Reprise d'activité : Safenergy lance son application PCA Covid-19 Vie des sociétés | 23.06.20

Partager sur :
Dans le contexte de lutte contre le coronavirus, Safernergy Systems, lance l'application mobile PCA-Covid, qui aide les référents Covid-19 à sensibiliser les salariés et vérifier la bonne application des mesures barrières sur le terrain. Les précisions de Pierre Fourcade, fondateur de Safenergy, sur cette application 100 % personnalisable.

Safenergy Systems, PME montpelliéraine spécialisée dans la production et le développement de solutions digitales de mobilité, annonce le lancement de l'application mobile PCA-Covid.

Conçue principalement à destination des référents Covid-19, elle propose des formulaires de sensibilisation ou d'inspection, qui peuvent être personnalisés en fonction des besoins de chaque entreprise. Ces formulaires comprennent des rappels sur les gestes barrières, des checklists, la gestion des équipements de sécurité sanitaire, des quizz, ou des envois d'alertes.

L'objectif : faciliter la reprise d'activité dans des conditions de sécurité sanitaires optimales, et permettre aux référents Covid-19 de prouver les actions mises en oeuvre, que ce soit dans les usines, les locaux, ou sur les chantiers.

 

  • Pourquoi avoir créé cette application ?

 

Pierre Fourcade : L’appli PCA-Covid répond à un besoin de prévention du risque Covid-19, car « mieux vaut prévenir que guérir ». Dans une entreprise, la sensibilisation aux gestes barrières est un premier pas indispensable, mais ce n’est qu’une étape et un seul aspect du problème. Dans le cadre de démarches de conformité (ou de certification « Covid »), il convient de mettre en place d’autres actions d’inspections quotidiennes, de remontée d’observations, d’analyse des causes des incidents... dans une démarche de « culture de sécurité et de prévention ». C’est ce que fait notre appli qui organise, structure et standardise toutes ces actions, à destination des référents Covid. Une appli mobile est aussi, pour les employés, un très bon vecteur de diffusion de connaissances, et pour les manager, un excellent outil de pilotage, permettant de tracer toutes les actions à l’instant T.

 

  • Sur quelles sources vous-êtes vous appuyés pour la concevoir ?

 

P.F. : Nous avons pris en compte le guide de l’OPPBTP dès le démarrage, ainsi que les supports de l’OMS, du ministère du Travail, et de certains autres organismes qui ont diffusé des supports très pédagogiques, comme les centres de gestion. Ces sources pouvant évoluer face aux risques et aux consignes réglementaires, chaque client est amené à modifier, adapter ou interchanger nos exemples de formulaires par les siens via notre interface de modification en ligne des formulaires. De même, chaque client a des spécificités « métier » qui rendent l’adaptation de l’appli à ses besoins nécessaire. Accéder à une appli 100 % modifiable et personnalisable en ligne est à la fois très innovant mais également vecteur de performance et de précision pour nos clients. C’est d’ailleurs ce qu’il recherchent, plutôt qu’une appli figée clé-en-main, peu adaptée.

 

  • Quelles sont les principales fonctionnalités ?

 

P.F. : L'application propose un accès à un espace de modification et de personnalisation en ligne. Elle permet l'édition de formulaires, d'adresser des plans d'action, d'éditer des rapports d'inspection, d'obtenir des statistiques et tableaux de bord...

 

  • Qui peut accéder à cette application dans l'entreprise (à part le référent covid-19) ? Les salariés ont-ils leur propre accès ?

 

P.F. : Non, il est inutile de doter tous les employés. Tout dépend du métier du client, mais le ratio est d'environ 1 utilisateur pour 20 à 30 employés. Mais l’appli est évolutive, elle propose des actions adaptées à chaque profil et peut s’enrichir progressivement d’autres modules. Ainsi, elle peut intéresser, au rythme de l’entreprise, toute personne qui joue un rôle d’animateur, d’inspecteur ou d’auditeur.

 

Chez l’un de nos principal client, l’appli est utilisée de manière transverse du directeur général au chef d’équipe. Chez ce client, le module PCA-Covid a été simplement ajouté par simple configuration à leurs autres modules préexistants d’observation (non-conformités QHSE) et ateliers réguliers de sécurité QHSE (classiques). L’appli est utilisée par plus de 500 personnes.

 

  • Qu'en est-il de la confidentialité des données, notamment concernant les salariés ? Sont-elles détruites au bout d'un certain temps ?

 

P.F. : Les données collectées via notre appli par nos clients sont la propriété de nos clients. Dès lors qu'un client abandonne l'emploi de la plateforme, ses données sont disponibles via un export PDF de chaque formulaire saisi, puis détruites avec son accord préalable. Safenergy n'utilise aucune donnée à des fins d'études, de statistiques ou de reventes. Nos CGV intègre d'ailleurs un engagement RGPD disponible en ligne sur notre plateforme. Par ailleurs, les données collectées ne concernent que des données de prévention, formation, inspection ou audit de sites, comme tant d'autres applications de formation en e-learning ou de suivi de chantier. Notre appli ne propose aucun formulaire qui, par exemple, conduirait à collecter des données de santé ou à alerter sur un cas de covid-19 (avec ou sans données nominatives).

 

Dernier point : nous n'avons rien à voir avec des applis de traçages de type « Stop Covid », qui sont d'ailleurs controversées. Notre appli est un outil à la disposition des entreprises qui remplace l'utilisation « papier », et leur permet d'optimiser et standardiser leurs actions covid-19 pour être plus performantes.

 

  • Quels sont les aspects qui vous allez désormais perfectionner ?

 

P.F. : Au-delà du module PCA-Covid, nous allons permettre à nos clients de digitaliser en ligne n’importe quel type de processus métier, et de bâtir leurs propres applis quelle que soit la thématique. C’est donc sur l’accompagnement en transition digitale que nous allons insister. Grâce à notre plateforme de configuration accélérée d’applis haute performance, toute entreprise peut déployer en quelques jours des applis spécifiques à son métier. Parmi les besoins formulés par nos clients : des systèmes d’autorisations de travaux, des systèmes d’inspections techniques d’équipements industriels, la préparation de certification (QHSE ou techniques), ou encore la remontée d'observations QHSE et gestion des non-conformités.

 

Disponible sur iOS et Android au prix de 24,50 euros HT par référent Covid-19, l'application peut s'utiliser sur ordinateur comme sur smartphone, et ce, même hors connexion.

 

Propos recueillis par Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Des start-up qui luttent contre l’épidémie de Covid-19 - Batiweb

Des start-up qui luttent contre l’épidémie de Covid-19

Depuis mai 2018, l’accélérateur « Santé – Prévention dans le BTP », créé par l’OPPBTP, le CCCA-BTP, Pro BTP, et Excellence SMA, sélectionne des start-up qui utilisent les nouvelles technologies pour proposer des solutions innovantes pour la sécurité des professionnels du bâtiment. La dernière session, qui s’est déroulée le 5 mai dernier en visioconférence, a fait la part belle à des solutions qui permettent de lutter contre l’épidémie de Covid-19. Détails sur les start-up sélectionnées.
L’application Bativigie lance sa nouvelle fonctionnalité « Coronavigie » - Batiweb

L’application Bativigie lance sa nouvelle fonctionnalité « Coronavigie »

Depuis 2015, l’application Bativigie permet de lutter contre le travail illégal en contrôlant l’identité de tous les intervenants sur chantier. Aujourd’hui, l’entreprise annonce lancer une nouvelle version de l’application intégrant « Coronavigie », une extension qui permet de vérifier que les opérateurs portent bien leurs EPI, et notamment leur masque, dans le contexte de l’épidémie de Covid-19.
Les artisans du BTP inquiets des mesures sanitaires mais confiants dans la reprise - Batiweb

Les artisans du BTP inquiets des mesures sanitaires mais confiants dans la reprise

Depuis la fin du confinement, les entreprises retrouvent leur activité mais laissent, pour une grande majorité, leurs employés en télétravail. Pour les artisans du BTP, leur profession ne leur permet pas d’exercer de chez eux. En conséquence, malgré les mesures prises pour se protéger, la plupart sont inquiets concernant la reprise du travail et les conditions sanitaires, mais reste confiants quant à l’avenir de leur entreprise.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter