La médecine au service de l’analyse des sols

Vie pratique | 04.06.02
Partager sur :
La médecine au service de l’analyse des sols - Batiweb
C’est dans le sous-sol que naît la première responsabilité de l’acte de construire. Des procédés d’exploration médicale mettent aujourd’hui au service de l’analyse des sols, des techniques aussi innovantes qu’efficaces
L’endoscopie est un procédé d’exploration élaboré initialement dans le cadre de la recherche fonctionnelle en médecine. Elle repose sur la pénétration à l’intérieur du corps, d’une caméra miniature reliée à un moniteur ou à différents appareils d’analyse. Cette technologie, peu traumatisante, exclue ou limite considérablement le recours à l'acte chirurgical. Elle permet une vision directe de la zone concernée et une analyse très fine. L’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand associée à la société Sol Solution adapte depuis 1996 cette technologie d’origine médicale à l’analyse des sols et à la maçonnerie. Ce développement connaît aujourd’hui un essor commercial notable et une gamme d’endoscopes destinés à la caractérisation des sols est aujourd’hui disponible sur le marché.

Chirurgie des sols
Comme pour le corps humain, le procédé à l’avantage de n’exiger que le percement de très faibles cavités dans lesquels le guide du tube de vision et d’analyse est introduit. Exit donc les excavations et autres tranchées destructrices. Le diamètre de ce tube n’est en effet que d’une quinzaine de millimètres. Le succès des équipes de Clermont-Ferrand repose sur l’adaptation des appareils et sur leurs spécificités en matière d’interprétation et d’analyse. Lors d’un sondage, la surface examinée est éclairée à l’extrémité du tube par des diodes luminescentes. Son image est ainsi enregistrée sous forme d’images de 5 X 5mm avec une résolution de 10 microns/pixel, par l’intermédiaire d’un capteur CDD de 470 000 pixels (haute résolution). Outre une vision aisée du sous-sol, cette technologie permet de procéder en temps réel à de multiples analyses comme la granulométrie, la nature des matériaux, les changements de texture et surtout la présence de cavité. Mise en œuvre facilement en quelques dizaines de minutes, l’endoscopie permet une analyse complète d’un point en moins d’une demi-heure au total. La finesse des percements permet ainsi de multiplier à loisir les sondages sur un même terrain, ce qui s’avère par exemple particulièrement judicieux sur des surfaces remblayées par des déchets. Cette technologie offre actuellement la possibilité d’effectuer des analyses à une profondeur de 6 à 7 mètres. Dans un avenir très proche, les mêmes opérations seront réalisables pour des zones allant jusqu’à 50 mètres de profondeur. Les analyses seront alors beaucoup plus précises que celles reposant sur la technique du carottage, surtout à l’égard des vides souterrains. Des prototypes utilisant deux caméras sont actuellement à l'essai afin d’améliorer considérablement la profondeur de champs des images. Grâce à l’endoscopie, l’analyse précise et rapide des sols devient un exercice banal et néanmoins beaucoup plus sûr. Une innovation dont l’incidence financière pour tous les acteurs du BTP, qu’ils soient maçons ou constructeurs routiers, devrait s’imposer comme une évidence. Pour plus d’infos, www.solsolution.com
Redacteur