Fermer

68 territoires pilotes pour lutter contre les logements vacants

Le 20 janvier dernier, Emmanuelle Wargon, ministre du Logement lançait un appel à candidatures dans le cadre du Plan national de lutte contre les logements vacants, l’objectif étant de permettre un déploiement accéléré d’outils numériques à la remise sur le marché d’un grand nombre de logements inoccupés. Ainsi, ce mardi 4 mai, le ministère annonce avoir sélectionné 68 collectivités territoriales qui pourront dorénavant expérimenter, localement, ces nouveaux dispositifs.
Publié le 05 mai 2021

Partager : 

68 territoires pilotes pour lutter contre les logements vacants - Batiweb

En France, plus d’1 million de logements privés sont inoccupés depuis au moins deux ans (3,5% du parc privé de logements), parmi lesquels 100 000 seraient mobilisables et habitables sans que des travaux soient nécessaires. C’est dans ce contexte que le gouvernement a lancé le 20 janvier dernier un Plan national de lutte contre les logements vacants. 

« Ce phénomène complexe a des causes multiples, qui sont liées au logement et à leur propriétaire (besoin en travaux, mauvaise expérience locative, blocages juridiques) mais aussi au contexte local (tension du marché immobilier). Il n’y a pas de solution miracle, mais l’Etat fait le choix de privilégier des solutions incitatives, individualisées et adaptées aux différents contextes locaux pour remettre ces logements sur le marché », déclare la ministre du logement.

Accompagner l’ensemble des collectivités éligibles

Sur la base d’expérimentation locale, le ministère du logement va accompagner les collectivités territoriales sélectionnées, au préalable par un jury, dans leurs démarches de lutte contre la vacance de ces logements. En effet, Emmanuelle Wargon a annoncé ce mardi 4 mai avoir retenue 68  collectivités comme territoires pilotes. Ces derniers pourront utiliser, et tester, le nouvel outil « zéro logement vacant » et bénéficier de crédits complémentaires d’ingénierie de l’Anah.

Cependant, les collectivités qui n’ont pas été retenues dans l’appel à candidatures pourront tout de même bénéficier du nouveau jeu de données LOVAC (croisement des données des fichiers fiscaux 1767BISCOM et des fichiers fonciers) sur les logements vacants et leurs propriétaires, mis à leur disposition. De plus, elles pourront également profiter d’un club qui leur permettra d’avoir accès prioritaire au fichier Lovac, et ce dans le but de les aider à remettre les logements inoccupés sur le marché. Le club a aussi pour vocation de favoriser l’échange entre collectivités mobilisés sur cette politique et de capitaliser les retours d’expériences.

 

Marie Gérald 

Photo de Une : AdobeStock.

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.