Fermer

Maeva-BTP la potion antirisque du BTP

Maeva-BTP n'est pas une destination exotique réservée aux acteurs de la construction. C'est néanmoins le nom donné par l'OPPBTP à la méthode d'analyse des risques qui tranquillisera les professionnels

Publié le 11 septembre 2002

Partager : 

Maeva-BTP la potion antirisque du BTP - Batiweb
L'OPPBTP a réuni les médecins de plus de trente et un services de santé du BTP afin de mettre au point une méthode enfin complète et opérationnelle d'analyse et d'évaluation des risques. En effet, toutes les entreprises disposeront à partir du 1er octobre prochain, sur Cédérom ou par Internet, d'un outil leur permettant de répertorier et de prévoir les soixante-deux risques majeurs propres aux différentes spécialités du BTP. Un travail qui permettra également l'édition rapide du D.U, ce document unique de sécurité, devenu obligatoire depuis le décret du 5 novembre dernier. L'outil mis au point par le service de prévention répertorie ainsi les soixante activités du secteur et les décline ensuite en plusieurs phases de travail. Dans chacune de ces phases, la base de données recense les différentes situations dangereuses et les enrichit de plus de deux cents exemples.

En trois étapes
L'outil s'utilise en trois étapes successives. La première porte sur l'identification et le classement des situations de danger. Les risques sont classés sur une échelle de 1 à 1000. À cet inventaire général l'entreprise ajoute les risques qui lui sont propres et les données relatives à la fréquence d'exposition des salariés. Enfin, l'ultime étape porte sur la définition des actions de prévention qui découlent de l'évaluation précédente. Coté réglementaire, il ne reste plus alors qu'à procéder à l'édition du "Document Unique" et à l'accompagner d'une fiche de liaison destinée au médecin du travail qui suit l'entreprise. Les auteurs de Maeva-BTP se défendent cependant de n'avoir apporter qu'une simple solution pratique à la réalisation d'une formalité obligatoire. Pour l'OPPBTP, l'outil à pour objet premier la mise en place d'une réelle action de prévention et non la rédaction d'une "paperasse supplémentaire" pour reprendre les termes de Robert Piccoli, le représentant du ministère du Travail. De fait, la généralisation de Maeva-BTP rend infiniment plus simple l'approche et la résolution des risques dans le BTP, quelles que soient la taille des structures et la spécialité des acteurs. Une démarche de clarté et de simplification que le monde du BTP souhaiterait sûrement plus fréquente et qui en tout cas constitue une avancée évidente dans la prévention, la maîtrise des risques et la conformité aux règlements à laquelle les entreprises sont soumises.
Par Redacteur

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.