43 maires lancent un appel pour la rénovation urbaine et le logement social Urbanisme | 19.10.20

Partager sur :
Malgré l'annonce d'un doublement du budget de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) en 2018, une quarantaine de maires de bords politiques différents ont signé ce dimanche 18 octobre une tribune appelant à accélérer les actions en faveur du logement social et de la rénovation urbaine en cette période de crise sanitaire et économique. Les signataires s'inquiètent notamment du sort d'Action Logement, principal financeur de ces actions.

En janvier dernier, Jean-Louis Borloo, ancien ministre de la Ville, s'inquiétait d'un « arrêt » du plan de cohésion sociale et de rénovation urbaine.

 

La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, et Nadia Hai, aujourd'hui ministre déléguée chargée de la ville, avaient alors défendu le bilan du gouvernement en rappelant le doublement du budget de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) – passé de 5 à 10 milliards d'euros en 2018 – et le développement de nombreux projets dans plus de 370 quartiers à travers la France.

 

Passer des paroles à l'action

 

Mais ce 18 octobre, ce sont pas moins de 43 maires de diverses sensibilités politiques qui ont rédigé une tribune parue dans le Journal du Dimanche, réclamant à leur tour plus de moyens et d'actions.

 

« Dans son discours récemment prononcé aux Mureaux, le président de la République a souligné à quel point la République a construit, involontairement et depuis des décennies, sa propre ghéttoïsation », notent les signataires, parmi lesquels les maires de Marseille, Montpellier, Toulouse, Grenoble, Vaulx-en-Velin, Mulhouse, Dijon, Nancy, Besançon, Metz, Clichy-sous-Bois, Saint-Denis, Grigny, Rennes, Angers, Nantes, ou encore Nice.

 

Malgré le doublement de budget de l'ANRU, ces maires demandent d'aller encore plus loin pour éviter « d'ajouter de la pauvreté à la pauvreté », dans le contexte actuel de crise sanitaire et économique, alors que les habitants des quartiers les plus fragiles sont ceux qui ont le plus souffert du confinement.

 

Des inquiétudes concernant Action Logement

 

Pour les signataires, il s'agit en premier lieu de porter les efforts sur le logement, « socle d'un cadre de vie apaisé ». Or, selon eux, dans le cadre du plan de relance, ce dernier est fragilisé par les menaces de ponctions sur Action Logement, « principal financeur et pilier de l'ANRU ».

 

« Pourquoi affaiblir encore les moyens des bailleurs sociaux, qui sont les rares acteurs de proximité à mener des innovations sociales pour les habitants ? », s'interrogent-ils. « Pour réussir la mixité sociale, il faut transformer les quartiers, mais aussi construire du logement accessible à tous et de qualité en dehors des quartiers », rappellent les maires, qui s'engagent par ailleurs à être « les chefs d'orchestre » de ces actions sur le terrain.

 

Reste à savoir si cet appel arrivera jusqu'aux oreilles du gouvernement...

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Renouvellement urbain : l’ANRU valide de nombreux projets en juillet - Batiweb

Renouvellement urbain : l’ANRU valide de nombreux projets en juillet

Le Ministère de la Cohésion des territoires annonce que le mois de juillet a été marqué par une forte activité pour l’Agence nationale pour la Rénovation urbaine (ANRU), qui a validé les projets de 20 quartiers, mobilisant près de 820 millions d’euros. Depuis le lancement du Nouveau Programme National de Renouvellement urbain (NPNRU), de nombreux projets ont été validés dans plus de 290 quartiers à travers la France.
Rénovation urbaine : l’Etat va accélérer la mise en œuvre des projets - Batiweb

Rénovation urbaine : l’Etat va accélérer la mise en œuvre des projets

L’opération « Cœur de Quartiers », annoncée mardi dernier par le Président de la République, Emmanuel Macron, vise à accélérer la mise en œuvre de projets de renouvellement urbain. Pour atteindre les objectifs fixés, le Gouvernement appelle « tous les acteurs » à se mobiliser. En ce sens, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) a précisé avoir adopté de nouvelles mesures. Est notamment prévu un meilleur financement des projets.
Rénovation urbaine : le Gouvernement répond à J-L Borloo - Batiweb

Rénovation urbaine : le Gouvernement répond à J-L Borloo

Sibeth Ndiaye, porte-parole du Gouvernement, a réagit ce jeudi 16 janvier aux propos de Jean-Louis Borloo, ancien ministre de la Ville, concernant la rénovation urbaine. Ce dernier, déplorant « l’arrêt total » du plan de cohésion sociale et de rénovation urbaine devant le Sénat, réclamait l’ouverture d’une enquête parlementaire. S. Ndiaye a de son côté assuré qu’une mission d’information parlementaire était déjà en cours, et rappelé le doublement du budget de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru).
Plus de 100 000 logements impactés par le Nouveau programme national de renouvellement urbain - Batiweb

Plus de 100 000 logements impactés par le Nouveau programme national de renouvellement urbain

Porté par l’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) depuis 2014, le NPNRU (Nouveau programme national de renouvellement urbain) vise une meilleure intégration des quartiers populaires à la ville, grâce à une transformation profonde des services publics et des différents espaces. Un objectif visiblement sur la bonne voie, le gouvernement faisant état de 100 000 logements et 100 écoles concernés par les divers projets de renouvellement urbain déjà validés. Les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter