La scission d’Eternit génère quelques craintes Vie des sociétés | 07.12.09

Partager sur :
Eternit, société spécialisée dans la fabrication de matériaux de couverture, de façade et de construction, a annoncé sa scission en trois unités, faisant craindre à la CGT des suppressions d'emplois parmi les 550 salariés, ce qu'a démenti la direction vendredi.

« Notre engagement est clair : pas de licenciement », a assuré le directeur des ressources humaines d'Eternit, Laurent Gasse, en réponse aux craintes de Jean-Louis Guiraud (CGT), que derrière la scission annoncé par le groupe (des unités qui seraient constituées de la production, du commercial et des services) « se cache à terme une baisse des effectifs ». D'après lui, chaque branche serait cliente des autres et « si l'une n'est pas assez concurrentielle, on coupe la branche ».

« Nous avons garanti la poursuite de l'ensemble des accords et du statut Eternit pour les trois sociétés », a réagi Laurent Gasse. De plus, « l'opération de scission s'inscrit dans le cadre d'un régime fiscal de faveur » et Eternit a « l'obligation de maintenir l'activité actuelle en France pour les cinq années à venir », a-t-il précisé. Selon le délégué CGT de l'usine tarnaise du groupe, les organisations syndicales ont demandé à la direction de « revoir sa copie » et réclament que la production et la fonction commerciale restent au sein d'une même société. « Nous ne voulons pas que la société commerciale mette nos usines en concurrence avec des fournisseurs extérieurs », a-t-il expliqué.

La direction doit répondre à cette demande lors d'une réunion vendredi prochain dans le cadre d'un droit d'alerte déclenché par le comité d'entreprise après les premières informations sur le projet de scission, il y a trois mois. Un débrayage symbolique avait eu lieu jeudi à Albi pendant un comité d'entreprise à Vernouillet (Yvelines), suivant des actions similaires les jours précédents à l'usine de Vitry-en-Charollais (Saône-et-Loire) et à celle de Thiant (Nord). Aucun mouvement n'a en revanche été signalé de source syndicale sur le site Eternit de Rennes où une dizaine de départs volontaires ont eu lieu cet été.

Bruno Poulard

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La norme BBC, désormais intégrée aux constructions modulaires - Batiweb

La norme BBC, désormais intégrée aux constructions modulaires

Le bois s’impose en élément constructif depuis plusieurs années. Avec lui, ce sont aussi différentes techniques qui ont émergé parmi lesquelles la construction modulaire. Celle-ci permet une parfaite adaptabilité à chaque projet et répond désormais aux obligations du BBC. Spécialisée dans ces réalisations, la société Constructions Ecosy Sud se dote d’une autre qualité, celle de compléter son offre de panneaux modulaires en les rendant déplaçables.
Une utilisation sans limite technique de la construction bois - Batiweb

Une utilisation sans limite technique de la construction bois

Parmi les matériaux plébiscités ces dernières années, le bois compte désormais comme l’un des plus utilisés dans le secteur du BTP. Qu’il soit destiné à la construction ou à des travaux d’agrandissement, il est aujourd’hui très présent, montrant ses nombreux atouts au fil des ans. Mais quelles sont les limites de construction en bois ?
Un isolant novateur : la plume de canard - Batiweb

Un isolant novateur : la plume de canard

Ils s’imposent progressivement dans l’habitat. Les matériaux naturels font aujourd’hui partie intégrante des équipements utilisés dans la construction, s’offrant, pour la plupart, une seconde vie. C’est le cas de la plume de canard. Déjà connue pour ses qualités de confort et de chaleur l’amenant à apparaître dans la fabrication des parkas et des couettes, cette matière est aujourd’hui proposée comme isolant dans l’habitat, que ce soit sur les murs ou dans les combles.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter