Les Pieds Verts, un projet de logement participatif et bioclimatique Architecture | 25.07.18

Partager sur :
À Erdeven, dans le Morbihan, un projet d’habitat groupé innovant est sorti de terre, mené par j+e architectes. Participative, écologique, performante, l’opération réunit 3 maisons séparées par des serres bioclimatiques laissant largement filtrer la lumière naturelle. Un vaste chantier auquel a notamment participé le spécialiste de la fenêtre de toit Velux.
Toitures végétalisées, larges serres, façades couvertes de bardeaux de bois… La nature est omniprésente sur le projet d’habitat groupé Les Pieds Verts, situé à Erdeven (Morbihan).

Le parti pris de l’agence j+e architectes paraît ainsi plus clair que jamais : offrir une nouvelle définition au logement, à la fois éco-responsable et moderne. Une ambition particulièrement élevée qui a donné naissance à un vaste chantier participatif.

En effet, l’opération a bénéficié d’une visibilité accrue sur les réseaux sociaux, grâce à l’implication des 3 familles destinées à vivre dans les futures maisons. Ces dernières sont ainsi parvenues à ‘’recruter’’ des volontaires prêts à intervenir sur les différentes habitations, notamment pour les travaux liés à la pose du bardage en façade.

Depuis septembre 2013, pas moins de 450 m2 de surface ont été aménagés afin d’accueillir les 3 foyers, séparés entre eux par des serres bioclimatiques, véritables jardins d’hiver qui contribuent à rendre cette réalisation unique.

« Vitrine d’un habitat performant, écologique et bioclimatique, inscrit dans son environnement et que nous avons souhaité innovant, notre projet s’attache (…) à répondre aux nouvelles problématiques posées par l’habitat groupé : mutualiser les connaissances et les ressources sans pour autant renoncer à l’intimité de chacun », explique j+e architectes.

Des performances techniques indéniables

Si l’aspect esthétique a bien entendu été structurant, le plan technique n’est pas en reste ! Les logements ont en effet été dotés de diverses fenêtres de toit Velux, pour un total de 11 menuiseries (78x98 cm) côté Nord, auxquelles viennent s’ajouter 16 cadres supplémentaires (78x118 cm) sur le versant Sud.

L’apport en éclairage naturel est ainsi pleinement assuré grâce à ces grandes ouvertures. Les serres bioclimatiques, elles aussi, ont été dotées de vastes surfaces vitrées, qui « captent une grande quantité de lumière et d’énergie », comme le décrit l’industriel danois.

Velux ajoute par ailleurs que les gabarits harmonieux des fenêtres respectent les dimensions traditionnelles de la région, « tout en créant une alternative aux pavillons isolés », toujours d’après le fabricant. De plus, « les fenêtres de toit Velux ont été superposées sur demande de l’Architecte des Bâtiments de France, afin de conserver des dimensions proportionnées et un aspect élancé au long rampant de couverture du toit rythmé par ses ouvertures. »

Les menuiseries ne sont cependant pas les seuls éléments à se distinguer pour leur aspect technique. Les architectes ont en effet privilégié des matériaux sains et écologiques, issus de circuits courts pour réduire au maximum les émissions de carbone.

Les serres, quant à elles, ont été conçues pour stocker l’énergie solaire durant la journée avant de la restituer la nuit. « Il s’agit d’une solution technique aux performances thermiques et acoustiques pertinentes, dont l’avantage majeur est l’isolation renforcée du logement en toutes saisons », conclut Velux.

F.C
Photos : ©Antoine Mercusot
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

La 16ème édition des Génies de la Construction est lancée !

Les inscriptions pour les Génies de la Construction sont ouvertes. Chaque année, le concours vise à faire connaître la diversité des métiers du bâtiment. Les candidats, du collège aux études supérieurs, travaillent en équipe sur un projet de construction ou d’aménagement en intégrant la question du développement durable, et de la transition numérique. Précisions.
Logement durable : succès pour l’Appel à manifestation d’intérêt d’E. Cosse

Logement durable : succès pour l’Appel à manifestation d’intérêt d’E. Cosse

Le 28 juillet dernier, Emmanuelle Cosse, ministre du Logement, lançait un Appel à manifestation d’intérêt afin d'encourager l’ensemble des acteurs du secteur à partager leurs bonnes pratiques en faveur de l’habitat durable. Deux mois plus tard, près de 500 collectivités, professionnels et réseaux associatifs ont répondu à cet appel. Un bilan particulièrement positif dont s’est félicitée la ministre.
Renouvellement urbain : l’ANRU valide de nombreux projets en juillet

Renouvellement urbain : l’ANRU valide de nombreux projets en juillet

Le Ministère de la Cohésion des territoires annonce que le mois de juillet a été marqué par une forte activité pour l’Agence nationale pour la Rénovation urbaine (ANRU), qui a validé les projets de 20 quartiers, mobilisant près de 820 millions d’euros. Depuis le lancement du Nouveau Programme National de Renouvellement urbain (NPNRU), de nombreux projets ont été validés dans plus de 290 quartiers à travers la France.
Ôzento, un concept inédit d’habitat modulaire et écologique

Ôzento, un concept inédit d’habitat modulaire et écologique

Imaginé par Pauline Gallois et le studio Fritsch Durisotti, le loft Ozento est un nouveau concept d’habitat modulaire et écologique qui permet une immersion dans la nature. Avec son ossature sur pilotis, il n’impacte pas l’environnement sur lequel il est installé, et peut être aisément démonté et déplacé. Il est également adapté à tout type d’usage : logement individuel, bureaux, commerce, ou encore hôtellerie de luxe.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter