Une caméra pour engins de chantiers qui détecte les piétons Vie des sociétés | 26.03.20

Partager sur :
Une caméra pour engins de chantiers qui détecte les piétons Batiweb
Depuis dix ans, l’entreprise française Arcure développe des caméras pour les engins de chantiers et véhicules industriels, afin d’éviter les collisions avec des piétons. Franck Gayraud, président et co-fondateur d’Arcure présente le Blaxtair, une caméra intelligente, capable de distinguer un piéton de toute autre obstacle, et d’alerter immédiatement le conducteur.

En 2009, Franck Gayraud et Patrick Mansuy, deux ingénieurs issus de l’industrie aérospatiale et de défense, sont en contact avec l’entreprise Colas, spécialisée dans les travaux publics, qui cherche à améliorer les conditions de sécurité sur ses chantiers, et l’INRS, qui souhaite des solutions pour des charriots élévateurs dans l’industrie.

 

« C’est sur la base de ces échanges que nous avons lancé la société Arcure, PME industrielle française qui développe des produits de sécurité pour les engins de construction et véhicules industriels », explique Franck Gayraud, co-fondateur et PDG.

 

Une caméra intelligente

 

Les deux ingénieurs conçoivent alors le Blaxtair, une caméra qui s’installe sur les engins de construction ou véhicules industriels (pelleteuse, chargeuse, charriot élévateur…), et capable de distinguer les piétons de tout autre obstacle afin de prévenir les risques de collisions. Grâce à un écran LCD, le conducteur visualise l’image grand angle vue par la caméra de recul, et reçoit une alerte qui remonte sur l’écran en cas de détection d’un piéton. 

 

« Blaxtair c’est une caméra avec deux yeux. Cela ressemble à une tête de robotIl surveille les mouvements du véhicule, et lorsque ces mouvements mettent en danger une personne, cela va freiner automatiquement la machine, ou prévenir le conducteur par une alarme sonore ou visuelle », résume Franck Gayraud.

 

Dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, le Blaxtair se révèle particulièrement utile pour les chantiers de construction de ponts ou de tunnels, « notamment lorsqu’il y a un espace assez confiné et des circulations très contraintes par la géologie du site, et pour lesquels il est important d’apporter une protection », précise Franck Gayraud.

 

L’outil, qui en est désormais à sa troisième version, donc de plus en plus performant, est aujourd’hui utilisé pour des chantiers internationaux, dans une trentaine de pays. 

 

Différents partenariats et options

 

Un seul Blaxtair est produit, mais il peut être équipé d’options supplémentaires, comme un enregistreur, qui permet de re-visualiser toutes les détections. La seule manipulation à effectuer consiste à régler la taille des zones de danger, en fonction du véhicule et de ses mouvements.

 

« Pour quelqu’un qui est en charge de la sécurité sur un site industriel, l’enregistreur va lui permet d’avoir une visibilité sur ce qui se passe sur le site. Il permet de se rendre compte de ce qui pourrait être amélioré en termes de process de sécurité sur le chantier, et de prendre des décisions en termes de restriction de circulations des piétons », donne pour exemple Franck Gayraud.

 

Si le Blaxtair s’adapte à tous types d’engins, certaines entreprises développent toutefois des partenariats avec Arcure pour des demandes spécifiques : « Nous avons notamment fournit le Blaxtair dans une version spécifique pour Liebherr, pour sa gamme de chargeuses qui est intégrée dans ses usines. Nous sommes également en discussions avec pas mal de constructeurs pour des partenariats similaires ».

 

« Le Blaxtair est notre produit-phare. Il représente 90 % de notre chiffre d’affaires », souligne le directeur d’Arcure, qui présente tout de même « Oméga », une caméra stéréoscopique lancée il y a un an, qui résiste aux conditions météorologiques extrêmes (pluie, brouillard, boue, éblouissements, chocs…) et présente un capteur d’images 3D.

 

« Avec Omega, on vise un marché beaucoup plus large qu’avec le Blaxtair. Parmi les secteurs concernés, on retrouve le BTP, mais aussi l’agriculture, la robotique en extérieur, la logistique, ou encore le portuaire », ajoute le PDG d’Arcure.

 

Propos recueillis par Claire Lemonnier

Photo de une : Arcure

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Prévention des risques liés au bitume : deux nouveaux dépliants sont parus !  Batiweb

Prévention des risques liés au bitume : deux nouveaux dépliants sont parus !

En 2011, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé l’exposition aux fumées de bitumes lors des travaux de revêtements routiers comme possiblement cancérogène pour l’homme. Depuis, la profession et les organismes de prévention n’ont cessé de collaborer pour identifier les bonnes pratiques et en développer de nouvelles. Le 25 septembre dernier, l’INRS a présenté deux dépliants de prévention destinés aux chantiers de construction.
Travail illégal : Bativigie identifie les limites de la carte BTP Batiweb

Travail illégal : Bativigie identifie les limites de la carte BTP

Deux ans après l’instauration d’une carte d’identification professionnelle du BTP, Frédéric Pradal, créateur de Bativigie, adresse plusieurs reproches à ce dispositif : le manque de généralisation à tous les acteurs, parmi lesquels les micro-entrepreneurs, la non-désactivation de la carte des intérimaires à la fin de leur mission, ou encore le manque d’informations et de pièces justificatives concernant les travailleurs détachés.
Des tunneliers sur-mesure pour les sous-sols du Grand Paris Express Batiweb

Des tunneliers sur-mesure pour les sous-sols du Grand Paris Express

Quatre tunneliers ont déjà été mis en service pour creuser les futures lignes de métro du Grand Paris Express, et six supplémentaires sont actuellement en cours de montage pour être livrés en région parisienne. En tout, ce n’est pas moins de 19 tunneliers et une machine à forage vertical qui ont été commandés à la société allemande Herrenknecht. Le point sur ces immenses machines avec Guy Lechantre, gérant France de l’entreprise.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter