Trois grands groupes de BTP en lice pour construire le Colisée de Paris Collectivités territoriales | 16.06.15

Partager sur :
Les groupes Bouygues, Eiffage et Vinci ont répondu à l'appel public de la communauté urbaine Terres de France, au nord-est de Paris, pour la construction du Colisée. Cet équipement destiné à la Seine-Saint-Denis est un complexe sportif et culturel susceptible d'accueillir d'éventuelles épreuves olympiques.

La concrétisation du projet de Colisée du Grand Paris, projet porté depuis trois ans par la communauté d'agglomérations Terres de France s'accélère. Trois candidats, et non des moindres parmi les entreprises du BTP, ont en tout cas répondu à l'appel public pour sa construction : Bouygues, Eiffage et Vinci.

Cette arena comprendra deux grande salles, pouvant accueillir de 8 000 à 10 000 personnes pour des manifestations sportives, culturelles et événementielles d'envergure régionale, nationale et internationale.

Le Colisée sera un lieu de détente, de rencontres et d’échanges situé au centre d’un quartier vivant de commerces et de services dédiés au sport, à la culture et au loisir, détaille le communiqué.

Implanté au cœur des 200 hectares du nouveau parc d’affaires international AeroliansParis qui accueillera à terme 15 000 à 20 000 emplois, et adossé au Parc international des expositions Paris Nord Villepinte, le Colisée sera « un formidable vecteur de valorisation du territoire», se réjouit Terres de France.

Combler le manque d'équipements

« Il participera à combler le manque d’équipements de cette envergure en région parisienne et en particulier en Seine-Saint-Denis», précise-t-elle. Le complexe sportif a même « été retenu comme l'un des sites possibles pour l'organisation des Jeux olympiques de 2024 à Paris », a-t-elle indiqué.

Le Colisée doit ouvrir ses portes en 2019 dans cette communauté d'agglomérations de Seine-Saint-Denis qui rassemble les communes de Sevran, Villepinte et Tremblay-en-France, a indiqué mardi Terres de France dans un communiqué.

L’arrivée de la ligne 17 du Grand Paris Express doublant le RER B, le mettra à 10 minutes du stade de France, à quelques minutes du futur village olympique et du centre de Paris.

C.T

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le PDG de Vinci voit des signes encourageants pour la reprise de la construction

Le PDG de Vinci voit des signes encourageants pour la reprise de la construction

Xavier Huillard, PDG du groupe Vinci a estimé qu'un « certain nombre d'éléments positifs commencent à jouer » sur le marché de la construction en France. Estimant que l'année 2015 sera sans doute le point bas de l'activité, le PDG a affirmé que les investissements liés au Grand Paris et à une amélioration progressive dans le logement ouvriront la voie à une reprise soutenue de l'activité de construction.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter