La grève des trains se fait déjà ressentir sur l’activité des granulats Vie des sociétés | 06.04.18

Partager sur :
La grève des trains se fait déjà ressentir sur l’activité des granulats
Les usagers de la SNCF ne sont décidément pas les seuls à subir les grèves qui vont se prolonger (au moins) jusqu’au 28 juin. En effet, l’Union nationale des producteurs de granulats (UNPG) a indiqué ce 6 avril que l’approvisionnement en granulats a déjà été particulièrement impacté par les premiers jours de mouvement social. Et le pire pourrait encore être à venir…
Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting publié ce 5 avril, 57% des Français estiment que le mouvement de grève de la SNCF n’est pas justifié. Et à l’évidence, les adhérents de l’UNPG (Union nationale des producteurs de granulats) font partie de cette catégorie !

L’organisme a en effet partagé ce 6 avril ses inquiétudes quant à l’approvisionnement en granulats, perturbé par le mouvement social du groupe de transport. Rappelant que 80% des trains ont été supprimés les 3 et 4 avril derniers, l’UNPG craint que la fréquence de la grève (à raison de deux jours par semaine) n’ait des conséquences désastreuses sur l’activité des professionnels du BTP.

« Si les grèves perdurent, les producteurs de granulats (qui acheminent 11 millions de tonnes annuelles, soit 13% du trafic des granulats en tonnes kilomètres) craignent que leurs clients, dans une période de demande qui se ranime, cherchent des solutions d’approvisionnement qui passeront par la route », témoigne l’Union.

D’autres modes de transport à envisager ?

« Le mouvement social, programmé sur 18 périodes d’avril à juin, signifierait plus de 1 200 trains supprimés, soit près de 2 millions de tonnes de granulats non livrés sur les chantiers par le train, soit potentiellement 150 000 trajets par camions en plus sur les routes », poursuit l’organisme.

Au-delà de l’incapacité à approvisionner les chantiers, les problématiques liées à la réduction des émissions de gaz à effet de serre se font donc également ressentir, d’autant que la replanification d’une livraison est parfois impossible. « Cette grève, si elle perdure, pourrait signifier l’abandon de la solution ferroviaire pour les chargeurs de matériaux », estime l’UNPG.

Cette dernière rappelle par ailleurs que le « fret ferroviaire était déjà fragilisé et menacé faute de financements et d’entretien des lignes ». Le transport fluvial, lui non plus, ne semble pas être une alternative viable, après que le Conseil d’Orientation des Infrastructures ait recommandé la « dénavigation » de 20% du réseau.

« L’UNPG, acteur engagé et incontournable des modes de transport alternatifs à la route, s’inquiète de l’avenir du ferroviaire et du fluvial en France et demande aux pouvoirs publics la mise en place d’une feuille de route volontariste et réaliste à la hauteur de ses ambitions environnementales », conclut l’organisme.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

L'Union nationale des producteurs de granulats s'engage pour la biodiversité

L'Union nationale des producteurs de granulats s'engage pour la biodiversité

A l'approche de la Journée internationale de la biodiversité, le 22 mai prochain, l'UNPG (Union nationale des producteurs de granulats) a tenu à mettre en lumière les différentes initiatives qu'elle mène en faveur de l'environnement. Et si l'organisme est membre de plusieurs instances de la biodiversité, les branches régionales s'activent, elles aussi, pour adopter une extraction de granulats responsable. Tour d'horizon des actions menées à travers le territoire national.
La production de granulats devrait augmenter de 2% en 2017

La production de granulats devrait augmenter de 2% en 2017

Les producteurs français de granulats semblent enfin voir le bout du tunnel ! Après avoir observé une légère reprise de son activité en 2016 (+ 0,5%), la filière envisage une croissance de 2%, a annoncé l’UNPG lors d’une conférence de presse. La fédération professionnelle est par ailleurs revenue sur son nouveau livre blanc adopté en octobre dernier, actualisant ses perspectives pour les quinze prochaines années. Détails.
Les producteurs de granulats signataires de la Chaire Maritime

Les producteurs de granulats signataires de la Chaire Maritime

L’Union nationale des producteurs de granulats (UNPG), EDF Renouvelables et le Réseau de transport d’électricité (RTE) font partie des signataires de la Chaire Maritime lancée par la Fondation de l’Université de Nantes. Cette chaire a pour ambition de constituer une équipe de recherche afin de mener une réflexion sur les modalités d’appropriation de l’espace maritime.
Qualité de l’air : les poussières générées dans les carrières posent question

Qualité de l’air : les poussières générées dans les carrières posent question

S’il est bien connu que les carrières d’où sont extraites les granulats sont génératrices de poussières, ce qu’il advient de ces mêmes poussières est moins certain. L’Union nationale des producteurs de granulats (UNPG) a répondu à cette question en mettant en œuvre un programme d’études visant à déterminer l’impact des poussières sur le périmètre avoisinant les carrières. Les résultats ont été présentés ces 9 et 10 octobre aux Assises de la qualité de l’air, ainsi que sur une plateforme digitale dédiée.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter