L’OPPBTP toujours plus impliqué dans la prévention du risque amiante Vie des sociétés | 17.05.17

Partager sur :
À l’occasion des 34èmes Journées nationales de santé au travail dans le BTP, qui ont ouvert leurs portes ce 17 mai au Palais des Congrès de Dijon, l’OPPBTP a été sollicité en sa qualité d’expert de la prévention dans le Bâtiment. Dans ce cadre, l’Organisme présentera un nouveau guide pratique sur l’amiante, dont le but est de sensibiliser et accompagner les professionnels concernés. Détails.
Après avoir fait la guerre au risque routier et enquêté sur l’appropriation du Document unique par les professionnels de la construction, l’OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics) est aujourd’hui présent aux 34èmes Journées nationales de santé au travail dans le BTP, organisées jusqu’au 19 mai à Dijon.

Un rendez-vous immanquable pour l’expert de la prévention, qui a été sollicité pour intervenir sur deux conférences. Ainsi, Isabelle Monnerais, responsable d’opération risque chimique, reviendra sur le projet CARTO Amiante, qui vise à établir une cartographie de l’empoussièrement amiante issu du BTP, tandis que l’ingénieur conseil Hervé Jovignot s’exprimera sur le rôle des différents acteurs face à la prévention du risque amiante.

Un nouveau guide pratique sur l’amiante

En parallèle, l’Organisme profitera de l’événement pour présenter son nouveau « Guide amiante à l’attention des médecins du travail et des équipes pluridisciplinaires – rôle et responsabilités », un ouvrage rédigé par les docteurs Emmanuelle Brichet et Mireille Loizeau, médecins-conseil de l’OPPBTP, et Olivier Brichet, également spécialiste du sujet.

Bien plus qu’un énième vade-mecum, ce manuel répond avant tout à la nécessité pour les professionnels concernés par le risque amiante de disposer d’un socle commun adapté aux pratiques de chacun. « L’objectif de ce guide est proposer un document, le plus complet possible sur le thème de l’amiante, facile à utiliser, adapté à nos pratiques et reprenant les questions les plus fréquentes auxquels nous sommes confrontés », témoignent les auteurs.

Dans ce but, l’ouvrage revient notamment sur la réglementation en vigueur, qui a fait l’objet de nombreuses modifications depuis 2012, et rappelle le rôle de chacun des intervenants, des médecins du travail aux entreprises, en passant par les préventeurs eux-mêmes. Des outils pratiques (modèles de courrier type, notices de poste amiante pré-remplies, etc.) sont également proposés afin d’accompagner les professionnels.

« Chaque chapitre, organisé selon un modèle uniforme avec rappels réglementaires, points particuliers, points de vigilance, grille de lecture et lettre type, peut être lu indépendamment selon les besoins du lecteur », précise le Docteur Mireille Loizeau. « Nous espérons que cet ouvrage facilitera la compréhension des points les plus complexes et permettra une harmonisation de nos pratiques. Évolutif, il bénéficiera de mises à jour, selon les évolutions des connaissances scientifiques et réglementaires », conclut-elle.

Le jeu au service de la prévention

En marge des Journées nationales de santé au travail dans le BTP, l’OPPBTP a également lancé le bien-nommé Prév’en jeux, « un jeu prêt à l’emploi pour créer l’échange au plus près du chantier », comme le présente l’organisme lui-même. En outre, cet outil propose d’aborder la prévention à travers des questions traitant de thématiques diverses, dont le bruit, la manutention manuelle, ou encore les travaux en hauteur.
Destiné aux équipes de terrain, il prend la forme de 3 kits d’animation illustrés : « Ma Prévention/Ma sécurité », « Mes conditions de travail », et « Mes risques ». Chacun incluant un poster, un livret d’animation, des questions et une échelle de scores. « Le but du jeu est d’être la première équipe ou le premier joueur à atteindre ou dépasser 70 points », explique l’OPPBTP. « Une façon ludique et conviviale de réviser ses connaissances sur la prévention ! ».
 

F.C
Photo de Une : @preventionbtp (Twitter)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

De nouvelles méthodes d’interventions pour traiter le risque amiante

De nouvelles méthodes d’interventions pour traiter le risque amiante

L’année dernière, suite à la signature de conventions relatives au traitement de l’amiante dans le parc social francilien, l’Union sociale pour l’habitat d’Île-de-France (AORIF) signait deux conventions de partenariat et lançait une phase de tests concernant 60 chantiers. Une démarche à l’objectif simple : mesurer le niveau d’émission de fibres d’amiante. Aujourd’hui, l’heure est au bilan.
La sécurité sur les chantiers briques au cœur d’un important dispositif numérique

La sécurité sur les chantiers briques au cœur d’un important dispositif numérique

Soucieux de la sécurité des artisans intervenant sur les chantiers de maçonnerie brique, la FFTB s’est associée à l’UNA Maçonnerie Carrelage de la CAPEB, l’UMGO-FFB, l’OPPBTP, le CCABTP, l’IRIS-ST et la Cnamts afin de proposer un guide d’un nouveau genre. En effet, ce dernier présente les bonnes pratiques à adopter pour garantir la sécurité et le confort de chacun, le tout sous la forme d’un jeu accessible sur ordinateur, tablette et smartphone. Tous les détails.
L’incubateur « Santé – Prévention dans le BTP » accueille 7 start-ups

L’incubateur « Santé – Prévention dans le BTP » accueille 7 start-ups

7 jeunes pousses ont été sélectionnées par le CCCA-BTP, l’OPPBTP, PRO BTP et la Fondation Excellence SMA afin de rejoindre l’accélérateur de start-ups « Santé – Prévention dans le BTP ». Grâce à leurs projets innovants, ces entreprises pourront bénéficier d’un accompagnement privilégié incluant notamment une visibilité accrue sur le web, dans les médias et lors des salons professionnels.
Chantiers de démolition : un guide pour faire le point sur les bonnes pratiques à adopter

Chantiers de démolition : un guide pour faire le point sur les bonnes pratiques à adopter

Le SNED (Syndicat national des entreprises de démolition), l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité), la CNAMTS (Caisse nationale d’assurance maladies des travailleurs salariés) et l’OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics) ont croisé leurs compétences afin de publier un « Guide des bonnes pratiques en démolition ». L’occasion de revenir notamment sur les bons gestes à adopter pour réduire l’exposition des travailleurs aux poussières.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter