Céquami lance sa certification d’étanchéité à l’air du bâti Développement durable | 11.11.15

Partager sur :
Mandaté par le Ministère du Logement, de l’Égalité des Territoires et de la Ruralité, Céquami lance Pro Perméa, une certification pour les démarches qualité mises en œuvre par les professionnels de la construction résidentielle, dans l’individuel et le collectif, pour assurer l’étanchéité à l’air de leurs bâtiments.

Dans le cadre de la RT 2012, le traitement de la perméabilité à l’air des bâtiments à usage d’habitation est obligatoire. Le seuil réglementaire fixé est de 0,6 m3 /(h.m²) pour la maison individuelle et de 1m3 /(h.m²) pour les logements collectifs.

Suite à l’arrêté modificatif du 26 décembre 2014, ce traitement doit être justifié soit par une mesure systématique de chaque réalisation, soit en adoptant une démarche qualité de l’étanchéité à l’air du bâtiment, appelée « Annexe VII RT 2012 », certifiée par un organisme certificateur accrédité, et conventionné avec le Ministère.

Pour mener à bien cette mission, Céquami, lance Pro Perméa. Certifiant les démarches qualité de l’étanchéité à l’air mises en place par les professionnels, Pro Perméa a plusieurs caractéristiques majeures pour la filière : des valeurs ajoutées propres au choix de la démarche qualité par rapport à la mesure systématique : la diminution des coûts due à l’échantillonnage des tests.

En effet, pour obtenir la certification Pro Perméa, le professionnel doit réaliser cinq tests plus le nombre de tests correspondant à 10 % de sa production annuelle, pour une production inférieure à 500 maisons par an. Pour une production supérieure à 500 maisons par an, le professionnel doit réaliser 55 tests, plus le nombre de tests correspondant à 5 % de sa production annuelle.

Ainsi par exemple, une entreprise réalisant 80 maisons par an doit réaliser 80 tests s’il a choisi la mesure systématique, 5 tests plus 8 tests (10 % de sa production annuelle), soit 13 tests s’il a choisi la certification Pro Perméa. Les coûts sont ainsi considérablement réduits dans le cadre de la certification de la démarche qualité de l’étanchéité à l’air.

La démarche qualité permet d’atteindre une valeur de perméabilité supérieure à la réglementation (0,5 m3/(h.m²) voire 0,4 m3/(h.m²)) sur laquelle le professionnel s’engage pour l’ensemble de ses réalisations.

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La RT 2012 se base sur un seuil de renouvellement de l'air insuffisant, selon l'ICEB - Batiweb

La RT 2012 se base sur un seuil de renouvellement de l'air insuffisant, selon l'ICEB

L'ICEB, institut pour la conception écoresponsable du bâti, préconise de tripler le débit de renouvellement de l'air dans les crèches et les écoles pour garantir la santé des enfants. Seulement voilà, en optant pour des débits plus élevés, la consommation énergétique augmente, avec le risque de ne plus être conforme avec la RT 2012. D'où la nécessité de développer des solutions innovantes pour la ventilation.
Mesures de relance de la construction : la RT 2012 dépoussiérée - Batiweb

Mesures de relance de la construction : la RT 2012 dépoussiérée

Parmi les 50 premières mesures de simplification de la réglementation annoncées par la ministre du Logement Sylvia Pinel pour relancer la construction, une partie est consacrée à la Réglementation Thermique 2012 (RT2012). Relever le seuil d'application pour les bâtiments existants, adapter les obligations relatives aux surfaces vitrées... Toutes les modifications apportées et les explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter