Le prix Pritzker récompense 2 femmes pour la 1ère fois Architecture | 06.03.20

Partager sur :
Décerné chaque année depuis 1979 par un jury indépendant, le Pritzker Prize a récompensé pour la première fois depuis sa création deux femmes architectes, Yvonne Farrell et Shelly McNamara, deux irlandaises connues pour leurs constructions originales. Un message qui prend toute son importance à l'approche de la journée de la femme.

Le 3 mars dernier, le jury du prix Pritzker, souvent considéré comme le Nobel de l’architecture, a nommé Yvonne Marelle, 69 ans, et Shelley McNamara, 68 ans, lauréates de ce prix. C’est la première fois que ce jury paritaire, composé de 4 femmes et 4 hommes, récompense deux femmes pour leurs réalisations architecturales. Une occasion pour les jurés de prouver que l’architecture n’est pas un métier fermé aux femmes à l’approche de la journée célébrant la gente féminine, le 8 mars prochain. 

 

Selon les membres du jury, ces deux architectes irlandaises travaillent « d’une manière qui reflète clairement les objectifs du prix Pritzker : reconnaitre l’art de l’architecture et le service constant à l’humanité comme en témoigne l’ensemble des oeuvres bâties ». Considérées comme de l’art-chitecture, plusieurs réalisations des bâtiments qu’elles ont dessinés ont séduit le jury. En effet, Yvonne Marelle et Shelley McNamara ont co-fondé leur cabinet d’architecture « Grafton Architects » en 1978. Depuis, les deux femmes s’inscrivent dans l’air du temps en suivant les tendances de la construction, utilisant ainsi tous types de matériaux : la brique, le béton, le bois, et en proposant des constructions originales, principalement des constructions ou des rénovations d’universités. 

 

Construire d’une autre manière 

 

11 de leurs réalisations ont été sélectionnées par les membres du jury. 7 sont des écoles ou universités, 2 sont des instituts et 1 bureau, ont été sélectionnés. Parmi ces réalisations, on retrouve un bâtiment construit en France « Toulouse School of Economics » et un autre au Pérou « Universidad de Ingénieria y Technologia », à l’architecture complexe, innovante, et ouverte sur l’extérieur. 

 

Université Toulouse 1 Capitole, School of Economics, photo ©Dennis Gilbert

 

University Campus UTEC Lima, photo ©Iwan Baan

 

Yvonne Farell tend a expliquer la vision qu’elle souhaite diffuser de son métier « les architectes sont des traducteurs » , « nous traduisons les besoins des gens et leurs rêves en réalité ». Une vision partagée par le jury du prix Pritzker « elles ont constamment et inlassablement poursuivie la plus haute qualité d’architecture pour l’emplacement spécifique dans lequel les bâtiment devaient être construits, les fonctions qu’ils abriteraient en particulier pour les personnes qui vivraient et utiliseraient leurs bâtiments et leurs espaces. Elles ont un book qui comprend de nombreux bâtiments éducatifs, des logements et des institutions culturelles et civiques. Pionnières dans un domaine qui a toujours été en reste d’une profession dominée par les hommes, elles sont également des exemples pour les autres car elles forgent un parcours professionnel exemplaire »

 

Si le jury reconnait que la profession est principalement masculine, leur récompense prend encore plus de valeur. « Nous avons souvent eu du mal à trouver un espace pour exprimer des valeurs comme l’humanisme, l’artisanat, la générosité et le lien culturel entre chaque lieu et le contexte dans lequel nous travaillons », explique Shelley McNamara, « il est donc extrêmement gratifiant de recevoir cette reconnaissance du travail que nous avons produit sur de nombreuses années », confie-t-elle. 

 

42 ans après la création de leur cabinet d’architecture, les deux femmes voient enfin leur travail récompensé. C’est aussi une quarantaine d’années sans que deux femmes ne soient récompensées par le Pritzker, bien qu’en 2010, une femme ait été nommée aux côtés d'un homologue masculin. 

 

J.B (avec AFP) 

Photo de une ©Alice Clancy

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le « Prix des femmes architectes » récompense ses lauréates - Batiweb

Le « Prix des femmes architectes » récompense ses lauréates

L’édition 2018 du « Prix des femmes architectes » a compté sur la participation de 300 professionnelles. Au total, 840 œuvres ont été examinées par un jury 100% féminin présidé par Anna Schabel. La cérémonie de remise des prix s’est tenue le 10 décembre au Pavillon de l’Arsenal. Quatre prix et une Mention Spéciale ont été décernés. Tous les détails.
Le prix Pritzker 2017 attribué à trois architectes espagnols  - Batiweb

Le prix Pritzker 2017 attribué à trois architectes espagnols

L’édition 2017 du prix Pritzker a récompensé non pas un, ni deux, mais trois architectes ! Rafael Aranda, Carme Pigem et Ramon Vilalta du cabinet catalan RCR Arquitectes ont été désignés ce mercredi lauréats de la plus haute distinction architecturale. Doté de 100 000 dollars, le prix leur sera remis lors d’une cérémonie à Tokyo le 20 mai prochain.
Trophées ESTP Au Féminin : les lauréat.e.s dévoilés - Batiweb

Trophées ESTP Au Féminin : les lauréat.e.s dévoilés

La remise des Trophées ESTP Au Féminin s’est déroulée ce lundi 18 mars dans l’auditorium de la SMA dans le 15e arrondissement de Paris. Après délibérations, six prix ont été remis : 5 à des femmes et 1 à un homme. L’objectif de ce concours : mettre en valeur et récompenser d’ancien.ne.s étudiant.e.s de l’Ecole Spéciale des Travaux Publics (ESTP) pour leur parcours professionnel, et encourager la mixité.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter