A Besançon, le fluo-ballon cède la place au sodium haute pression

Collectivités territoriales | 19.03.10
Partager sur :
A Besançon, le fluo-ballon cède la place au sodium haute pression - Batiweb
Pour rénover son éclairage public, vétuste et gros consommateur d'énergie, la ville de Besançon a du emprunter un million d'euros. Environ 60% de cette somme sera remboursée grâce aux futures économies d'énergie.
Pour remplacer 2.000 lampadaires vétustes et trop gourmands en énergie, la ville de Besançon a dû réaliser un montage financier original. Sur le million d'euros empruntés, "une moitié sera subventionnée et l'autre remboursée par les économies d'énergie, dans le temps record d'une dizaine d'années (dans le domaine de l'éclairage public, on compte généralement un retour sur investissement entre 30 et 40 ans)", a expliqué la ville dans un communiqué.

Les lampadaires vétustes sont en grande partie équipés de lampes fluo-ballon à forte consommation d'énergie (125 watts). Celles-ci seront remplacées par des lampes sodium haute pression à faible consommation (70 W). Conséquence : une économie annuelle de 35.000 euros sur la facture EDF et de 492 000 kilowatts/heure sur la consommation et 58 tonnes de dioxyde de carbone en moins émises dans l'atmosphère.

22.500 euros seront également économisés grâce à l'installation de 30 régulateurs. Enfin, l'éclairage public se mettra en veilleuse toutes les nuits de 22H00 à 6H00 et à partir de 18H00 les soirs de grand froid, ce qui permettra une économie supplémentaire de 50% de la consommation.

Laurent Perrin (AFP)

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Les collectivités prêtes à changer leurs éclairages intérieurs et extérieurs - Batiweb

Les collectivités prêtes à changer leurs éclairages intérieurs et extérieurs

En prévision de l'interdiction des lampes à vapeur de mercure pour l'éclairage intérieur et extérieur à partir du 13 avril prochain, les collectivités françaises se sont bien préparées, selon l'Association française de l'éclairage (AFE). Leur parc d'éclairage intérieur et extérieur a été largement modifié pour mettre en application cette directive européenne. D'importantes économies d'énergie sont à la clé.
Rénover judicieusement l’éclairage public de sa commune : un moyen d’associer gains financiers et environnementaux - Batiweb

Rénover judicieusement l’éclairage public de sa commune : un moyen d’associer gains financiers et environnementaux

La part importante de la consommation d’énergie de l’éclairage public est confirmée par la récente enquête « énergie et patrimoine communal » de 2013 sur les consommations et les dépenses d’énergie des communes. Aussi, l’éclairage public représente jusqu’à 50 % des consommations d’électricité d’une commune suivant sa taille. C’est la première source de nuisances lumineuses. Le problème : un parc vieillissant qui nécessite une rénovation conséquente.
Éclairage public : l'état du parc et les fausses bonnes idées - Batiweb

Éclairage public : l'état du parc et les fausses bonnes idées

Sur les neuf millions de points lumineux que compte l'éclairage public français, un tiers doit être remplacé, notamment à cause de la réglementation européenne, interdisant les lampes les plus énergivores. C'est le bilan dressé fin novembre par le SERCE lors d'une conférence sur l'état du parc français en matière d'efficacité énergétique et d'éclairage public.