Lyon Turin : Spie batignolles réalisera une galerie de reconnaissance Vie des sociétés | 19.05.14

Partager sur :
Dans le cadre de la liaison ferroviaire Lyon-Turin, le groupement Spie batignolles TPCI réalisera une galerie de reconnaissance à partir de la descenderie de Saint-Martin-la-Porte, en Savoie. Ces travaux devraient démarrer début 2015 pour s'achever dans un délai maximal de 120 mois.

Lyon Turin Ferroviaire SAS (LTF), maître d’ouvrage pour les études et travaux de reconnaissance de la section transfrontalière de la nouvelle liaison Lyon-Turin, vient de signer le marché relatif à la réalisation d’ouvrages de reconnaissance sur le tracé du tunnel transfrontalier à partir de « la descenderie » existante de Saint-Martin-La-Porte, en Savoie.

Suite à un processus de mise en concurrence européenne engagé fin 2012, ce marché a finalement été attribué au groupement Spie batignolles TPCI (mandataire) avec Sotrabas, Eiffage TP, Ghella SpA, CMC di Ravenna et Cogeis SpA.

Les travaux consistent, pour l’essentiel, à réaliser une galerie de reconnaissance d’environ 9 km, excavée au tunnelier dans l’axe et au diamètre du futur tube sud du tunnel transfrontalier, et près de 3,5 km de galeries excavées en méthode traditionnelle.

Ils permettront également de compléter les reconnaissances réalisées entre 2002 et 2010 au travers des descenderies de La Praz, Saint-Martin-la-Porte et Modane pour le côté Français.

Ces travaux, prévus pour être réalisés dans un délai maximal de 120 mois, devraient démarrer début 2015.

C.T
© shashamaru - Fotolia.com

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Feu vert du Parlement pour les travaux de la ligne ferroviaire Lyon-Turin

Feu vert du Parlement pour les travaux de la ligne ferroviaire Lyon-Turin

Malgré les nombreuses critiques dont il a fait l’objet, le projet de construction d’une ligne ferroviaire reliant Saint-Jean-de-Maurienne, en France, à Suse, en Italie, a finalement su convaincre le Parlement, qui a donné son feu vert définitif pour le lancement des travaux. Il faudra néanmoins attendre 2030 pour voir la nouvelle ligne enfin mise en service.
Lyon-Turin : le tunnelier Federica entrera en action cet été

Lyon-Turin : le tunnelier Federica entrera en action cet été

NFM Technologies a présenté jeudi 14 janvier au Creusot (Saône-et-Loire), le tunnelier « Federica » conçu pour l’excavation de la galerie de reconnaissance de Saint-Martin-De-La-Porte dans le cadre de la réalisation du futur tunnel transfrontalier de la ligne ferroviaire à grande vitesse Lyon-Turin. D’un diamètre de 12 mètres sur 135 mètres de long, ce mastodonte d’acier devrait débuter à creuser à partir de l’été. La réalisation de cette galerie de 9 km devrait prendre cinq à huit ans.
Grenoble ne financera pas le projet de LGV Lyon-Turin

Grenoble ne financera pas le projet de LGV Lyon-Turin

La municipalité EELV de Grenoble a voté, lundi 18 avril, le retrait financier de la ville dans le projet de nouvelle liaison ferroviaire à grande vitesse Lyon-Turin, qui représente un coût estimé à 26 milliards d’euros. Paraphé en 2007 durant le dernier mandat de l’ancien maire socialiste Michel Destot, le protocole d’intention engageait Grenoble et ses partenaires à une participation financière de 130 millions d’euros.
Liaison ferroviaire Lyon-Turin : le tunnelier Federica débute les travaux

Liaison ferroviaire Lyon-Turin : le tunnelier Federica débute les travaux

Le tunnelier Federica vient d'être inauguré ce jeudi, en présence du Premier ministre Manuel Valls, à Saint-Martin-la-Porte en Savoie. Cette inauguration marque le début des travaux d'excavation d'une galerie de reconnaissance, 1er tronçon sud du tunnel de la future liaison ferroviaire Lyon-Turin. Un chantier très contesté qui doit permettre de faciliter les échanges France-Italie.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter