Soprema lance sa 1ère unité de recyclage d’emballages PET Vie des sociétés | 06.07.18

Partager sur :
Lors du World Materials Forum organisé du 27 au 29 juin 2018 à Nancy, plusieurs grands industriels français ont annoncé le déploiement de deux filières de recyclage pour les barquettes en PET (Polyéthylène Téréphtalate) et le polystyrène. Parmi eux, Soprema qui, dans le cadre de sa stratégie d’eco-sourcing, a lancé sa première unité de production de matières premières à partir de PET recyclé.
C’est avec l’appui de l’Ademe et de Citeo que Soprema a crée une nouvelle filière de recyclage des barquettes en PET.

Qu’est-ce que le PET ? C’est l’abréviation du Polyéthylène Téréphtalate, un plastique de type polyester saturé. Ce polymère est obtenu par la polycondensation de l’acide téréphtalique avec de l’éthylène glycol.

Le PET est notamment utilisé pour la fabrication d’emballages jetables, de plaques imprimées ou encore de bouteilles en plastique.

100% de plastiques recyclés en 2025

L’initiative de Soprema répond à l’ambition du gouvernement qui veut tendre vers 100% de plastiques recyclés en 2025. Pour ce faire, 135 000 tonnes de plastiques supplémentaires devront être recyclées chaque année, dont 25 000 tonnes de barquettes en PET.

Si une partie de ces barquettes pourra être traitée avec des procédés existants, Soprema précise que leur recyclage avec les bouteilles de PET « a ses limites » lorsque le taux de barquettes augmente (baisse de rendements et de la qualité des produits).

Même chose pour le PET opaque dont une partie peut-être recyclée dans les filières actuelles « mais où il faudra d’autres débouchés lorsque les quantités augmentent ». Soprema pense notamment à des capacités de recyclage supplémentaires et au déploiement de nouvelles technologies.

Un procédé innovant

Pour traiter l’ensemble des tonnages et valider une nouvelle voie de recyclage des barquettes en PET et d’autres emballages, Soprema, accompagné de Citeo et de l’Ademe, a lancé en 2016, un programme de R&D.

Les tests ont été positifs : « En couplant un recyclage mécanique à un recyclage chimique, les déchets d’emballages en PET sont transformés en polyols utilisés pour la fabrication de mousse d’isolation pour le bâtiment ».

Forts de ces résultats, Soprema a pris la décision de créer une ligne de régénération et de transformation chimique des barquettes et bouteilles opaques en PET. La première unité démarrera fin 2018 en Alsace.

Dès 2019, la société sera en mesure de recycler environ 5 000 tonnes de PET, une capacité qui pourrait rapidement doubler pour atteindre 10 000 tonnes par an.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Soprema inaugure sa première usine de recyclage d’emballages plastiques PET

Soprema inaugure sa première usine de recyclage d’emballages plastiques PET

Soprema a inauguré devant la presse, ce mardi 9 juillet, sa toute première usine de recyclages d’emballages plastiques PET. Grâce à ce partenariat avec l’Ademe et Citeo, l’entreprise produit désormais son propre polyol, ingrédient indispensable à la fabrication de ses mousses isolantes en polyuréthane. A terme, le groupe ambitionne de produire 10 000 tonnes de polyol éco-sourcé par an.
Le recyclage de PVC atteint un niveau record en France et en Europe

Le recyclage de PVC atteint un niveau record en France et en Europe

VinylPlus, programme de développement durable de l'industrie européenne, a enregistré un nouveau record en termes de recyclage du PVC : en 2013, près de 445 000 tonnes de PVC ont été recyclés à travers l'Europe. En France, les quantités recyclées ont augmenté de 67 % par rapport à 2012 pour atteindre un niveau inégalé de 43 578 tonnes.
26 nouveaux projets lauréats des « Initiatives PME »

26 nouveaux projets lauréats des « Initiatives PME »

L’Etat et l’Ademe ont lancé le 22 mars 2016 deux appels à projets « Initiatives PME » consacrés au recyclage et valorisation des déchets, et à l’éco-conception. Jeudi 24 novembre, les 26 projets sélectionnés ont été présentés, portant ainsi à 200 le nombre total des lauréats IPME pour la transition énergétique et écologique du Programme d’investissements d’avenir.
La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier

La FFB présente deux outils pour « mieux valoriser » les déchets de chantier

Alors que le Gouvernement a publié, le 23 avril dernier, sa feuille de route économie circulaire, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) annonce le lancement de deux outils à destination des artisans et entrepreneurs. Soutenus par l’Ademe, ils visent à accompagner le secteur dans la valorisation des déchets de second œuvre issus de site de démolition/réhabilitation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter