Jacob Delafon : Kramer abandonne le projet de reprise

Vie des sociétés | 26.02.21
Partager sur :
Jacob Delafon : Kramer abandonne le projet de reprise - Batiweb
Le groupe français Kramer, qui s'était positionné pour reprendre le site de production de Jacob Delafon situé à Damparis, dans le Jura, a annoncé mardi 23 février abandonner son projet de reprise face à « l'opacité » des informations transmises par le groupe américain Kohler, qui souhaite s'en séparer. Sans repreneur, cela signerait la fin du dernier fabricant français de céramique sanitaire.

Créée à la fin du XIXème siècle par Emile Jacob et Jean Alfred Delafon, l'entreprise française Jacob Delafon, spécialisée dans la céramique sanitaire, avait été reprise par le groupe américain Kohler près de 100 ans plus tard, en 1986.

 

A l'automne dernier, le groupe a annoncé vouloir s'en séparer, et lancé un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), menaçant les 29 postes de l'usine de robinetterie de Reims et les 150 salariés du site de production de Damparis, dans le Jura, et risquant de faire disparaître le dernier fabricant de céramique sanitaire français.

 

Le 5 février 2021, le groupe français Kramer (112 salariés et 30 millions de chiffre d'affaires), spécialisé dans la fabrication de robinetterie, s'était positionné pour reprendre le site de production de Damparis, et conserver 91 emplois sur les 150.

 

Manuel Rodriguez, président du groupe Kramer, s'était dit touché par le risque de fermeture de ce site historique : « C’est le dernier site capable de produire de la céramique sanitaire en grès et en porcelaine en France, et sa fermeture signerait la disparition définitive de ce savoir-faire dans notre pays. Au départ, j’étais à mille lieues d’imaginer faire une offre, mais j’ai eu un réflexe d’entrepreneur et d’industriel. A l’heure où l’on parle de “made in France” et de réindustrialiser la France, les planètes m’ont semblé bien alignées », expliquait-il au Monde le 22 février dernier. A travers ce rachat, il prévoyait également une diversification des activités du groupe Kramer.

 

Vers la disparition du dernier fabricant français de céramique sanitaire ?

 

Mais à peine trois semaines plus tard, le groupe français s'est finalement rétracté, affirmant se désengager en raison de « l'opacité » des informations transmises par le groupe américain Kohler.

 

Le groupe Kramer a précisé les raisons de cet abandon dans un communiqué : « L'opacité dont a fait preuve le groupe Kohler en matière d'informations ne permet pas de répondre aux conditions et délais imposés par celui-ci et emporte aujourd'hui la conviction de l'impossibilité de mener à bien ce projet que le repreneur n'aura jamais pu exposer directement aux salariés ».

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

La reprise de TIM, une histoire sans fin ? - Batiweb

La reprise de TIM, une histoire sans fin ?

Nouveau rebondissement dans l’affaire TIM ! Le fabricant de cabines d’engins pour chantier, en redressement judiciaire, avait finalement réussi à susciter l’intérêt de deux groupes prêts à reprendre la société : d’un côté, Fritzmeier, propriétaire de l’usine de TIM, et de l’autre, Atlas, client de l’entreprise. Mais alors que le tribunal de commerce de Lille a de nouveau renvoyé le délibéré des deux offres, Atlas a finalement décidé de renoncer au projet de reprise. Explications.
Dans les coulisses d'une usine de production de robinets en Allemagne - Batiweb

Dans les coulisses d'une usine de production de robinets en Allemagne

Visible depuis l'autoroute, l'usine Schell fait partie de ces fleurons industriels dont l'Allemagne est si fière. Produit d'une histoire familiale, l'usine qui a démarré modestement sa production dans le domaine de la robinetterie sanitaire, en 1932, est désormais leader européen sur le segment des robinets d'équerre. Visite de l'unité de production à Olpe, dans le nord-est de l'Allemagne.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter