Chauffages par le sol : nouvelle source de sinistre Vie pratique | 08.11.11

Partager sur :
Le chauffage par le sol fait partie des techniques mises au point depuis plusieurs années et bénéficiant, aujourd’hui, d’un regain d’intérêt. Il est notamment de plus en plus combiné à la mise en place d’une pompe à chaleur, dans les constructions neuves. Plusieurs pathologies sont cependant liées à cette solution de chauffe, principalement dues à une mauvaise mise en œuvre lors de la pose.
La fissure des carrelages en présence d'un chauffage par le sol

Que le fonctionnement soit à l'eau ou s'agissant d'un rayonnant électrique, le chauffage par le sol fait désormais partie des équipements les plus prisés dans le cadre d'une construction neuve, s'accompagnant souvent de l'installation d'une pompe à chaleur. Comme beaucoup de produits dans le bâtiment, ces installations peuvent aussi être la source de sinistres avec, ici, des origines identiques pour les deux solutions de chauffage par le sol. Ainsi, les principales pathologies sont l'apparition de fissures et micro-fissures sur les carrelages, que ce soit sur toute la superficie ou sur quelques zones. Autre phénomène constaté, le tassement ou l'écrasement des revêtements de sol.

Un sinistre sur un chauffage par le sol est souvent dû à une mauvaise mise en œuvre de l'installation. C'est notamment le cas lorsqu'il existe un défaut de planéité du dallage ou qu'il est constaté sa discontinuité. Le choix de la chape d'enrobage joue également un rôle important dans chaque sinistre, notamment si le mortier est sur ou sous-dosé, provoquant ces fissures sur carrelage.





Une installation à réaliser avec attention pour éviter les sinistres

Pour réduire les sinistres pouvant apparaître, chaque chauffage par le sol doit être mis en place en respectant les principes de pose. La première étape est de prévoir sa réalisation dès le projet de construction, permettant alors d'en planifier toutes les étapes. En effet, plusieurs corps de métiers doivent intervenir dans le cadre de cette installation, comprenant l'emploi de matériaux spécifiques pour la chape ou, pour le carrelage, la colle et les joints à utiliser.

Enfin, la mise en route du chauffage doit également faire l'objet de toutes les attentions avec une mise en chauffe à réaliser de façon progressive pour permettre à chaque élément, notamment le carrelage, de s'adapter à la température diffusée.

Des contraintes supplémentaires avec le plancher rayonnant électrique

Le plancher rayonnant électrique (PRÉ) implique aussi de respecter certains principes d'utilisation sous peine d'accentuer les risques de sinistre.

Ainsi, il est notamment important d'être vigilant quant au mobilier installé dans les pièces bénéficiant de ce système de chauffe. En effet il doit être assuré une circulation d'air d'au moins 3 cm entre chaque ameublement et le revêtement de sol, éliminant d'office la mise en place de tapis.


D'après ETI Construction - Les risques de sinistres sur les chauffages par le sol


Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La perlite expansée, pour une isolation naturelle

La perlite expansée, pour une isolation naturelle

L’isolation est l’un des domaines dans l’habitat qui a connu d’importantes évolutions ces dernières années temps. Cette avancée est notamment due à l’arrivée, dans les constructions et en rénovation, des isolants naturels. Moins connue que beaucoup d’autres, la perlite expansée fait partie de ces matériaux très performants. Elle est principalement mise en place dans les combles et au niveau des terrasses.
Les plafonds en plaques de plâtre s’offrent de nouvelles ossatures

Les plafonds en plaques de plâtre s’offrent de nouvelles ossatures

La réalisation des plafonds passe, depuis quelques années, par un procédé devenu la norme : la mise en place de plaques de plâtres. Celles-ci s’appuient sur des ossatures spécifiques. Plusieurs solutions sont aujourd’hui disponibles, intégrant la mise au point de nouveaux systèmes. Parmi eux, figure la solution Rapid’fix, développée par la société USG France connue pour ses plafonds suspendus.
Des toitures végétalisées équipées d’un goutte-à-goutte

Des toitures végétalisées équipées d’un goutte-à-goutte

La question de l’irrigation est au cœur de l’installation des toits végétalisés. Si ces derniers font de plus en plus d’adeptes, ils imposent en effet la mise en place d’un système d’arrosage pour éviter la perte des plantes durant la saison chaude. C’est notamment le cas dans les régions du Sud. La première conséquence en est une consommation d’eau importante. Soprema contribue à améliorer cet état en proposant une nouvelle solution d’irrigation raisonnée.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter