Syndicats de la construction et de l'immobilier s’allient pour défendre les aides fiscales dans le neuf Vie des sociétés | 12.09.19

Partager sur :
Fédération française du bâtiment (FFB), Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM)... autant de syndicats professionnels qui se sont ralliés au collectif contestant les critiques adressées aux aides fiscales dans l’investissement locatif neuf, notamment accusées de coûter cher à l’Etat ou de faire monter les prix de l’immobilier. Pour déjouer ces « a priori », ils ont commandé une étude au cabinet indépendant PrimeView. Le point sur les résultats.

Alors que le Projet de loi finances pour 2020 doit être présenté dans deux semaines par le gouvernement, plusieurs syndicats du secteur de la construction et de l’immobilier ont commandé une étude au cabinet indépendant PrimeView pour prouver que les reproches adressés aux aides fiscales dans l’investissement locatif neuf n’étaient pas fondés.

 

En mars dernier, la Cour des Comptes avait demandé une évaluation rigoureuse de ces aides fiscales, et préconisait de les supprimer si leur efficacité n’était pas démontrée. La FPI s’était alors alarmée concernant le dispositif Pinel.

 

« On est dans des débats trop souvent basés sur du ressenti », a estimé Jean-Jacques Olivié, président de la branche immobilière de l'Association nationale des conseils financiers (Anacofi), lors d'une conférence organisée ce mercredi 11 septembre.

 

A la demande d’un collectif composé de l’Association française de l'immobilier locatif (Afil), de l’Association nationale des conseillers financiers-Immo (Anacofi), de la Chambre nationale des conseils experts en immobilier patrimonial, de la CNCEIP, de la FFB, de la FPI et de la FNAIM, le cabinet PrimeView a donc entrepris de calculer les coûts et les recettes des différentes aides.

 

Pour rappel, ces aides consistent à réduire les impôts de l'acquéreur d'un logement neuf, à condition qu'il le loue à quelqu'un et, pour beaucoup de ces dispositifs - dont le Pinel - en respectant un niveau maximum de loyer.

 

Pinel : un dispositif qui rapporterait finalement à l’Etat ?

 

Finalement, selon les résultats de cette étude, 1 euro investi par l’Etat lui rapporterait 1,65 euro pour les logements inclus dans le dispositif Pinel, soit 188 000 unités depuis 4 ans.

 

Le rapport remet également en cause l’idée d’un système qui encouragerait les promoteurs à gonfler les prix des logements en intégrant l'avantage final pour le propriétaire.

 

« Les prix des logements bénéficiant des dispositifs fiscaux évoluent de la même manière » que les autres logements privés neufs, conteste ainsi Pierre Sabatier, économiste en charge de l’étude.

 

« Nous possédons une étude fiable, objective, complète », a assuré M. Olivié, soulignant que l’étude était fondée sur des données publiques - statistiques de l'Insee, chiffres de la construction - et d'acteurs immobiliers comme la FPI.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Plan France Relance : le logement neuf absent - Batiweb

Plan France Relance : le logement neuf absent

Ce jeudi 3 septembre, le Premier ministre dévoilait le plan « France relance », doté de 100 milliards d'euros répartis entre différents secteurs. Le bâtiment s'est rapidement félicité de voir près de 7 milliards attribués à la rénovation énergétique. Toutefois, les principales fédérations de la construction ont déploré l'absence de mesures en faveur du logement neuf, durement touché par la crise, avec notamment la chute des permis de construire. Réactions.
La Cour des comptes juge le dispositif Pinel  « coûteux et peu efficace » - Batiweb

La Cour des comptes juge le dispositif Pinel « coûteux et peu efficace »

Selon une enquête réalisée par la Cour des comptes, les aides en faveur de l’investissement locatif seraient à la fois coûteuses et peu efficaces. La Cour estime en effet que ces avantages fiscaux n’ont pas eu l’impact attendu sur le secteur de la construction et l’offre locative. Les sages recommandent ainsi au gouvernement de supprimer les dispositifs type Pinel et de renforcer la place des investisseurs institutionnels dans la construction et la location de logements privés.
Logements neufs : la FPI s'inquiète de la baisse de l'offre - Batiweb

Logements neufs : la FPI s'inquiète de la baisse de l'offre

La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) présentait ce jeudi 5 mars les chiffres de la promotion immobilière pour le quatrième trimestre et l'ensemble de l'année 2019. Lors ce bilan annuel, Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI, s'est notamment inquiétée de la baisse de l'offre de logements neufs.
En région parisienne, les prix du neuf explosent !  - Batiweb

En région parisienne, les prix du neuf explosent !

Trouver-un-logement-neuf.com vient de publier un nouveau baromètre dédié aux prix du neuf en région parisienne. Alors que les prix stagnent voire baisse à Paris, les banlieues enregistrent des prix à la hausse. En effet, sur une cinquantaine de villes « dynamiques » en Ile-de-France, les deux-tiers ont vu les prix du neuf augmenter de 10%. Alors où investir en Ile-de-France ? Eléments de réponse.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter