La Mozambique coupe le courant vers le Zimbabwe

Collectivités territoriales | 14.01.08
Partager sur :
La Mozambique coupe le courant vers le Zimbabwe - Batiweb
Une histoire de dette impayée. C'est l'argument invoqué par le Mozambique pour interrompre la distribution d'électricité à l'Autorité Zimbabwéenne d'Electricité (ZESA). Un coup dur pour le Zimbabwe, confronté à une crise économique sans précédent.
« Dès que les dix millions de dollars auront été payés, nous allons remettre le courant et alors nous allons discuter des autre arriérés », a expliqué M. Pondeca, conseiller en développement stratégique et commercial auprès du conseil d'administration du barrage, au quotidien mozambicain Noticias.
HCB avait informé la ZESA de ses intentions, lorsqu'en mi décembre il avait réduit les approvisionnements au Zimbabwe de 150 à 75 mégawatts. Pour autant, la ZESA n'avait toujours pas réglé sa dette. HCB avait donc attendu la date du 28 décembre pour procéder à la coupure totale du courant vers le Zimbabwe, a ajouté le journal.
Selon la même source, Pondeca aurait ajouté que le courant avait été rétabli à la veille du Nouvel An, « dans un geste plein d'humanité », mais malgré les promesses faites par la ZESA, aucune rentrée d'argent n'a été enregistrée. Par conséquent, le 1er janvier 2008, HCB avait à nouveau coupé le courant au Zimbabwe.
La ZESA avait par la suite payé 7 millions de dollars, mais ce montant était jugé insuffisant et HCB insistait pour le paiement intégral des 10 millions dus avant tout retour à la normale. Le Zimbabwe est déjà en difficulté, avec une grave pénurie de devises pour importer des biens essentiels comme l'énergie.
Redacteur