Rénovation urbaine : 2 milliards d'euros supplémentaires pour l'ANRU Collectivités territoriales | 29.01.21

Partager sur :
En déplacement à Grigny (91) ce vendredi, le Premier ministre Jean Castex doit présider un Comité interministériel de la ville (CIV). Dès jeudi, Matignon a annoncé que 2 milliards d'euros supplémentaires seraient débloqués pour l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) afin de d'accélérer la rénovation de quartiers prioritaires. Le Premier ministre doit également annoncer 7 «  quartiers de reconquête républicaine » et 46 nouvelles « cités éducatives ».

Alors qu'un Comité interministériel de la ville (CIV) présidé par Jean Castex doit se tenir ce vendredi, le gouvernement a annoncé que deux milliards d'euros supplémentaires seraient alloués au budget de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), qui sera ainsi dotée d'une enveloppe totale de 12 milliards d'euros.

 

Pour rappel, le budget de l'ANRU avait déjà été doublé en 2018, passant de 5 à 10 milliards d'euros. Sa mission étant d'identifier et financer la rénovation de certains quartiers prioritaires de la ville.

 

Les deux milliards d'euros supplémentaires annoncés ce jeudi doivent servir à « débloquer des projets en attente de financements, notamment des gros quartiers à Marseille ou en Ile-de-France », a précisé Matignon.

 

Si le gouvernement avait déjà annoncé qu'1% du budget du plan de relance serait consacré aux quartiers défavorisés, soit un milliard d'euros, l'autre milliard devrait être débloqué par Action Logement, qui fourni déjà une grande partie des fonds de l'ANRU.

 

15 mesures concernant le logement, l'éducation et la sécurité

 

A l'occasion de ce Comité interministériel de la ville, le Premier ministre doit également annoncer 15 mesures concernant le logement, l'éducation, l'insertion professionnelle et la sécurité. Il dévoilera aussi les 7 « quartiers de reconquête républicaine » retenus, ainsi que les 46 nouvelles « cités éducatives », s'ajoutant aux 80 déjà existantes.

 

Dans ces quartiers prioritaires, des policiers, des médiateurs et des éducateurs spécialisés arriveront en renfort, et la priorité sera portée sur l'éducation pour favoriser la réussite scolaire, notamment grâce aux « vacances apprenantes » et aux « quartiers d'été », dont un million de jeunes ont pu bénéficier en 2020.

 

En octobre dernier, 43 maires avaient déjà signé une tribune appelant à accélérer sur le logement social et la rénovation urbaine dans un contexte de crise sanitaire et sociale.

 

Claire Lemonnier (avec AFP)

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Création de logements sociaux : Action Logement débloquera 1,17 milliard d'euros - Batiweb

Création de logements sociaux : Action Logement débloquera 1,17 milliard d'euros

Alors que la crise accentue la précarité chez certains jeunes et salariés, le gouvernement a fait part cette dernière semaine de sa volonté d'accélérer la production de logements sociaux et la rénovation urbaine. Il est parvenu ce vendredi 5 février à un accord avec Action Logement pour que le groupe mobilise plus de 2,5 milliards d'euros en faveur de ces deux grands axes.
Rénovation urbaine : le Gouvernement répond à J-L Borloo - Batiweb

Rénovation urbaine : le Gouvernement répond à J-L Borloo

Sibeth Ndiaye, porte-parole du Gouvernement, a réagit ce jeudi 16 janvier aux propos de Jean-Louis Borloo, ancien ministre de la Ville, concernant la rénovation urbaine. Ce dernier, déplorant « l’arrêt total » du plan de cohésion sociale et de rénovation urbaine devant le Sénat, réclamait l’ouverture d’une enquête parlementaire. S. Ndiaye a de son côté assuré qu’une mission d’information parlementaire était déjà en cours, et rappelé le doublement du budget de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru).
Logement social : un rapport préconise le développement des colocations - Batiweb

Logement social : un rapport préconise le développement des colocations

Alors que la crise risque d'accélérer le nombre d'expulsions locatives à la fin de la trêve hivernale, le gouvernement a commandé un rapport au député Nicolas Démoulin pour trouver des solutions. Ce dernier recommande notamment de restructurer et adapter l'offre de logements sociaux aux besoins actuels, et de faciliter le développement des colocations, alors que les demandes augmentent parmi les personnes seules.
Tensions autour du logement : J. Denormandie préconise la suppression du zonage géographique - Batiweb

Tensions autour du logement : J. Denormandie préconise la suppression du zonage géographique

Impliqué dans la réduction de la fracture territoriale, Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, a profité de sa venue à la convention annuelle d’Action Logement pour faire part de sa volonté et de celle du gouvernement de mettre un terme au système géographique de zones. Cette initiative permettrait en outre de ne plus faire de distinction entre les politiques publiques relatives au logement. Les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter