Top départ des Assises de l’eau Collectivités territoriales | 25.04.18

Partager sur :
L’annonce avait été saluée par les Canalisateurs, c’est désormais une réalité. Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition écologique, a réuni hier, le premier Comité de pilotage de la première séquence des « Assises de l’eau ». Elle doit permettre de traiter trois enjeux principaux dont l’amélioration de la connaissance des réseaux d’eau potable et d’assainissement.
Plébiscitées par de nombreux acteurs, les « Assises de l’eau » se mettent doucement en place. Mardi 25 avril, Sébastien Lecornu a réuni le premier comité de pilotage dédié au renouvellement des réseaux d’eau et d’assainissement.

« Le Gouvernement souhaite mobiliser de nouvelles capacités financières et d’ingénierie technique pour accompagner les communes dans l’exercice de leur compétence eau et assainissement », précise le secrétaire d’Etat.

Il poursuit : « Le principal objectif est de préparer un plan de lutte contre les fuites visant à relancer l’investissement local et ainsi soutenir l’emploi partout en France et principalement dans les zones rurales et péri-urbaines où les investissements sont les plus nécessaires ».

Rappelons que l’émission Cash Investigation avait révélé en mars dernier qu’un litre d’eau potable sur cinq était gaspillé en France à cause des fuites dans les canalisations.

Il est ainsi crucial de travailler à l’entretien et au renouvellement des réseaux d’eau et d’assainissement, d’avoir une meilleure connaissance de ces réseaux et d’adapter les dispositifs selon les besoins des collectivités qui pour certaines « sont actuellement dans l’incapacité à investir, notamment en zone rural ».

A travers ces assises, le Gouvernement souhaite « que les attentes des élus locaux soient entendues et que ces assises leur donnent de nouveaux leviers pour investir dans le service public de l’eau et de l’assainissement ».

Trois groupes de travail pour trois thématiques

Cette première séquence des « Assises de l’eau » se déroulera jusqu’à juillet. Elle sera présidée par Sébastien Lecornu et composée d’élus locaux, de parlementaires, de professionnels de l’eau, des associations du domaine de l’eau, des représentants des ONG. Jean Launay en est le coordinateur général, auprès du secrétaire d’Etat, tandis que Alain Lambert conduira les travaux sur les nouvelles solutions de financement.

Trois groupes de travail seront constitués sur les thématiques suivantes :

- « Diagnostic technique et financier » de la gestion de l’eau et de l’assainissement ;
- « Ingénierie technique et juridique » pour monter les projets d’investissements et modernisation ;
- « Ingénierie de financement » afin de mobiliser de nouveaux outils de financement.

Puis d’août à novembre, Sébastien Lecornu donnera le coup d’envoi de la deuxième séquence qui traitera des aspects qualitatifs et quantitatifs des ressources en eau, « afin d’aider les territoires à être plus résilients au changement climatique ».

Les « Assises de l’eau » répondent ainsi à plusieurs objectifs :

- assurer une bonne capacité d’ingénierie technique des collectivités locales ;
- déployer une ingénierie financière adaptée aux situations des territoires ;
- soutenir l’activité économique et l’emploi en zone rural ;
- et maintenir le principe de solidarité entre le milieu rural et le milieu.

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les Agences de l’eau alertent des effets négatifs si leur budget est réduit - Batiweb

Les Agences de l’eau alertent des effets négatifs si leur budget est réduit

L’organisation professionnelle Canalisateurs de France, qui fédère les entreprises de pose et de réhabilitation des réseaux d’eau et d’assainissement, s’alarme sur les lourdes conséquences environnementales, sociales et économiques, face à la remise en question des budgets des Agences de l’eau, qui vient d’être confirmée par le projet de loi de finances 2014.
« Il est urgent de réinvestir nos réseaux d'eau ! », Bruno Cavagné, président de la FNTP - Batiweb

« Il est urgent de réinvestir nos réseaux d'eau ! », Bruno Cavagné, président de la FNTP

En avril dernier, le gouvernement lançait les « Assises de l’Eau ». Le but, mobiliser de nouvelles capacités financières et d’ingénierie technique pour répondre au besoin de renouvellement des réseaux d’eau et d’assainissement. Alors que les premiers travaux seront bientôt clôturés, Bruno Cavagné, président de la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) propose une analyse quant au « délabrement progressif » des canalisations en France. L’heure est à l’action !
Le syndicat des Canalisateurs lance un concours pour promouvoir ses métiers - Batiweb

Le syndicat des Canalisateurs lance un concours pour promouvoir ses métiers

Le syndicat des Canalisateurs annonce le lancement d’un jeu concours vidéo visant à valoriser les travaux de réseaux d’eau potable, d’assainissement et de gaz et promouvoir ces métiers d’avenir. Ouvert aux entreprises et aux centres de formation, les vidéos, d’une durée comprise entre 1 et 3 minutes, doivent être transmises avant le 31 mars 2019. Elles doivent mettre en lumière un geste, un engin, une spécialité ou encore un chantier.
« Aqua Prêt », une offre pour soutenir le renouvellement des réseaux d’eau - Batiweb

« Aqua Prêt », une offre pour soutenir le renouvellement des réseaux d’eau

Dans le cadre des Assises de l’Eau, la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et la Banque des Territoires ont lancé l’offre « Aqua Prêt » pour répondre aux besoins de modernisation et d’entretien des réseaux d’eau et d’assainissement gérés par les collectivités locales. Une enveloppe de 2 milliards d’euros a été prévue à cet effet. Les projets doivent permettre l’amélioration des ouvrages liée au recueil des eaux pluviales notamment. Tous les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter