Le CCCA-BTP veut former ses jeunes grâce à « Chantiers de France » Vie des sociétés | 19.04.19

Partager sur :
La reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris : une opportunité inouïe pour les apprentis artisans ? C’est en tout cas ce que propose l'opération « Chantiers de France » lancée hier, jeudi 18 avril, par la ministre du travail, Muriel Pénicaud, notamment. Le CCCA-BTP qui coordonne l’apprentissage dans les métiers du bâtiment et des travaux publics propose la mise en place d’une Action de formation en situation de travail pour les apprentis (Afest) dans le cadre de ce chantier hors-norme.

Le procédé de formation Afest est déjà expérimenté en France mais il prendrait une toute autre dimension en prenant part à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, détruite en partie par les flammes, lundi 15 avril. Jean-Christophe Repon, président du CCCA-BTP, a participé hier, jeudi 18 avril, au lancement de l’opération « Chantiers de France » par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud et ses homologues de l’Education nationale et de la jeunesse, Jean-Michel Blanquer, et de la Culture, Franck Riester.

Cette opération vise deux objectifs : « tenir le délai de reconstruction de cinq ans et permettre à tous les jeunes désirant s’engager dans ce formidable défi collectif d’apprendre un métier en adéquation avec les besoins exprimés », a expliqué le Gouvernement dans un communiqué. Elle sera, à terme, étendue à d’autres restaurations du patrimoine français.

 

Le Comité de concertation et de coordination de l’apprentissage du bâtiment et des travaux publics, leader de l’apprentissage du BTP (70% des apprentis du BTP et 10% des apprentis tous secteurs), « s’engage à pouvoir faire de la reconstruction de Notre-Dame un chantier école, avec le développement des actions de formation en situation de travail ».

Jean-Christophe Repon exprime l’engouement qu’a suscité l’idée d’une reconstruction de la cathédrale parisienne chez les jeunes : « nombre d’entre eux ont confié à leurs formateurs qu’ils seraient très fiers de participer à la reconstruction d’un monument connu dans le monde entier et qui a su tout au long de son histoire démontrer l’excellence et la technicité des savoir-faire du BTP ».

 

Revaloriser le BTP

 

« Parfois dénigrés », « peu connus » : c’est le constat qu’a dressé le Gouvernement à propos des métiers du bâtiment alors qu’il juge ceux-ci comme des « voies d’avenir ».

Le président du CCCA-BTP confirme cette idée : « ce chantier d’exception est une formidable occasion de revaloriser l’image de nos métiers et d’afficher la fierté d’appartenance à des professionnels à notre secteur de la construction, de susciter de nouvelles vocations auprès des jeunes et d’aider ainsi les entreprises de notre secteur à recruter les prochaines générations de professionnels ».

Le secteur du BTP, qui recrute en permanence, devrait trouver de nouveaux profils dans les prochaines années, formés ou non, sur le chantier de Notre-Dame : charpentier, couvreur, tailleur de pierre, par exemple. Plus d’une cinquantaine de CFA forment déjà près de 7 000 jeunes dans ces trois métiers. Participer aux Chantiers de France permettra « de développer encore plus la transversalité entre les formations et les métiers […] pour répondre aux besoins en compétences des entreprises du BTP ».

 

Les Centres de Formation des Apprentis (CFA) font la part belle aux technologies dans leur processus de formation : réalité virtuelle, processus BIM, formation à distance...

« Nous formons les talents dont les entreprises auront besoin pour reconstruire la cathédrale dans des métiers qui ont su conserver le geste ancestral tout en y distillant les dernières technologies au service du patrimoine. Et ce, quels que soient les matériaux et les techniques qui seront in fine privilégiés », explique le président du CCCA-BTP.

Les apprentis artisans modèleront donc cette cathédrale à leur image : un judicieux mélange de tradition et de modernité.

 

L. C.

Photo de Une : ©Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Muriel Pénicaud rend visite aux apprentis du BTP CFA Vienne

Muriel Pénicaud rend visite aux apprentis du BTP CFA Vienne

Le 1er août 2018, l’Assemblée nationale a adopté définitivement la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel. Parmi les réformes prévues, celles de l’apprentissage et de la formation professionnelle. C’est dans ce cadre que Muriel Pénicaud, a visité, le 3 septembre dernier, le BTP CFA Vienne et le Campus des métiers (CMA 86) à Saint-Benoît. A cette occasion, la ministre du Travail est revenue sur les grands principes de la loi et a indiqué que sa mise en œuvre serait précisée par décrets avant la fin de l’année.
Formation professionnelle : le CCCA-BTP négocie et signe un accord GPEC inédit

Formation professionnelle : le CCCA-BTP négocie et signe un accord GPEC inédit

Le CCCA-BTP et les organisations syndicales représentatives de salariés ont signé un accord GPEC (gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences) « historique et inédit ». L’objectif, repenser les parcours de formation des collaborateurs des CFA du BTP et les accompagner dans leur montée en compétences pour proposer aux apprenants et aux entreprises une offre de services « élargie et enrichie ».
« Prépa-apprentissage » : le CCCA-BTP va accompagner 17 000 jeunes

« Prépa-apprentissage » : le CCCA-BTP va accompagner 17 000 jeunes

En novembre 2018, le Gouvernement a lancé l'appel à projets « Prépa apprentissage ». L’objectif, créer un « sas » qui permette aux jeunes, et notamment les plus vulnérables, de mieux préparer leur entrée en apprentissage. Ce jeudi 21 janvier 2019, le ministère du Travail a annoncé l’ouverture des premières « prépa apprentissage » à partir du 1er mars. Le CCCA-BTP est l’un des lauréats de l’appel à projets. Il bénéficiera d’une subvention de près de 36M€.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter