Qualifications Grenelle : l'inquiétant manque d'intérêt des entreprises

Vie des sociétés | 29.10.12
Partager sur :
Qualifications Grenelle : l'inquiétant manque d'intérêt des entreprises - Batiweb
Qualibat rapporte un bilan en demi teinte des qualifications « Reconnaissance Grenelle Environnement » décernées aux entreprises, par rapport au potentiel d'éligibles à une qualification RGE. Plusieurs raisons expliquent ce retard à l'allumage.

Afin d'aider les clients particuliers dans leur choix d’entreprises auxquelles ils confient des travaux d’amélioration énergétique (isolation, menuiseries extérieures, installation de chauffage et d’eau chaude sanitaire, ventilation, etc.) et d’installations en énergie renouvelable, il existait plusieurs signes dont la variété des référentiels et l’inégal degré d’exigences compliquaient leur lisibilité pour les clients particuliers. De cette constatation est née en novembre 2011, la charte « Reconnaissance Grenelle Environnement ». Ce label sera obligatoire le 1er janvier 2014 pour les qualifications délivrées aux collaborateurs du Bâtiment engagés dans la qualité. Un an après le début de cette reconnaissance de « performance énergétique », les Eco-artisan (Capeb), Pros de la performance énergétique (FFB), QualiSol, Bois et PV (QualitENR) et Qualifelec sont-ils nombreux ?

Zéro pointé pour le bouquet de travaux

Selon l'organisme certificateur Qualibat, 2 370 mentions « Efficacité énergétique - Travaux isolés » ont été délivrées en accompagnement de qualifications dans les activités concourant à l’efficacité énergétique : isolation, menuiseries extérieures, installation de chauffage et d’eau chaude sanitaire, ventilation, etc.. Cette mention qui reconnaît la maîtrise des questions de l’efficacité énergétique de l’entreprise dans son métier implique notamment qu’elle justifie d’un responsable technique formé et qu’elle se soumette à un contrôle de réalisation dans les 24 mois qui suivent son attribution, et dont les résultats conditionnent son maintien.

Par contre, les qualifications dédiées à la réalisation de travaux dans le cadre d’une offre globale ou même d’un bouquet n’ont pas encore rencontré l’intérêt des entreprises. Un zéro pointé « lié à deux phénomènes qui se conjuguent » nous précise Marie Dominique Monségur, DG de Qualibat. « La demande de travaux des consommateurs qui n’est pas là et les entreprises qui attendent la demande pour s'organiser en bouquet ou en offre n'aident pas : c'est un peu les serpent qui se mort la queue » annonce Marie Dominique Monségur. L'idée principale de cette qualification est que les entreprises du bâtiment se regroupent pour présenter un seul interlocuteur aux particuliers. Mais « l'organisation n'est pas mûre et la demande n'est pas là » affirme de nouveau la DG de Qualibat.

Le pré-requis de départ : la formation

Les marques Eco Artisan et Pros de la performance énergétique, créées respectivement par la CAPEB et la FFB, sont gérées par Qualibat. A ce jour, 2 483 entreprises sont titulaires de la marque Eco Artisan et 843 titulaires de la marque Pros de la performance énergétique annonce l'organisme certificateur. Un nombre très insuffisant au regard du nombre d'entreprises sur le marché. Alors pourquoi ces certifications censées apporter de la visibilité aux particuliers ne décollent pas ? « Les choses vont très lentement. Les entreprises cherchent des marchés dans cette situation économique difficile, mais elles ne font pas les efforts de formation nécessaire » précise Marie Dominique Monségur. Et sans formations (la formation Feebat au minimum) les entreprises ne peuvent prétendre à une qualification.

Une offre de qualifications plus facile d'accès

Qualibat ne renonce pas pour autant. Dans le domaine des énergies renouvelables (du solaire, du bois, de la géothermie ou du photovoltaïque), Qualibat, qui n’avait mis en place que des certifications métier impliquant notamment que l’entreprise dispose d’un mode opératoire technique et qu’elle se soumette à un audit complet de son organisation et d’un chantier, a complété son offre par la création de qualifications « Reconnu Grenelle Environnement » couvrant toutes ces énergies renouvelables. « Jusque-là nous étions très élitistes, nous délivrions des certifications par métier, un processus très exigeants que nous avions mis en place il y a plusieurs années et qui n'a pas décollé » précise Marie Dominique Monségur, qui ajoute que « pour la mention RGE, il a été choisi non pas une offre de certifications mais une offre de qualifications plus facile d'accès ».

Depuis juin, sur les 205 qualifications ENR attribuées, la moitié concerne les installations de chauffe-eau solaires ou de systèmes solaires combinés, un quart les installations de pompes à chaleur géothermiques ou aérothermiques de technicité courante, 20% les installations de bois énergie de technicité courante et 5% seulement les modules photovoltaïques intégrés, surimposés ou de substitution de technicité courante.

Qualibat recrute des auditeurs

Pour assurer les contrôles de réalisation de tous les signes de qualité « Reconnu Grenelle Environnement » dont il assure la gestion, Qualibat renforce actuellement son collège d’auditeurs et se dote d’une plate-forme d’audits lui permettant de planifier et de gérer un volume très important de contrôles de réalisation sur chantier pour des corps d’état très divers. « Ces auditeurs doivent justifier non seulement de capacités à l’audit, le profil des assureurs par exemple, mais aussi de compétences techniques par rapport aux différents travaux concourant à l’efficacité énergétique » affirme Marie Dominique Monségur.

Ce premier bilan est à l’évidence en demi teinte, rapporté, par exemple, au potentiel des 20 000 entreprises Qualibat éligibles à une qualification RGE. Il montre le chemin qu’il reste à parcourir jusqu’au 1er janvier 2014 où s’appliquera la règle de l’éco-conditionnalité qui prévoit que pour bénéficier d’aides (éco-prêt à taux zéro, crédit d’impôt développement durable ou subventions publiques) les travaux de performance énergétique devront être réalisés, à partir de cette date, par des entreprises titulaires d’un signe de qualité « Reconnu Grenelle de l’Environnement ».

Bruno Poulard

QUALIBAT est un organisme de droit privé, crée en 1949 sur l'initiative du Ministre de la Construction et d'organisations professionnelles d'entrepreneurs, d'architectes et de maîtres d'ouvrages. Sa mission est d'apporter des éléments d'appréciation sur les activités, les compétences professionnelles et les capacités des entreprises exerçant une activité dans le domaine de la construction. QUALIBAT représente pas moins de 33 000 entreprises en France, de toutes tailles et de toutes spécialités et réalisent 80% du chiffre d'affaires du secteur du bâtiment en France.L’ADEME et le Ministère du Développement Durable ont créé la mention Reconnu Grenelle Environnement : une démarche dont les objectifs premiers sont de renforcer les exigences des « signes de qualité » existants et de favoriser leur notoriété auprès des particuliers. Dans ce cadre, la CAPEB (marque « ECO Artisan »), la FFB (marque « les Pros de la performance énergétique »), Qualibat, Qualit’EnR (appellations Qualisol, QualiPV, Qualibois, Qualipac) et QUALIFELEC ont signé le cette charte d’engagement le 9 novembre 2011.
Redacteur
La sélection de la semaine
Plafond Monolithique ELEGANZA - Batiweb

Eleganza de Armstrong Ceiling Solutions offre une harmonie des sons et une élégance visuelle. Avantages...


PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de conseil - Batiweb

Pythagore : logiciel de Gestion pour bureaux d’études, sociétés d'ingénierie et de...

Dossiers partenaires
Myral se fixe un objectif de 63 % de réduction d’impact carbone à l’horizon 2024. Une démarche environnementale entre actions et engagements. - Batiweb

Myral s’apprête à déployer une décarbonation massive, après plus de 10 ans de travail et de réflexion en faveur de la tr…


Débord SIEL : Une avancée de toit en béton de 32 cm - Batiweb

Un produit 2 en 1 qui permet de créer le débord tout en réalisant les chainages horizontaux périphériques.…


Hygiène et bien-être, WC lavant Geberit AquaClean - Batiweb

L’eau est indispensable pour l’hygiène quotidienne. Elle lave en douceur, mais aussi efficacement. C'est pourquoi de plu…

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb