Légère inflexion du climat des affaires pour l’industrie du bâtiment Vie des sociétés | 22.02.18

Partager sur :
Début d’année mitigé pour le marché du bâtiment ! D’après l’Insee, le climat des affaires en France, tous secteur confondus, a affiché un léger recul en février, parvenant malgré tout à se maintenir à un niveau élevé. Le BTP ne fait malheureusement pas exception, avec un indicateur synthétique en baisse pour le deuxième mois consécutif.
L’année 2017 a beau avoir été exceptionnelle pour le secteur de la construction, les professionnels semblent malgré tout peu optimistes quant au dynamisme du marché en 2018.

L’Insee a en effet publié ce 22 février les résultats de son enquête mensuelle de conjoncture, dans laquelle l’organisme fait état d’un climat des affaires en léger recul. En effet, l’indicateur synthétisant ce dernier est en baisse pour le deuxième mois consécutif, perdant ainsi un point.

Culminant désormais à 107, « il reste toutefois largement au-dessus de sa moyenne de longue période (100) », comme le précise l’Institut. L’indicateur de retournement, en revanche, « passe dans la zone d’incertitude conjoncturelle, quittant ainsi la zone de climat conjoncturel favorable pour la première fois depuis avril 2016 ».

Un manque d’activité à prévoir ?

Des doutes qui peuvent facilement s’expliquer par le contexte même dans lequel évoluent les dirigeants du secteur du bâtiment. Ces derniers estiment en effet que le remplissage actuel de leurs carnets de commandes ne peut leur permettre d’assurer que 7,4 mois de travail. Les entrepreneurs sont ainsi moins nombreux à considérer que leurs carnets sont bien garnis par rapport à janvier dernier.

Dans le même temps, le solde d’opinion des chefs d’entreprise concernant leur activité à venir a lui aussi chuté pour le troisième mois consécutif. « Il reste cependant bien au-dessus de sa moyenne de longue période », relativise l’Insee. 

Pour rester compétitifs, les dirigeants préfèrent rester prudents quant à d’éventuelles augmentations de leurs prix. Le solde d’opinion correspondant perd d’ailleurs 6 points par rapport au mois précédent, s’établissant à 2% en février 2018.

Du côté de l’emploi, le solde correspondant aux effectifs passés baisse de 4 points, après en avoir déjà perdu 2 le mois précédent. De même, si l’indicateur concernant les effectifs prévus reste supérieur à la moyenne de long terme (2 contre -5), il est malgré tout bien en-dessous des soldes d’opinion enregistrés en décembre et janvier (respectivement 12 et 9).

De fait, les entrepreneurs sont plus réticents à envisager de nouvelles embauches dans les mois à venir. Pour autant, des difficultés de recrutement se font toujours ressentir, avec un solde d’opinion culminant à 61% en janvier 2018. En espérant que la tendance s'inversera dans les mois à venir...

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les professionnels des produits de construction inquiets pour l’année à venir

Les professionnels des produits de construction inquiets pour l’année à venir

L’Association française des industries des produits de construction (AIMCC) présentait ce 16 janvier les résultats de son enquête d’opinion portant sur la conjoncture du marché qu’elle représente. Ainsi, après une année 2017 dynamique, 2018 semble avoir confirmé la tendance. En revanche, la prudence est de mise pour 2019, avec des prévisions de croissance bien moindres. Tous les chiffres.
Progression de l’artisanat du BTP l’an dernier, avant de possibles difficultés en 2019

Progression de l’artisanat du BTP l’an dernier, avant de possibles difficultés en 2019

Après avoir présenté ses vœux pour 2019 puis signé une convention visant à développer la charte ‘’Artisan Engagé Déchets’’, le président de la Capeb Patrick Liébus organisait ce 22 janvier un nouveau point conjoncture relatif au 4e trimestre 2018. L’occasion d’apprendre que l’activité globale des artisans du BTP a progressé de +2,0% sur les trois derniers mois connus, pour une hausse annuelle qui s’établit finalement à +2,5%. La prudence est cependant de mise pour l’année à venir.
Les offres d’emploi dans le BTP explosent

Les offres d’emploi dans le BTP explosent

Réputée pour être une période plus propice à la prudence qu’à l’embauche, la présidentielle ne semble pas avoir freiné l’embellie du secteur du BTP. Or, comparant le nombre d’offres d’emploi disponibles aux premiers trimestres 2016 et 2017, le site d'emploi RegionsJob constate que la construction est le deuxième secteur le plus dynamique du pays, avec un bond de 61% des offres d’emploi. Précisions.
Activité toujours plus dynamique pour les artisans du bâtiment

Activité toujours plus dynamique pour les artisans du bâtiment

En 2016 déjà, les artisans du bâtiment avaient vu leur activité progresser de 1,5% en volume, signe du retour tant attendu de la croissance. Un mouvement qui s’est, à l’évidence, accéléré l’année dernière, comme le démontrent les chiffres révélés ce 18 janvier par la Capeb. L’organisme, qui représente les PME et artisans du secteur, indique en effet que l’activité de ces derniers a augmenté de 2,5% en 2017. De bon augure pour l’exercice à venir.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter