L’Etat rend publique sa base de données sur les transactions immobilières Vie pratique | 25.04.19

Partager sur :
L’Etat a ouvert au public, ce mercredi 24 avril, sa base de données sur les transactions immobilières. Intitulée Patrim, cette plateforme recense les ventes immobilières de ces 5 dernières années, permettant à tout particulier d’avoir accès aux détails des transactions (prix au m2 selon la localisation, etc.) et ainsi d’évaluer plus aisément un bien.

Le gouvernement annonce l’ouverture au public de la base de données Patrim, qui prend en compte les transactions immobilières de ces cinq dernières années. Tout particulier peut désormais, après avoir indiqué son numéro fiscal, accéder au détail des ventes, avec la localisation du bien, sa nature et son prix. La base ne prend en revanche pas encore en compte l’Alsace, la Moselle, ni Mayotte.

Le site service-public.fr présente l’outil comme une « aide à l’estimation des biens immobiliers dans le cadre d’une déclaration d’IFI ou de succession, d’un acte de donation ou d’une procédure administrative (contrôle fiscal, expropriation), de la vente ou l’acquisition potentielle d’un bien immobilier ou pour le calcul des aides au logement ».
 

15 millions de données immobilières accessibles à tous


Cette base, établie par l’administration fiscale depuis 2010, comprend environ 15 millions de données. Ces dernières deviennent ainsi accessibles à tous, sans condition.

Ce nouvel outil vient s’ajouter aux chiffres de référence établis par l’Insee et les notaires, mais aussi aux bilans des principales agences immobilières et des sites spécialisés, comme Meilleursagents, qui proposent des estimations à partir des remontées de professionnels.

« Heureux d'annoncer ce matin à Bercy la publication de l'intégralité des données foncières », s'est félicité sur Twitter le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin. « Elles sont désormais ouvertes en ligne, pour que chacun dispose de la meilleure information sur les ventes immobilières des cinq dernières années », a-t-il ajouté.

« C'est un peu la consécration », a quant à lui salué Romain Talès, un responsable d'Etalab, mission de l'Etat destinée à ouvrir ses données, lors d'une présentation de cette base.

C.L (avec AFP)
Photo de une : ©Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Logement ancien : hausse des prix confirmée au 4e trimestre 2016

Logement ancien : hausse des prix confirmée au 4e trimestre 2016

Selon l’indice Notaires-Insee publié ce jeudi, les prix des logements anciens en France ont augmenté de + 1,8% au quatrième trimestre 2016 sur un an, et ont continué leur progression par rapport au trimestre précédent (+ 0,7%). Par ailleurs, les transactions ont atteint le niveau « historique » de 848 000, dépassant le précédent point haut de 837 000 en mai 2006. Détails.
Immobilier ancien : l’augmentation des prix n’empêche pas les ventes de grimper

Immobilier ancien : l’augmentation des prix n’empêche pas les ventes de grimper

Il y a quelques jours, Guy Hoquet l’Immobilier et Laforêt faisaient part d’une hausse des transactions et des prix depuis le début de l’année sur le marché de l’immobilier ancien. Un constat confirmé aujourd’hui par l’Insee. En effet, d’après l’Institut, les prix des logements anciens ont augmenté de 1% au deuxième trimestre par rapport aux trois mois précédents. Sur un an, 921 000 transactions ont également été recensées – un record jamais atteint jusqu’alors.
L’immobilier ancien toujours au top !

L’immobilier ancien toujours au top !

La hausse des prix se poursuit pour les logements anciens ! Selon l’Insee, ces derniers ont en effet progressé de +1,6% sur la période juillet-août-septembre, par rapport au trimestre précédent. Sur un an, cette hausse culmine à 3,9%, tirée par les appartements, dont les coûts ont augmenté de 5,1%. Les maisons, de leur côté, voient leurs prix croître de 3,1% en moyenne. Tous les chiffres.
Nouveau rebond des prix des logements anciens

Nouveau rebond des prix des logements anciens

La baisse des ventes de logements n'aura finalement eu que peu d'impact sur les tensions du marché ! A tel point que les prix dans l'ancien ont encore augmenté au premier trimestre 2018, à raison de +1,5% sur les trois derniers mois, et +3,5% sur un an selon l'indice Notaires-Insee paru ce 7 juin. A fin mars 2018, le volume annuel de transactions s'élève à 956 000 unités, se stabilisant par rapport à décembre dernier.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter