Le Grand Palais Ephémère sera conçu par l'architecte J-M Wilmotte Architecture | 14.10.19

Partager sur :
Le Grand Palais va bientôt se refaire une beauté. Plus de 100 ans après sa création, des travaux de rénovation vont être entrepris à partir de 2021 et jusqu’aux Jeux Olympiques de 2024. Pendant ce laps de temps, un Grand Palais éphémère sera installé sur le Champs-de-Mars pour continuer à recevoir des évènements. La conception du bâtiment de remplacement a été confiée à l’architecte Jean-Michel Wilmotte. Détails.

Alors que le Grand Palais fermera en 2021 pour trois ans de travaux, un « Grand Palais éphémère » fera office de remplaçant pendant cette période de latence.

 

Les travaux viseront à accueillir certaines épreuves des Jeux Olympiques de 2024, mais aussi et surtout à rénover le monument qui date de l’Exposition Universelle de 1900 et n’a encore jamais été rénové dans sa globalité.

 

La Réunion des musées nationaux (RMN) et « Paris 2024 » ont désigné Jean-Michel Wilmotte pour imaginer le bâtiment qui remplacera le Grand Palais pendant sa fermeture. L’architecte est déjà à l’origine de l’hôtel Lutetia, de l’église orthodoxe russe de Paris, du stade de Nice, et d’aménagements au Louvre et au Rijksmuseum d'Amsterdam.

 

Un bâtiment qui s’inscrira dans l’architecture du Champs-de-Mars

 

Le Grand Palais éphémère sera installé sur le plateau Joffre du Champ-de-Mars (7ème arrondissement), entre la Tour Eiffel et l’Ecole militaire, et fera 10 000 m2. Il s’inscrira dans le respect de l’environnement et l’architecture du lieu, et s’élèvera au maximum à 20 mètres de haut pour ne pas dépasser le bâtiment de l’Ecole militaire.

 

Un dialogue entre "la voûte intérieure de la Tour Eiffel" et "le toît de l'Ecole militaire". ©Wilmotte & Associés Architectes

 

« On a guidé le dessin du bâtiment pour qu'il dialogue avec la voûte intérieure de la Tour Eiffel et la forme du toit de l'Ecole militaire », explique Jean-Michel Wilmotte au Parisien.

 

Le bâtiment accueillera les évènements qui se tiennent habituellement dans la nef du Grand Palais, comme la FIAC (Foire internationale d'art contemporain), Paris Photo, Art Paris, ou encore des défilés Chanel.

 

Tous les ans, une structure additionnelle sera ajoutée au bâtiment pour obtenir une superficie allant jusqu’à 18 000 m2, notamment pour la FIAC et Paris Photo.

 

Le coût des travaux est estimé à 40 millions d’euros, entièrement financés par les revenus de location perçus par la RMN-Grand Palais, et par les apports du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024.

 

C.L.

Photo de une : ©Wilmotte & Associés Architectes

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bientôt un parc entre le Trocadéro et la tour Eiffel

Bientôt un parc entre le Trocadéro et la tour Eiffel

L’appel à projet international lancé en 2018 a été remporté par l’architecte paysagiste Kathryn Gustafson. Avec son projet « One », c’est la création d’un grand parc situé entre le Trocadéro et la tour Eiffel qui est prévu d’ici les Jeux Olympiques de 2024. L’objectif : remettre le végétal à l’honneur et privilégier la piétonisation de cet endroit très touristique de la capitale, qui accueille chaque année 20 millions de visiteurs.
Rénovation : Nexity et le Plan Bâtiment Durable signent un « Green Deal »

Rénovation : Nexity et le Plan Bâtiment Durable signent un « Green Deal »

Nexity et le Plan Bâtiment Durable ont annoncé avoir signé un « Green Deal ». L’objectif, accélérer la rénovation énergétique des copropriétés. A travers ce contrat, la société immobilière s’engage notamment à mettre en place un guide à destination de ses clients pour les aider à identifier les travaux efficaces. Des formations seront également imparties à l’ensemble des gestionnaires de copropriété du Groupe.
Nouvelle vie pour l’Hôtel des Postes de Strasbourg

Nouvelle vie pour l’Hôtel des Postes de Strasbourg

Bâtiment historique s’il en est, l’Hôtel des Postes de Strasbourg se situe dans le quartier de la Neustadt, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. L’édifice, inauguré il y a plus d’un siècle, fera l’objet d’un important chantier mené par Poste Immo et Bouygues Immobilier à compter du printemps 2019. Dans ce sens, l’ensemble sera transformé en un programme mixte mêlant, entre autres, logements, bureaux et brasserie-restaurant.
Les travaux du dispositif de sécurisation de la Tour Eiffel commenceront en septembre

Les travaux du dispositif de sécurisation de la Tour Eiffel commenceront en septembre

Les travaux du nouveau et contesté dispositif de sécurisation de la Tour Eiffel, qui prévoit l'installation d'une paroi en verre et la mise en place de nouveaux accès, commenceront en septembre, d'après la mairie de Paris. Une opération compliquée qui pose également la question de la réorganisation de l’accueil des visiteurs, toujours plus nombreux à venir voir le monument emblématique de la capitale. Décryptage.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter