Pénurie de bitume : mise en place d’une « cellule de coordination » Vie des sociétés | 25.07.18

Partager sur :
Le ministère chargé des Transports a reçu, mardi 24 juillet, les acteurs concernés par les difficultés d’approvisionnement en bitume. A l’issue de cette réunion, il a été décidé de la création d’une « cellule de coordination » afin d’assurer le suivi de la situation et trouver une solution à cette pénurie. Elle permettra également d’anticiper les besoins de la filière.
Dans un communiqué daté du 13 juillet, Routes de France alertait les pouvoirs publics sur les difficultés d’approvisionnement en bitume, une situation ayant conduit à un ralentissement des chantiers routiers en France. L’association avait indiqué que cette pénurie entrainait des arrêts ou des reports de chantiers, ainsi qu’une absence de visibilité sur les chantiers à venir.

Parmi les causes évoquées, «la grève SNCF et dans une moindre mesure le blocage récent des raffineries par le secteur agricole. »

Ce mardi, le ministère chargé des Transports a reçu les acteurs concernés par la pénurie : Routes de France, France Bitume, l'Ufip (Union française des industries pétrolières), la FNTR (Fédération nationale des transports routiers), TLF (Transport et Logistique de France) et ATMD (Association des transporteurs de matières dangereuses).

Une cellule pour répondre à la crise

Cette réunion a tout d’abord permis d’évoquer les raisons de ces difficultés. « Il ressort que la situation actuelle résulte d’une accumulation de plusieurs facteurs conjoncturels. Tous les acteurs ont partagé la même volonté de trouver une solution commune », indique le ministère.

Il a été décidé de constituer « une cellule de coordination pour assurer le suivi hebdomadaire de la situation et améliorer la prévision des besoins ».

« Les acteurs ont également convenu de la nécessité de se doter d'une meilleure visibilité à moyen et long terme sur les besoins de l'ensemble de la filière », a complété le ministère.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Pénurie de bitume : les entreprises routières tirent la sonnette d’alarme

Pénurie de bitume : les entreprises routières tirent la sonnette d’alarme

Dans un communiqué daté du 13 juillet, les entreprises de construction et de maintenance des infrastructures routières et urbaines alertent les pouvoirs publics sur les difficultés d’approvisionnement en bitume ; une pénurie qui « impacte » la réalisation des chantiers. Routes de France appelle le gouvernement à agir et à ce que les entreprises soient exonérées « de toutes les conséquences liées à cet état de fait. »
Pénurie de carburant : la FFB et la Capeb interpellent le Gouvernement

Pénurie de carburant : la FFB et la Capeb interpellent le Gouvernement

Le blocage de plusieurs raffineries inquiètent le monde du bâtiment. C'est pourquoi nombreuses sont les organisations professionnelles ayant appelé le Gouvernement à agir afin qu'il prenne des mesures d'urgence pour rétablir la distribution normale des carburants. La FFB dénonce notamment une prise en otage des entreprises du BTP tandis que la Capeb s’inquiète des conséquences d'une pénurie d'essence sur l'activité du secteur de l'artisanat du bâtiment.
Prévention des risques liés au bitume : deux nouveaux dépliants sont parus !

Prévention des risques liés au bitume : deux nouveaux dépliants sont parus !

En 2011, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé l’exposition aux fumées de bitumes lors des travaux de revêtements routiers comme possiblement cancérogène pour l’homme. Depuis, la profession et les organismes de prévention n’ont cessé de collaborer pour identifier les bonnes pratiques et en développer de nouvelles. Le 25 septembre dernier, l’INRS a présenté deux dépliants de prévention destinés aux chantiers de construction.
Economie circulaire : LafargeHolcim accompagne le projet de tramway d’Avignon

Economie circulaire : LafargeHolcim accompagne le projet de tramway d’Avignon

Pour son projet de tramway, le Grand Avignon s’est fixé l’objectif d’atteindre un bilan carbone des plus performants. L’offre aggneo, développée depuis cinq ans par LafargeHolcim France, est apparue comme la plus adaptée. La plateforme de recyclage de Rognonas a permis de réceptionner 110 000 tonnes de déblais et de produire 33 000 tonnes de granulats destinés à la construction des voies du tramway. Le chantier s’inscrit ainsi dans une démarche d’économie circulaire.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter