Deux sénatrices présentent leur plan de relance pour le logement Collectivités territoriales | 18.06.20

Partager sur :
Annie Guillemot et Dominique Estrosi Sassone, les deux sénatrices en charge de la cellule « Logement » de la Commission des affaires économiques, ont présenté ce mercredi 17 juin leur plan de relance pour le logement, après avoir entendu près de 90 personnes. Elles veulent notamment amplifier le dispositif « Logement d'abord », relancer l'APL-Accession et le PTZ, réintégrer les ménages aisés dans MaPrimeRénov' pour intensifier les rénovations énergétiques, ou encore accélérer les réhabilitations.

Les deux sénatrices en charge de la cellule « Logement » de la Commission des affaires économiques ont dans un premier temps présenté leur analyse concernant l'impact de la crise liée au coronavirus. Elles relèvent notamment que cette crise devrait modifier durablement la conception de nos logements et de notre urbanisme, et notre rapport au télétravail. « Il convient d'ailleurs de se préparer à de nouvelles pandémies », soulignent-elles. 

 

Elle appellent également à « relever les défis de la rénovation énergétique des bâtiments », espérant que la crise sanitaire et économique ne masquera pas la crise climatique et environnementale. Du point de vue de la construction, elles s'inquiètent de l'aggravation de la crise du logement, alors qu'il devrait y avoir « 100 000 logements neufs en moins en 2020 ». Parmi les autres problématiques soulevées : les inégalités de Français face au logement, et le problème du sans-abrisme, qui concerne toujours 180 000 personnes en France.

 

Revaloriser le « Logement d'abord », les APL, le PTZ, MaPrimeRénov', l'ANRU...

 

Pour répondre au mieux à ces enjeux, les deux sénatrices ont émis une quinzaine de propositions, réparties en 4 catégories :

 

  • Construire plus : elles proposent notamment de convoquer dès cet été un « Ségur de la simplification du droit de l'urbanisme », « pour se donner un cadre juridique, consensuel et sécurisé, plus agile pour relancer la construction ». Parmi les autres propositions : abaisser la TVA à 5,5 % sur les travaux pour les logements sociaux et pour les opérations de transformation de bureaux en logement, ou encore conforter la mission d'Action Logement concernant le logement des salariés.

 

  • Construire mieux : et notamment réintégrer les ménages les plus aisés dans le dispositif MaPrimeRénov', pour les inciter à rénover leurs logements, qu'ils en soient occupants ou bailleurs. Selon un premier bilan de l'Anah dévoilé ce jeudi 18 juin, 47 775 dossiers auraient été déposés pour obtenir cette prime depuis janvier 2020, soit un nombre beaucoup moins important que prévu.

 

  • Sécuriser l'accès au logement : les sénatrices insistent sur la nécessité d'amplifier la politique du « Logement d'abord » en développant le logement accompagné, mais aussi l'importance d'accélérer la rénovation des foyers et hébergements collectifs d'urgence. Pour prévenir les impayés de loyers, elles proposent de revaloriser les APL, et de mettre en place un outil, comme le fonds d'aide à la quittance d'urgence, notamment réclamé par la Fondation Abbé Pierre. Concernant l'accession à la propriété, elles souhaitent relancer l'APL-Accession et le prêt à taux zéro (PTZ) en développant les offices fonciers solidaires et en généralisant les « chartes promoteurs ».

 

  • Relancer la politique de la ville : pour cela, elles exhortent à relancer l'ANRU et le NPNRU, notamment les chantiers de réhabilitation de logements, d'écoles et autres locaux, dès cet été. Enfin, elles souhaitent placer l'école au cœur de la politique de la ville, en proposant aux jeunes adultes de devenir les tuteurs d'enfants décrocheurs, avec la création de 20 000 à 30 000 postes.

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Vers un plan de soutien public pour la filière bois ? - Batiweb

Vers un plan de soutien public pour la filière bois ?

Dans un communiqué publié vendredi 5 juin, la filière bois énergie rappelait les atouts du matériau pour la future Réglementation environnementale (RE2020), et exprimait ses propositions pour que le bois joue « un rôle clé dans la décarbonation des bâtiments neufs ». Au-delà de la RE2020, la filière demandait la mise en place d'un plan de soutien au gouvernement à travers cinq mesures fortes. Le lendemain, 140 parlementaires ont réagit en faveur d'un plan de soutien public, s'inspirant de celui engagé par l'Allemagne, ayant annoncé 800 millions d'euros en faveur de la reforestation en 2019.
« Le logement ne coûte pas à l’État, il lui rapporte »  - Batiweb

« Le logement ne coûte pas à l’État, il lui rapporte »

Dans le cadre du Grand débat national, l’Union Sociale pour l’Habitat présente « Les Hlm, une chance pour la France ». Le document revient sur le rôle des organismes de logements sociaux et démêle le vrai du faux. Le logement social est « le patrimoine de ceux qui n’en ont pas ». Le défendre, c’est penser « à son avenir », estime le mouvement Hlm.
Budget 2015 : le coût des réformes pour la relance de la construction détaillé - Batiweb

Budget 2015 : le coût des réformes pour la relance de la construction détaillé

Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, et Christian Eckert, secrétaire d’Etat chargé du Budget, ont présenté le projet de loi de finances pour 2015, le 1er octobre 2014 à Bercy. Le ministère du Logement bénéficie d'un budget en hausse, destiné notamment à financer les mesures comprises dans le plan de relance de la construction et la loi sur la transition énergétiques. Détails des principales réformes et de leur coût et réaction de la FFB.
L’Unsfa émet 36 propositions pour remettre la filière d'aplomb - Batiweb

L’Unsfa émet 36 propositions pour remettre la filière d'aplomb

Le 28 avril dernier, l’Union nationale des syndicats français d’architectes (UNSFA), a proposé 36 solutions pouvant permettre la relance de l’activité de la construction dans l’hexagone. Cette liste de mesures a été adressée au gouvernement et présentée au Conseil Supérieur de la Construction et de l’Efficacité Énergétique (CSCEE). Retour sur ces propositions et les perspectives de reprise d'activité.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter