L'île-de-France lance un éco-prêt collectif pour rénover 2000 logements en BBC

Collectivités territoriales | 20.06.14
Partager sur :
L'île-de-France lance un éco-prêt collectif pour rénover 2000 logements en BBC - Batiweb
La région Ile-de-France va lancer un éco-prêt collectif destiné aux copropriétés qui souhaitent engager des travaux de rénovation énergétique. Elle ambitionne de débloquer une enveloppe budgétaire de 5 millions d'euros, afin de permettre la réalisation de 35 millions d'euros soit l'équivalent de 2000 logements rénovés en BBC.

Le conseil régional vient de voter dans la nuit de jeudi à vendredi, la mise en place d'un éco-prêt collectif, « une première en France », qui va dans le sens d'une amélioration du profil énergétique des logements franciliens. Cet éco-prêt servira notamment à aider les copropriétés franciliennes qui « peinent à établir un plan de financement solide pour engager des travaux de rénovation à haute performance énergétique », explique la région dans un communiqué.

L'objectif est triple : agir sur la consommation d'énergie et les gaz à effet de serre, lutter contre la précarité énergétique et développer la filière de la rénovation énergétique, pourvoyeuse d'emplois non-délocalisables.

Les établissements bancaires sollicités

Pour la mise en place de ce prêt, la région va solliciter les établissements bancaires, via un appel à manifestation d'intérêt (AMI), afin qu'ils proposent des prêts à taux faibles qui seront ensuite bonifiés par la région. La région compte débloquer pour ce projet une enveloppe de 5 millions d'euros, afin de permettre al réalisation de 35 millions d'euros de travaux, soit l'équivalent de 2 000 logements en rénovation Bâtiment Basse Consommation (BBC).

En Ile-de-France, le secteur du bâtiment est à l'origine de près de 60% des consommations énergétiques et de près de la moitié des émissions de gaz à effets de serre, rappelle la région. Pour rappel, le projet de loi sur la transition énergétique dévoilé mercredi ambitionne de faire baisser la facture énergétique des Français, supérieure à 65 milliards d'euros par an. Il prévoit également la relance d'un éco-prêt à taux zéro à partir du 1er juillet.

C.T
© Ignatius Wooster - Fotolia.com

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Rénovation énergétique : la liste des travaux éligibles à l'éco-PTZ publiée au JO - Batiweb

Rénovation énergétique : la liste des travaux éligibles à l'éco-PTZ publiée au JO

Un arrêté et deux décrets ont été publiés au JO du 4 décembre afin de fixer les règles pour l'obtention de l'éco-PTZ ainsi que la liste des travaux éligibles. Un changement à la clé : ce sont désormais les entreprises et non plus les banques qui devront attester de l'éligibilité de ces travaux de rénovation et d'amélioration énergétique à cette aide de l'Etat.
Le PTZ dans l'ancien connaît un succès inespéré - Batiweb

Le PTZ dans l'ancien connaît un succès inespéré

Accessible depuis le 1er janvier à tous les ménages français qui deviennent propriétaires, le prêt à taux zéro (PTZ) connaît un succès inespéré notamment pour les achats immobiliers anciens. Pour en bénéficier, les travaux doivent représenter au moins 25 % du montant global de l'acquisition. Une situation jugée « bloquante » de prime abord par les professionnels, qui sont aujourd'hui surpris par le succès de cette mesure. Détails
Découvrez le second volet du plan de rénovation énergétique de l'habitat - Batiweb

Découvrez le second volet du plan de rénovation énergétique de l'habitat

Cécile Duflot, ministre de l'Égalité des territoires et du Logement, et Philippe Martin, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, ont présenté en Conseil des ministres, mercredi 5 mars 2014, un premier bilan positif du plan de rénovation énergétique de l'habitat. Ils en ont profité pour lancer la seconde phase de déploiement, qui prévoit notamment des « obligations raisonnées de rénovation ». Détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter