Déchets du BTP : les surplus de chantiers parisiens bientôt en vente

Collectivités territoriales | 04.04.16
Partager sur :
Déchets du BTP : les surplus de chantiers parisiens bientôt en vente - Batiweb
Les déchets parisiens seront prochainement proposés à la vente aux collectivités de la métropole du Grand Paris. L’annonce a été réalisée par la Mairie de Paris et vient confirmer l’engagement de la capitale en faveur de l’économie circulaire. La démarche s’inscrit dans la politique « Zéro déchet » développée par la ville.
La décision fait suite à une proposition issue des Etats généraux du Grand Paris de l’économie circulaire : les déchets de chantiers, et notamment les pavés recyclés, seront bientôt proposés à la vente aux collectivités de la métropole du Grand Paris qui en auraient besoin.

La démarche, approuvée par les adjoints à la Maire de Paris, Antoinette Guhl et Christophe Najdovski, vise à « offrir une seconde vie aux pavés recyclés et à assurer une utilisation optimale de l’intégralité des stocks ».

Elle s’inscrit dans la stratégie parisienne « Zéro déchet » dont l’objectif est de réduire le gaspillage et de transformer chaque déchet en une ressource à valoriser.

Une démarche qui a déjà fait ses preuves

La Ville de Paris en est convaincue : « cette démarche inédite va renforcer les échanges entre les collectivités de la métropole. La quantité de pavés recyclés est telle qu'elle dépasse aujourd'hui les besoins propres aux aménagements parisiens ».

Et si la mise en place d’une telle démarche est une grande première, elle a déjà été expérimentée puisque chaque année, environ 10 000 tonnes de pierres naturelles sont récupérées, recyclées et réutilisées sur d’autres chantiers parisiens.

Ainsi, « près de 50% des 15 000 tonnes de granit posées annuellement sont issues de cette filière de valorisation », précise un communiqué de la Mairie de Paris.

« Cette démarche est emblématique des avantages d’une politique d’économie circulaire : on évite de puiser inutilement dans les ressources naturelles des carrières de granit et on permet aux collectivités d’économiser avec un prix divisé par deux pour des pavés réemployés », a expliqué Antoinette Guhl, adjointe à la Maire chargée de l’économie sociale et solidaire, de l’économie circulaire et de l’innovation sociale.

De son côté, Christophe Najdovski, adjoint à la Maire chargé des transports, des déplacements, de la voirie et de l'espace public, a déclaré  : « Ce système circulaire de valorisation participe à la préservation du patrimoine parisien ».

Les déchets de chantiers sont en grande majorité du granit sous la forme de pavés, dalles et bordures de trottoirs. Certains de ces matériaux, peu adaptés aux contraintes de la voirie moderne, seront destinés aux espaces verts, aux rives des canaux, aux berges de Seine ou encore aux sites historiques.

R.C
Photo de une : © Fotolia
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

« L'économie circulaire reste à inventer dans la construction » (Eden) - Batiweb

« L'économie circulaire reste à inventer dans la construction » (Eden)

François-Michel Lambert, président-fondateur de l'institut de l'Economie Circulaire, s'est exprimé sur ce thème, lors d'un atelier-débat organisé par l'association Equilibre des Energies (Eden). Il propose trois axes qui pourraient être abordés dans la loi sur la transition énergétique : considérer les déchets comme une ressource, favoriser l'innovation technologique et les initiatives territoriales et définir de nouveaux modèles de fiscalité et de comptabilité. Compte-rendu des débats.
Grand Paris Express : Un appel à projets pour valoriser les déblais de chantier - Batiweb

Grand Paris Express : Un appel à projets pour valoriser les déblais de chantier

La Société du Grand Paris a lancé ce jour un appel à projets pour la gestion des 43 millions de tonnes de déblais qui seront générés par les chantiers du Grand Paris Express (GPE) d'ici 2030. Les entreprises sélectionnées pourront expérimenter sur les chantiers des « solutions concrètes » concernant l’ensemble de la chaine de gestion des déblais, du transport à la valorisation, en passant par la traçabilité.
Économie circulaire : les professionnels du bâtiment se mobilisent  - Batiweb

Économie circulaire : les professionnels du bâtiment se mobilisent

14 acteurs des filières Bâtiment et Déchets vont débuter, le 4 décembre prochain, une étude visant à proposer aux pouvoirs publics, des scénarios pour une meilleure valorisation des déchets issus des chantiers de construction. L’initiative, qui s’inscrit dans le cadre de la feuille de route économie circulaire (FREC) doit notamment venir soutenir le développement des filières de réemploi et de recyclage et contribuer à l’objectif de zéro « dépôts sauvages ».