EPI : l’OPPBTP publie deux mémentos pour les étancheurs et les couvreurs

Vie pratique | 03.05.21
Partager sur :
EPI : l’OPPBTP publie deux mémentos pour les étancheurs et les couvreurs - Batiweb
Le 20 avril dernier, l’OPPBTP a publié deux mémentos sur les équipements de protection individuelle (EPI) destinés aux étancheurs et aux couvreurs. Utilisables sur le terrain, ces nouveaux mémentos présentent, à travers de nombreuses illustrations, des situations de travail représentatives au métier correspondant et les EPI adaptés. Les détails.

Le secteur du bâtiment est l’un des secteurs professionnels les plus touchés par les accidents du travail. Les équipements de protection individuelle (EPI) protègent les opérateurs lors de différentes activités. Fournis par l’employeur, ces derniers doivent être impérativement renouvelés quand ils sont usagés ou devenus inefficaces. 

Ainsi, l’OPPBTP publie deux mémentos sur les équipements de protection individuelle destinés au métier d’étancheur et de couvreur. Téléchargeables gratuitement, « ils aident aussi bien les opérateurs que les acheteurs ou les prescripteurs à choisir et à utiliser leurs EPI. »

Étancheur et couvreur : quel EPI choisir ?

Le mémento des EPI pour les étancheurs, réalisé en partenariat avec la chambre syndicale française de l’étanchéité (CSFE), et celui adressé aux métiers de la couverture, créé en collaboration avec l’Union des métiers du génie climatique, de la couverture et de la plomberie (UMGCCP), se composent en deux parties. 

La première, dédiée aux opérateurs, présente neuf situations de travail de l’étancheur et du couvreur, illustrés, tels que le tronçonnage ou le meulage pour les métiers de l'étanchéité, et les travaux sur toiture à forte pente ou encore la manipulation de voliges des métiers de la couverture. Ainsi, les deux mémentos rappellent les EPI adaptés à chaque situation de travail. « Les gants protègent les mains contre les coupures, le casque protège la tête contre les chutes d'objet et les heurts, les chaussures de sécurité protègent les pieds des perforations et de l’écrasement… » 

La seconde partie répond plus spécifiquement à l'acheteur ou au prescripteur, et décrit les critères de choix des EPI. « Les équipements de protection individuelle sont choisis en fonction de critères précis : leur niveau de protection, leur résistance, leur pertinence vis-à-vis du risque, leur confort... Chaque type d'équipement répond à des normes et des exigences particulières », précise l’OPPBTP.

 

Marie Gérald

Photo de Une : ©OPPBTP.

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

L'accélérateur Santé-Prévention dans le BTP intègre 4 nouvelles start-up - Batiweb

L'accélérateur Santé-Prévention dans le BTP intègre 4 nouvelles start-up

A l'occasion d'une dixième session organisée par visioconférence le 3 décembre dernier, l'accélérateur « Santé-Prévention dans le BTP » a sélectionné quatre nouvelles start-up qui seront intégrées au sein du réseau. Télémédecine, vêtements connectés, vision artificielle, réduction de la pénibilité... Découvrez les projets qui ont retenu l'attention du jury.
La prévention, une affaire rentable pour les entreprises du BTP ? - Batiweb

La prévention, une affaire rentable pour les entreprises du BTP ?

Selon la dernière enquête réalisée par l'INRS*, la prévention sur les questions de santé et de sécurité au travail en France perd du terrain en raison du « contexte économique difficile de ces dernières années ». Pourtant, investir dans du matériel, aménager son atelier ou encore organiser mieux ses chantiers aurait un impact économique positif sur l'activité d'une entreprise du BTP, selon la dernière étude publiée par l'OPPBTP.