Les franchisés du BTP ou la naissance d’une nouvelle race d’entreprises

Vie pratique | 17.06.02
Partager sur :
Les franchisés du BTP ou la naissance d’une nouvelle race d’entreprises - Batiweb
La vague des franchises gagne actuellement le monde du bâtiment. Des spécialistes de la fenêtre à la construction complète de résidences, la formule séduit peu à peu tous les domaines et toutes les régions
La franchise est-elle devenue dans le monde de la construction une réelle alternative à l’entreprise traditionnelle ? Même si les réseaux de franchise ne représentent aujourd’hui que 2 % de l’activité du BTP, la multiplication rapide des enseignes démontre que la formule séduit et fonctionne. Sans atteindre le nombre d’enseignes présentes dans l’entretien automobile, les spécialistes du remplacement des fenêtres, de l’aménagement des placards, des volets roulants, du changement des gouttières ou même des résidences en Kit connaissent un développement spectaculaire. Les exemples se multiplient à l’image de Tryba, qui avec 150 enseignes sur le territoire et un CA cumulé de 11 millions d’euros en 2001, est devenue une référence dans la restauration des fenêtres. Plus spectaculaire encore l’exemple de Mikit, dont les maisons sont construites conjointement par des professionnels et les acquéreurs sur la base d’une panoplie de produits de second œuvre fournis par l’enseigne. Mikit a ainsi réalisé en 2001 avec ses 100 franchisés 1 600 maisons, soit un chiffre d’affaires cumulé de 92 millions d’euros. Un résultat que les 100 entrepreneurs indépendants n’auraient jamais atteint hors de la formule de franchise.

Le mariage d’un concept et d’un savoir faire Dans le btp comme dans tous autres secteurs économiques, toutes les franchises reposent sur le mariage d’un concept (marketing, méthodologie et produit) et d’un savoir-faire. Il est ainsi tentant pour les entrepreneurs ou les artisans qui ont déjà le savoir-faire de rejoindre le promoteur d’un concept si ce dernier maîtrise bien les éléments du marketing tels que la publicité, la connaissance du marché, la démarche commerciale et même l’élaboration des produits ou des matériaux. Une union d’autant plus recherchée que les franchisés, même s’ils sont tenus aux règles imposées par l’enseigne, gardent une certaine indépendance. La franchise donne donc naissance dans l’univers du BTP à une nouvelle catégorie d’entreprises indépendantes qui ont choisi de dépasser les frontières de leurs tailles en se dotant des règles et des atouts qui font la force des grands groupes. Si la plupart des franchisés actuels du BTP sont issus du monde de la construction, outils de formation aidant, les acteurs viennent également peu à peu des autres horizons. Pour autant, si simple que soit en apparence le fonctionnement d’une franchise la recette miracle n’existe pas. Pour devenir un franchisé gagnant, il faut réunir plusieurs paramètres. En premier lieu, comme dans toute entreprise, il faut en avoir les moyens financiers. Les cartes d’entrées (emplacements, matériels, formations, droits d’entrée, stocks...) sont souvent élevées. Il faut aussi choisir la bonne franchise (concept rentable, formation, type d’activité, montant des redevances, suivi, assistance...). Enfin cela réclame, en particulier les premières années, une grande énergie et une grande disponibilité. En règle générale, trois ans sont nécessaires pour amortir les investissements initiaux. Autant de paramètres qui aujourd’hui excluent l’amateurisme. La franchise, dans le bâtiment plus encore que dans d’autres secteurs, ne demeure généralement accessible qu’à des entrepreneurs traditionnels désireux de donner une autre dimension à leur activité. Beaucoup de professionnels estiment toutefois qu’à moyen terme, cette formule gagnera bien d’autres spécialités du BTP à l’exemple de l’arrivée annoncée sur le marché de l’Américain Roto-Rooter (500 points aux USA). Roto-Rooter souhaite en effet établir en France un réseau de plombiers franchisés spécialisés dans les interventions rapides.
Pour infos sur la franchise, www. fff.com et le "guide de la franchise 2002" édité par la Fédération française de la franchise.
Redacteur