Fermer

Comment Sto veut embarquer les professionnels du BTP vers la rénovation globale

Être moteur de la création progressive d’une filière de rénovation globale pour rendre les bâtiments performants et multi-usages, tel est l'objectif du spécialiste de l'isolation thermique par l'extérieur Sto. Une ambition que le fabricant traduit dans le choix de ses projets et de ses services d'accompagnement.
Publié le 30 novembre 2022

Partager : 

Comment Sto veut embarquer les professionnels du BTP vers la rénovation globale - Batiweb

Boostée par la rénovation énergétique des bâtiments, le marché de l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) a progressé de 30% en 2021, mais ne devrait croître que de 10% en 2022, selon Philippe Boussemart, directeur général de Sto France.

Une croissance moins soutenue donc, mais qui s’explique par un contexte moins favorable, souligne le dirigeant qui cite notamment la crise économique, la hausse des prix ou encore les CEE, davantage tournés vers le chauffage. 

Un choc des rénovations ?

 

Pourtant, selon Philippe Boussemart, la priorité devrait être donnée « à la rénovation de l'enveloppe et à sa performance », déclarant ainsi que la France aurait besoin d’un « choc des rénovations » qui permettrait de supprimer 500 000 passoires thermiques par an sur les dix années à venir. 

« La vision actuelle court-termiste est pensée à l’horizon de l’hiver 2023. Les nombreuses aides « boostées » en faveur du chauffage, les chèques énergie, le bouclier tarifaire, ces mesures pèsent lourd dans le budget de l’État mais se révèlent insuffisantes pour l’avenir », lance-t-il alors qu’en 2022, il reste près de 5 millions de passoires thermiques à rénover et que le gouvernement s’est fixé un objectif de 700 000 rénovations globales par an

« Rénover par geste sans faire de rénovation globale- par exemple : changer le chauffage sans isoler et modifier les ouvertures -ralentira l’obtention de résultats visibles sur les émissions de gaz à effet de serre et ne permettra pas d’éradiquer ces logements énergivores et inconfortables », commente-t-il. 

Le directeur général de Sto France milite également pour une hausse significative des montants alloués à MaPrimeRénov ou aux CEE. Un montant que l’intéressé estime à hauteur de 45 millions d’euros. « Si l’État est en mesure de dépenser 45 millions d’euros pour un bouclier tarifaire en huit mois, il doit être capable d’investir au minimum le même montant pour des bâtiments dont la performance thermique permettra des économies d’énergies pendant 50 ans ! », fustige ce dernier. 

 

Avec Green Oak, Sto choisit la haute qualité environnementale  

 

Sto, qui entend ainsi relever le défi d’une transition énergétique responsable, a pris part au projet de réaménagement de la ZAC de la Vache-Noire à Arcueil (94). Le fabricant a participé à l’élaboration de Green Oak, un immeuble de bureaux composé de huit étages. Co-signé par les agences d'architecture CALQ et Mootz Pelé, il a été conçu à partir d’une structure mixte bois-béton, ce qui fait de lui l’un des bâtiments les plus innovants du projet.  

Les dalles en béton des planchers reposent sur des poteaux en bois et la façade est réalisée en mur à ossature bois. Dès la conception du bâtiment, les architectes ont opté pour une façade en bardage ventilé sur panneaux StoVentec SCM, fabriqués à partir de billes recyclé. 

Le parement devait initialement être réalisé en mosaïque de pâte de verre, mais après avoir comparé différents produits, le choix s’est porté sur le produit StoGlass Mosaic, une mosaïque de verre conçue pour être appliquée sur le système StoVentec SCM revêtements collés. Les éléments de verre de 5 x 5 cm sont de couleur blanche.

 

Aperçu de la façade de l'immeuble Green Oak à Arcueil (94)

 

Livré en 2021 après plus de deux ans de travaux, Green Oak s’inscrit dans une démarche de haute qualité environnementale, et fait l’objet d’une triple certification : HQE et BREEAM pour la qualité environnementale, ainsi que WELL pour le bien-être en entreprise.

 

Contribuer au développement de la rénovation globale 

 

En tant que spécialiste de l’ITE, Sto entend contribuer à la massification de la rénovation énergétique et au développement de la rénovation globale. Pour lever les freins qui existent actuellement, l’entreprise propose plusieurs aides, dont un service dédié à la maison individuelle. Ce dernier a vu le jour en juin 2021 et comprend notamment un service d’aide à l’obtention des CEE. 

Par ailleurs, le fabricant a mis en place une offre de produits essentiels à l’ITE et ravalement pour la maison individuelle : Sto’n’Go. Cette offre est composée entre autres d’accessoires, nettoyants et décontaminants, éléments décoratifs, outils… 

Sto participe également à la formation ITE des entreprises via son centre de formation situé à Bezons. Chaque année, le centre accueille plus de 500 stagiaires, observant par ailleurs que de plus en plus d’entreprises issues d’autres corps de métier, en quête de reconversion ou d’élargissement des compétences, viennent compléter leur formation pour faire de la rénovation globale.

 

Marie Gérald 

Photo de Une : Philippe Boussemart - © Sto

Par Marie Gerald

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.