Cycles gel/dégel : comment éviter l'écaillage du béton ? Vie pratique | 19.07.10

Partager sur :
Vous avez un ouvrage délicat à réaliser en béton pour lequel vous ne pouvez vous permettre aucun écaillage. Le gel, le dégel et les sels de déverglaçage seront vos ennemis. Sachez toutefois qu'il existe des solutions pour gagner du temps et s'assurer un travail bien propre.
Dans la conception des bétons autoplaçants comme pour les éléments préfabriqués en usine, la résistance aux gels, dégels et sels de déverglaçage est indispensable pour lutter contre le phénomène d'écaillage. Une solution consiste à introduire de l'air dans le béton mais cela dans des proportions bien définies pour ne pas nuire à ses caractéristiques de résistance. Celles-ci doivent être conservées quelle que soit la consistance du béton, les fluctuations de matériaux et la durée pratique d'utilisation, ce qui implique des formulations spéciales dans chaque cas. Délais et coûts supplémentaires sont la conséquence des nombreux calculs et contrôles qui en découlent.

Un industriel vient de lancer une nouvelle piste : un entraineur d'air solide, sous forme de micro-billes plastiques, permettant "une reproductibilité totale du volume d'air entraîné dans le béton, un faible impact sur les résistances, et une réduction des contrôles". C'est Sika qui est à l'origine de cette initiative, baptisée AER Solid. D'un diamètre de 300 microns maximum, les micro-billes s'organisent à l'intérieur du béton de façon naturelle. Elles permettent à toute l'eau contenue dans le béton de trouver un "vase d'expansion potentiel" : quand l'eau gèle dans les capillaires, elle déforme la micro-bille la plus proche. La cavité ainsi créée permet à l'eau de s'expanser sans perturber la matrice générale.

Economies, adaptabilité, fiabilité


Résultats : un gain de temps, une adaptabilité, des économies et une fiabilité du béton. En effet, "le volume d'air entraîné est stable d'une gâchée à l'autre, les essais d'air occlus, les contrôles et les réajustements ne sont plus nécessaires après chaque malaxage", assure le fabricant centenaire. En termes d'adapatabilité, "les éventuelles variations des matériaux en usines et des conditions extérieures n'influent pas sur les taux d'air dans le béton", poursuit-il. Côté économies, "le coût formule du béton est réduit grâce à l'absence significative de perte de résistance liée à l'entraînement d'air". Enfin, "ce système assure le même niveau de traçabilité que pour le dosage des adjuvants et permet de répondre à la norme EN 206-1", selon Sika.


 

SikaAer® Solid, additif pour béton résistant au gel/dégel et à l’écaillage

Domaines d'application BPE et usine de préfabrication :
- formuler des bétons résistant au gel-dégel et à l’écaillage répondant aux classes d’exposition XF1, XF2, XF3, XF4 de l’EN 206-1
- développer un réseau de bulles d’air avec facteur d’espacement < 200µm
- compatible avec des bétons de consistance terre humide à Autoplaçant et de toute classe de résistance

Caractères généraux par rapport aux entraîneurs d’air classiques :
- conservation des résistances mécaniques par rapport au béton témoin sans air occlus,
- réduction de l’absorption capillaire comparativement à béton avec air entraîné,
- suppression des variations d’air occlus inhérentes aux variations de qualité des constituants du béton et des conditions de fabrication,
- durabilité au gel-dégel même pour les bétons ou mortier pour lesquels il est difficile d’entraîner de l’air tels que les Bétons Auto Plaçants ou les bétons contenant des cendres volantes.

Coloris : Micro billes creuses de couleur blanche
Conditionnement : Sac de 2 kg (8 sacs par boîte)

Cliquez ici pour voir la notice produit sur le site du fabricant


Laurent Perrin
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Eau potable et stations d'épuration : des revêtements NF EN 1504-2 - Batiweb

Eau potable et stations d'épuration : des revêtements NF EN 1504-2

Visant à améliorer l'exploitation des ouvrages et la pérennité des structures en béton, l'ensemble des produits destinés à protéger les bétons des agressions mécaniques et chimiques doit être conforme à la norme NF EN 1504-2, et plus particulièrement dans les domaines de l'eau potable et des stations d'épuration.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter