L'architecte irako-britannique Zaha Hadid s'est éteinte à l'âge de 65 ans Architecture | 01.04.16

Partager sur :
L'architecte irako-britannique Zaha Hadid s'est éteinte à l'âge de 65 ans
L'architecte irako-britannique Zaha Hadid est décédée ce jeudi des suites d'une crise cardiaque à l'hôpital de Miami aux Etats-Unis, a annoncé son cabinet basé à Londres. Lauréate du prix Pritzker en 2004, l'équivalent d'un Nobel pour les architectes, elle laisse derrière elle une oeuvre variée caractérisée par des courbes voluptueuses.

« C'est avec une grande tristesse que Zaha Hadid Architects confirme que Zaha Hadid est décédée subitement à Miami tôt ce matin. Elle souffrait d'une bronchite contractée plus tôt cette semaine et a eu une crise cardiaque pendant son traitement à l'hôpital », a indiqué son cabinet dans un communiqué.

Née en 1950, Zaha Hadid a grandi dans son Bagdad natal, dans un milieu bourgeois et plutôt libéral, jusqu'au départ de la famille dans les années 1960. La jeune fille étudie alors en Suisse, puis au Liban. Elle étudie également les mathématiques à l'Université américaine de Beyrouth avant de se former à l'Architectural association de Londres, dont elle sortit diplômée en 1977, avant d'y devenir plus tard enseignante.

Elle fonde son cabinet en 1979, et laisse derrière elle une œuvre variée qui se caractérise par l'entrelacement de lignes tendues et de courbes, d'angles aigus et de plans superposés, qui donnent à ses créations complexité et légèreté.

Parmi ses œuvres de référence : le Poste des pompiers de Vitra à Weil-am-Rhein, Allemagne, le Terminus du tramway de Strasbourg, le tremplin de saut à ski d'Innsbruck en Autriche, les opéras de Canton en Chine et de Cardiff au Pays de Galles, la tour du 3e groupe de transport maritime mondial CMA-CGM à Marseille (France), ainsi que le siège social du port d'Anvers (Belgique).

Première femme à recevoir en 2004 le prix Pritzker, elle fut également la première à remporter la prestigieuse médaille d'or royale pour l'architecture en 2015, après Jean Nouvel, Frank Gehry ou Oscar Niemeyer.

La Reine des courbes

Créatrice de la piscine des JO de Londres en 2012, Zaha Hadid devait superviser la construction du stade olympique pour les JO de Tokyo en 2020 mais son projet, jugé trop onéreux, a été abandonné au profit de celui de l'architecte japonais Kengo Kuma.

« Zaha Hadid était largement considérée comme la plus grande architecte femme du monde d'aujourd'hui », a commenté l'équipe de l'agence, dans un dernier hommage à la Reine des courbes. 

C.T (avec AFP)
© Mary McCartney

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Décès de l'architecte Claude Parent, théoricien des cités obliques

Décès de l'architecte Claude Parent, théoricien des cités obliques

Le Grand Prix national d'Architecture de 1979, Claude Parent, est décédé samedi à l'âge de 93 ans. Il est l'inventeur du concept d' « inclisites », des cités obliques basées sur une organisation spatiale verticale. Il a formé quelques-uns des meilleurs architectes d'aujourd'hui, comme Jean Nouvel. Retour sur sa carrière et hommage du monde de l'architecture et de la culture.
Zaha Hadid reçoit le RIBA Sterling Prize pour son MAXXI

Zaha Hadid reçoit le RIBA Sterling Prize pour son MAXXI

Pour son musée des arts du XXIème siècle (MAXXI), Zaha Hadid vient de se voir remettre le RIBA Sterling Prize, prix britannique décerné par le Royal Institute of British Architects. Le portugais Alvaro Siza l'a reçu en 2008 et l'américain d'origine chinoise Ieoh Ming Pei en 2009.
Ricardo Porro, figure majeure de l'architecture, est décédé

Ricardo Porro, figure majeure de l'architecture, est décédé

L'architecte franco-cubain Ricardo Porro, qui s'est vu confier plusieurs projets architecturaux par Fidel Castro, est décédé à Paris à l'âge de 89 ans. Son oeuvre atypique et organique l'a placé parmi les figures emblématiques de l'architecture de la seconde moitié du XXe siècle. La ministre de la Culture, Fleur Pellerin lui a rendu hommage ce vendredi 2 janvier.
Accident sur chantier : un ouvrier écrasé par un ascenseur en chute

Accident sur chantier : un ouvrier écrasé par un ascenseur en chute

C'est un événement rare mais non moins violent qui s'est déroulé ce lundi sur le chantier d'un immeuble en cours de démolition à Paris. Un ouvrier âgé d'une cinquantaine d'années a en effet été écrasé par un ascenseur qui n'aurait pas dû être en fonctionnement. Si l'homme était encore conscient à l'arrivée des secours, il n'a malheureusement pas survécu à ses blessures. Retour sur cet accident.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter