Le marché des matériels de BTP en relative bonne santé Vie des sociétés | 07.02.11

Partager sur :
Le marché des matériels a globalement augmenté sur l’année 2010, selon le Seimat – Syndicat des entreprises internationales de matériels de travaux publics, mines et carrières, bâtiment et levage, qui publiait ses chiffres jeudi dernier.

Malgré des chiffres positifs, l'ensemble de la profession reste prudente dans ses investissements, avec une amélioration au dernier trimestre essentiellement liée à la perspective de démarrage des grands travaux prévus à partir de 2011. Le Seimat (Syndicat des entreprises internationales de matériels de travaux publics, mines et carrières, bâtiment et levage) considère que l’année 2010 marque une reprise qualifiée de technique, par rapport à un marché qui s’était effondré en 2009. A noter cependant la reprise partielle des investissements des loueurs nationaux après 18 mois d’attentisme en raison du renouvellement nécessaire de certains matériels, notamment dans la famille des machines compactes (mini pelles, petites chargeuses sur pneus, et compacteurs).

Mises en chantier de logement collectifs en progrès

L’activité en pièces de rechange et prestations de service a été le reflet de la baisse d’activité des entreprises du BTP, avec une tendance à l’amélioration sur le dernier trimestre. En valeur, l’activité (matériels, pièces de rechange, services) s’élève à environ 2.1 milliards d’euros pour 2010, en augmentation de 17 % par rapport à 2009. Globalement, le Seimat constate, en 2010, une légère contraction de l’activité sur l’ensemble du secteur. Néanmoins, les mises en chantier de logement progressent de 3,5 % à 346.000 unités, dont 144.000 pour les logements collectifs (+ 4.2%) et 181.000 pour les logements individuels (+1.7%). alors que l’entretien–amélioration. ne progresse que de 1,2% et que le non résidentiel continue sa chute à - 19,6%.

Perspective des grands travaux

Pour 2011, la tendance s’améliore, les perspectives des grands travaux et la reprise nécessaire des investissements en matériels après une longue pause laissent anticiper une année de croissance. Mécaniquement, l’année 2011 devrait être supérieure à 2010, mais la hausse en unité risque de se maintenir à un faible niveau. Les principaux secteurs d’activités - le Bâtiment et les Travaux Publics - donnent des indications de croissance d’amplitude modérée. La FNTP envisage ainsi une activité en hausse de 2,5%, avec + 4% dans les investissements des communes et + 4% dans le secteur privé.

Laurent Perrin

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Matériels de BTP et de manutention : la croissance se poursuit au troisième trimestre - Batiweb

Matériels de BTP et de manutention : la croissance se poursuit au troisième trimestre

Toujours la même tendance pour le marché des matériels de BTP et de manutention ! La fédération DLR, qui représente la profession, vient en effet de dévoiler les chiffres du marché relatifs au trimestre 2017. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les indicateurs sont toujours au beau fixe ! Les distributeurs de matériels de BTP ont en effet vu leur activité croître de 27%, les loueurs de 7%, et les distributeurs et loueurs de matériels de manutention de 6%. Bilan.
Électricité et gaz naturel : toujours plus de clients en offre de marché - Batiweb

Électricité et gaz naturel : toujours plus de clients en offre de marché

La Commission de régulation de l’énergie a partagé ce 11 juin les chiffres relatifs à l’ouverture des marchés de détail de l’énergie. Celui-ci a été particulièrement dynamique sur les clients résidentiels, avec 370 000 clients supplémentaires pour l’électricité, et 269 800 nouveaux consommateurs pour le gaz naturel. Sur le non résidentiel, en revanche, le climat est plus mitigé. Les détails.
Nouvelle hausse de l'activité pour les entreprises artisanales du bâtiment - Batiweb

Nouvelle hausse de l'activité pour les entreprises artisanales du bâtiment

Bilan positif pour les entreprises artisanales du bâtiment qui enregistrent, au deuxième trimestre 2019, une nouvelle hausse de leur activité (+ 2%), une tendance toujours portée par la construction neuve. L’activité en entretien-rénovation est également en croissance (+ 1,5%). Malgré des chiffres dans le vert, la Capeb appelle à la vigilance. Elle pointe deux éléments qui pourraient ralentir la croissance : des permis de construire et mises en chantier en baisse et l’avenir encore incertain du CITE.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter