Le projet de la filière bois pour relancer son économie

Vie des sociétés | 12.07.12
Partager sur :
Le projet de la filière bois pour relancer son économie - Batiweb
France Bois Forêt (FBF) et France Bois Industries Entreprises (FBIE) sont à l’initiative du « Projet Forêt-Bois pour la France » dont l’objectif est de développer, de façon conjointe, à l’horizon 2020, une filière Forêt-Bois stratégique à haut potentiel écologique, économique et social.

Le « Projet Forêt-Bois pour la France » associe l’ensemble des acteurs de la forêt et du bois, et met en avant leur rôle primordial pour lutter contre les effets du changement climatique et favoriser le développement de l’économie, notamment à travers la création d’emplois ancrés dans les territoires. Le co-financement de ce projet pourra être assuré dès la création d’un Fonds Forestier Stratégique Carbone (FFSC). Ce projet prévoit des mesures simultanées qui doivent être adoptées pour développer la transformation et l’utilisation du bois dans l’ameublement, l’emballage ou la pâte à papier et, plus particulièrement, dans la construction, pour répondre aux besoins des marchés.

En ce sens, l’amélioration de la compétitivité des scieries et la structuration du secteur de la construction bois sont impératives. Ces efforts sont créateurs de valeur ajoutée et d’emplois ruraux et industriels répartis sur tout le territoire national. Ils sont également facteurs de rétablissement de la balance commerciale de la filière bois et de la filière énergétique (réduction des importations de résineux, augmentation de l’ordre de 30 % des exportations de panneaux et d’autres produits à valeur ajoutée, baisse significative des importations des énergies fossiles grâce au bois énergie).

Deux axes de travail

Par le développement des pratiques de gestion forestière durable, par le renouvellement dynamique des peuplements (planter et régénérer de façon naturelle assistée au rythme d’1 % par an), par l’adaptation des essences au changement climatique et par l’accroissement raisonné de la mobilisation du bois (de 1,5 Mm3 en 2014 à 11 Mm3 en 2020), la première piste est de pérenniser le bois. Actuellement, le potentiel est loin d’être exploité. Pour une meilleure exploitation de la ressource, l’animation territoriale au niveau des propriétaires forestiers, les investissements en infrastructures (routes, pistes, dessertes, places de dépôt et de chargement), et les moyens de récolte seront déterminants afin de répondre notamment à la forte demande en bois énergie voulue par le Grenelle de l’Environnement.

Le deuxième axe de travail, c'est la valorisation du bois, par le respect de la hiérarchie des usages en fonction des valeurs ajoutées créées (du bois énergie et du bois industrie au bois d’œuvre), par l’adaptation à la demande de la production de bois et des produits issus du bois, par l’augmentation de l’utilisation du bois dans la construction et les autres secteurs, avec une attention particulière pour les bois feuillus. Le développement des entreprises Forêt-Bois est une condition sine qua non de la réussite de ce projet. Elles doivent être encouragées à s’adapter aux marchés, et leurs efforts doivent être soutenus par des dispositifs en faveur de l’innovation, de l’investissement, de l’exportation, de la promotion des produits issus du bois auprès du grand public.

La création d'un fonds stratégique

Le Projet Forêt-Bois veut répondre aux préoccupations et aux attentes de la société française à moyen et long terme, tout en étant attentif aux tensions économiques particulièrement fortes dans la période actuelle. Il est porté par la Profession, les Pouvoirs publics (Europe, Etat, collectivités territoriales) et un Fonds Forestier Stratégique Carbone (FFSC) à créer. Nombre de mesures déclinées dans ce projet correspondent aux actions visées par la directive européenne pour l’utilisation des crédits carbone, à savoir, l’adaptation au changement climatique, le piégeage du carbone par la sylviculture, le développement des énergies renouvelables, l’amélioration de l’efficacité énergétique et de l’isolation.

L’impact de la filière Forêt-Bois sur l’atténuation du changement climatique sera de 25 % en moyenne sur la période 2013-2020, dont 16 % pour la séquestration Forêt-Bois et 9 % pour les émissions évitées. La filière est donc légitime pour solliciter la création du Fonds Forestier Stratégique Carbone (FFSC) alimenté par 25 % des montants annuels issus de la mise aux enchères des quotas carbone dès le 1er janvier 2013.

B.P

Redacteur
La sélection de la semaine
PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de conseil - Batiweb

Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de...


Sabot à ailes extérieures SBE - Batiweb

Le sabot à ailes extérieures SBE permet une reprise de charge semblable au modèle en 2 mm d‘épaisseur....

Dossiers partenaires
Myral se fixe un objectif de 63 % de réduction d’impact carbone à l’horizon 2024. Une démarche environnementale entre actions et engagements. - Batiweb

Myral s’apprête à déployer une décarbonation massive, après plus de 10 ans de travail et de réflexion en faveur de la tr…


Débord SIEL : Une avancée de toit en béton de 32 cm - Batiweb

Un produit 2 en 1 qui permet de créer le débord tout en réalisant les chainages horizontaux périphériques.…


Hygiène et bien-être, WC lavant Geberit AquaClean - Batiweb

L’eau est indispensable pour l’hygiène quotidienne. Elle lave en douceur, mais aussi efficacement. C'est pourquoi de plu…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb