations à risque sont proposés, comme la circulation avec des fourches en position haute, la prise d’un virage serré avec une vitesse excessive, les défauts de revêtements, les obstacles.

Chaque module présente plusieurs séries de 10 ou 15 exercices chacune : conduite à vide, conduite à charge, interaction avec piétons et autres machines mobiles…

Une nouvelle version encore plus « réelle »

Simchar fait aujourd’hui peau neuve. « Cette nouvelle version bénéficie des dernières avancées graphiques en matière de réalité virtuelle, tout en conservant le même niveau de fiabilité de simulation », explique Pierre Lemerle, chargé de coordination de projets de recherche à l’INRS.

Pour plus d’immersion, des vérins installés sous le poste de conduite reproduisent les vibrations, les accélérations et l’inclinaison du véhicule en synchronisation avec la simulation graphique.

De nouveaux exercices d’apprentissage sont venus enrichir Simchar, en lien avec les évolutions du CACES® et en complément des cursus nécessaires pour son obtention. Eric Pierson, président d’Acreos, souligne : « L’objectif n’est pas de remplacer le formateur mais de l’assister. Simchar est complémentaire des cursus de formation. En effet, il permet de simuler des situations variées non reproductibles, que ce soit pour des questions de coût, de temps ou de sécurité ».

A ce jour, 70 simulateurs ont été commercialisés. On les retrouve notamment dans les organismes de formation professionnelle et les centres de formation d’apprentis (CFA). Certaines entreprises sont également équipées pour leur formation en interne, en France comme à l’étranger.

R.C
Photo de une : ©Acreos
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les chefs d'entreprise de moins en moins préoccupés par la sécurité de leurs salariés

Les chefs d'entreprise de moins en moins préoccupés par la sécurité de leurs salariés

Selon une enquête réalisée par l'Institut national de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accident du travail et des maladies professionnelles (INRS), les chefs des petites et très petites entreprises se préoccupent de moins en moins de la santé et de la sécurité de leurs salariés, depuis 2010. En matière de prévention, le minimum est en effet perçu comme « suffisant ». Analyse.
La prévention des risques, une réelle nécessité pour les entreprises françaises

La prévention des risques, une réelle nécessité pour les entreprises françaises

Malgré les efforts déployés par les entreprises en matière de prévention des risques, Dekra Industrial, spécialiste du secteur, constate toujours « une efficacité limitée faute d’une réelle stratégie dans le domaine ». Le nombre d’accidents recensés ne cesse néanmoins de baisser, les enjeux liés à la prévention étant de plus en plus pris au sérieux par les dirigeants des sociétés.
Santé et sécurité au travail : signature d’une nouvelle convention

Santé et sécurité au travail : signature d’une nouvelle convention

Une nouvelle convention de partenariat pour l’amélioration de la santé et sécurité au travail vient d’être signée entre la FNTP, le ministère du Travail, la Cnam TS, l’Inrs et l’Oppbtp. D’une durée de 5 ans, la convention a pour but la recherche de solutions efficaces afin d’améliorer la formation et développer la culture de la prévention pour les acteurs des travaux publics.
Publication d’un nouveau guide sur la sécurité et la prévention sur les chantiers

Publication d’un nouveau guide sur la sécurité et la prévention sur les chantiers

CSTB Éditions vient tout juste d’annoncer la parution d’un nouvel ouvrage portant sur les problématiques liées à la Santé et sécurité au travail, adaptées au secteur de la construction. Titré « Sécurité et prévention sur les chantiers », le document a été rédigé par trois expertes de l’IRIS-ST (Institut de recherche et d’innovation sur la SST) et revient notamment sur la réglementation en vigueur, l’organisation de la prévention, ou encore la gestion des accidents ou maladies professionnels.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter